Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

La prospérité durable : oui c’est possible !

Anne_MinhThu_Quach deputee NPD Beauharnois-Salaberry Photo courtoisie publiee par INFOSuroit_com(Anne Minh-Thu Quach) – Encore une fois l’été est là et je vous souhaite de partager cette belle saison estivale avec votre famille, de savourer les bons aliments que la terre va nous donner, mais aussi les balades à vélo sur nos routes ou en canot sur nos lacs et nos rivières sans compter les randonnées dans nos forêts.

L’été est court alors il faut savoir en profiter au maximum.

Au cours de l’été, je serai présente partout dans le comté pour discuter avec vous et vous entendre sur l’avenir que nous voulons pour le Canada et pour cette planète. J’espère avoir l’occasion de vous voir.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de la vision économique du NPD pour un développement équilibré et durable. Il est possible d’atteindre ce but. Croyez-moi. Pour cela, il faut faire les bons choix. Voici ce qu’un gouvernement néo-démocrate compte accomplir s’il est élu.

D’abord, nous devons faire face au défi des changements climatiques; cela veut dire se fixer des cibles et les atteindre. Les gouvernements conservateurs et libéraux précédents ont renié leurs engagements internationaux. En 1997, le gouvernement libéral s’engageait à diminuer les gaz à effet de serre (GES) de 6% avec 1990 comme année de référence. Au lieu de cela, les GES ont augmenté de 23%. En 2009, le gouvernement conservateur promettait de réduire les GES de 17% sous les niveaux de l’année 2005. Pourtant, les GES ont augmenté de 4%. Nous devons respecter nos engagements et retrouver notre place au sein de la communauté internationale alors que les conservateurs nous ont fait quitter le protocole de Kyoto.

Pour réduire nos GES, il faut aussi éliminer les subventions aux grandes pétrolières et instaurer une bourse du carbone à l’échelle nationale, en collaboration avec les provinces. Le Québec et la Californie nous ont montré le chemin. A nous maintenant de faire preuve de leadership. Le Canada doit agir.

La prospérité durable, c’est aussi faire du principe de pollueur-payeur la base de notre politique de développement. Il n’est pas normal que les contribuables canadiens paient pour la pollution créée par des entreprises. Tous doivent faire leur part pour préserver notre patrimoine naturel.

Ensuite, il faut diversifier notre économie. Le Canada ne doit pas mettre tous ses œufs économiques dans le même panier de l’extraction des ressources. En plus d’exploiter de manière responsable nos ressources naturelles, il faut investir dans le secteur de la transformation, le secteur manufacturier et les services. Le marché des nouvelles technologies environnementales est en pleine expansion partout dans le monde. D’ici cinq ans, ce secteur se chiffrera à plus de 3 milliards de dollars. Le marché de l’emploi dans ce secteur connait une croissance de 18% par année. Ce sont de bons emplois bien rémunérés.

Pour rétablir la confiance des citoyens après des années d’inaction et de saccage des lois, le NPD compte rétablir le processus d’évaluation environnementale. Les gens auront leur mot à dire et on prendra le temps de les entendre. Les règles seront claires et les décisions ne se prendront pas dans le bureau d’un ministre, à l’abri des regards. Le NPD propose un processus transparent et basé sur des données scientifiques. Tout projet ayant un impact sur l’environnement sera évalué et soumis à des consultations publiques. Non seulement, nous travaillerons pour que l’administration réacquiert l’expertise perdue mais en améliorant le processus de consultation, nous lui donnerons une plus-value.

Investir, protéger, développer de manière responsable. Assurer une prospérité durable pour nos enfants et nos petits-enfants. C’est possible.

Il suffit d’y croire et de se donner les moyens d’y arriver.

Qu’en pensez-vous?

Bon été!

Anne Minh-Thu Quach
Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes

____

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents d’Anne Quach :

_____________________________________________________________________

 


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Chronique Anne Quach, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le nouveau chalet du centre écologique Fernand-Seguin bientôt accessible Le nouveau chalet du centre écologique Fernand-Seguin bientôt accessible
Un café-rencontre à Beauharnois avec la députée Anne Quach Un café-rencontre à Beauharnois avec la députée Anne Quach
Guignolée des médias : 98 000 $ pour Moisson Sud-Ouest Guignolée des médias : 98 000 $ pour Moisson Sud-Ouest
Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.