Il est temps d’adopter un régime universel et public d’assurance-médicaments!

AnneQuach 2017 Ottawa Credit photo Christian_Diotte Chambre des communesDepuis quelques années, la députée de Salaberry-Suroît Anne Minh-Thu Quach signe régulièrement sur INFOSuroit.com des billets sur la politique fédérale. Avec l’arrivée de l’été, Mme Quach nous présente sa nouvelle chronique Il est temps d’adopter un régime universel et public d’assurance-médicaments :

Personne ne devrait avoir de difficulté à payer les médicaments d’ordonnance dont il a besoin. Trop souvent j’ai entendu une personne âgée se poser des questions : vais-je payer mon épicerie ou je fais renouveler mon médicament? Depuis le début de mon mandat avec le NPD, nous demandons à chaque étude au comité de la santé, à chaque discussion sur la prochaine étape pour améliorer notre système de santé que le fédéral se dote d’un régime d’assurance médicaments universel et public.

Un nouveau rapport émit par le Dr Hoskins publié il y a 2 semaines, a de nouveau appelé à un régime universel public d’assurance-médicaments. Depuis 1964, des experts et des politiciens appellent à son instauration ! Ils en ont tous conclu que l’implantation complète d’un régime universel d’assurance-médicaments est aussi bien souhaitable que faisable. Il est temps de rendre la vie des gens meilleure et de rendre les médicaments d’ordonnance plus abordables.

Rendez-vous compte : le Canada est le seul pays au monde à être doté d’un système d’assurance-maladie qui n’inclut pas les médicaments d’ordonnance ! Une personne sur cinq est incapable de se procurer ses médicaments d’ordonnance pour des raisons financières. Au Québec, nous sommes chanceux : nous vivons dans la seule province qui a une assurance publique couvrant une partie des frais des médicaments mais la couverture a beaucoup de trous.

Le NPD se bat pour un programme d’assurance-médicaments universel et public afin que tout le monde paie moins cher pour ses médicaments d’ordonnance. En effet, si les provinces achetaient ensemble, le prix des médicaments chuterait drastiquement et nous économiserons environ 4 milliards de dollars par année.

Cela aurait un impact sur la pauvreté notamment chez les aînés où près d’un quart de million d’entre eux vivent sous le seuil de la pauvreté. Dans un pays aussi prospère que le Canada, c’est inacceptable. Nous avons le choix politique et l’argent pour le faire. En effet, le nouveau pipeline Transmountain coûtera entre 12 et 13 milliards de dollars soit le prix pour créer le système d’assurance-médicaments selon le directeur parlementaire du budget!

Les répercussions négatives sur la santé des patients qui ne prennent pas leurs médicaments d’ordonnance en raison des coûts sont bien connues, pourtant les gouvernements se succèdent sans prendre aucune mesure à ce sujet. Cela fait 25 ans que les libéraux le promettent et cette fois-ci, en jurant la main sur le cœur, ils vont le faire… après l’élection.

Pourquoi c’est important pour le Québec?
En 1997, en créant le premier régime d’assurance pour les médicaments sur ordonnance, le Québec était une nouvelle fois un leader au pays. Jusqu’à présent, le gouvernement fédéral n’a pas agi en partenariat pour garantir que les Québécoises et Québécois aient accès aux médicaments qu’il leur faut. En raison des coûts élevés du régime actuel pour offrir la couverture des médicaments d’ordonnance à tout le monde dans la province, le Québec dépense 200 $ de plus par personne que le reste du Canada. Le Québec pourrait voir des avantages majeurs à participer à un régime fédéral d’assurance-médicaments. Il pourrait également choisir de ne pas participer et d’avoir une pleine compensation pour utiliser un système comparable !

Il est temps de faire passer les gens en premier et de corriger cette lacune dans notre système de soins de santé.

Nous croyons que l’accès égalitaire à des soins de santé publique et de qualité devrait inclure des médicaments d’ordonnance abordables et un programme universel d’assurance-médicaments. Nous allons poursuivre notre travail jusqu’à ce que chaque Canadien ait accès aux médicaments d’ordonnance dont il a besoin.

 

Anne Minh-Thu Quach
Députée fédérale de Salaberry-Suroît à la Chambre des communes

C : [email protected]
T : 450 371-0644
___

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents d’Anne Quach :


Share
Posté dans: Chronique Anne Quach, Nouvelles générales, Politique, Santé Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Bonification du soutien financier octroyé aux organismes communautaires Bonification du soutien financier octroyé aux organismes communautaires
Anne Minh-Thu Quach : Femme et politique Anne Minh-Thu Quach : Femme et politique
Épandage d’herbicide écologique contre l’herbe à poux à Vaudreuil-Dorion Épandage d’herbicide écologique contre l’herbe à poux à Vaudreuil-Dorion
Vaudreuil-Dorion 7e meilleure ville au Canada pour élever des enfants Vaudreuil-Dorion 7e meilleure ville au Canada pour élever des enfants
À quand un toit vert sur nos têtes ? À quand un toit vert sur nos têtes ?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.