Anne Quach : Ne choisissons pas entre sécurité et libertés civiles

Anne_Quach-deputee-du-NPD-de-Beauharnois-Salaberry-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit-com_(Anne Quach) – Le 22 octobre 2014, peu avant 10h, un homme a lâchement assassiné le caporal Nathan Cirillo au cénotaphe d’Ottawa. Il a ensuite poursuivi son chemin vers le Parlement, où il est tombé sous les balles du sergent d’armes, Kevin Vickers. 

En l’espace de quelques minutes, le tireur s’est attaqué à deux grands symboles nationaux : le monument commémoratif de guerre et de ceux qui sont tombés au combat en défendant nos valeurs et nos droits, ainsi que le cœur de notre appareil démocratique.

Deux jours plus tôt, une autre attaque contre deux soldats à Saint-Jean-sur-Richelieu a causé la mort de l’adjudant Patrice Vincent.

Ces événements nous ont tous profondément bouleversés, moi y compris. En tant que jeune mère, la fusillade au Parlement a été un évènement particulièrement stressant. Au son des deux séries de coups de feu qui ont été tirés dans l’enceinte parlementaire, alors que j’étais réunie avec mes collègues derrières des portes closes, ma première réaction a été de m’inquiéter pour la santé et la sécurité de ma fille et de mon mari. Cette inquiétude a laissé place à l’angoisse lors des longues heures passées en confinement.

Malgré tout, j’ai la sincère conviction que la violence et la brutalité des actes commis ne devraient pas forcer une refonte irréfléchie et précipitée de nos politiques.

D’ailleurs, en ce qui a trait aux nouvelles mesures de sécurité publiques annoncées, le risque est présent de voir les conservateurs présenter des projets de loi visant à renforcer les pouvoirs policiers en matière de surveillance, de détention et d’arrestation, et ce au détriment des libertés civiles.

Protéger nos foyers et nos droits, tel est notre devoir en tant que législateurs. Il faut surtout éviter la tentation d’utiliser les événements récents pour adopter des lois en toute vitesse.

Or, ce n’est pas le moment de céder à la panique. Pour le NPD, il n’est pas question de se servir de l’angoisse et de la peur pour gouverner. Il faut d’autant plus prendre le temps de bien réfléchir à la réponse appropriée à donner à ces actes, puisque nous avons nous-mêmes été victimes de cette attaque.

La prudence doit donc être de mise. Au NPD, nous savons que pour arriver à protéger le public sans faire de compromis sur le plan des libertés civiles, la Chambre doit être consultée et des décisions importantes doivent être prises après un débat en bonne et due forme et une série de consultation auprès du public et des experts.

Souvenons-nous que la loi antiterroriste canadienne, adoptée il y a 13 ans (et ré-adoptée l’an dernier puisqu’elle était sujette à une disposition crépusculaire), a déjà renforcé les outils pour les policiers et permet notamment la détention préventive. Bien que la protection des collectivités doive être une priorité, cela ne doit pas se faire au détriment de nos libertés civiles.

La défense de nos principes démocratiques doit se conjuguer avec la défense de nos droits. Et pour ce faire nous devons nous attaquer à la racine du problème, soit la radicalisation de ces individus.

Alors que nous cherchons à comprendre et à répondre aux événements des dernières semaines, nous nous devons de débattre de façon respectueuse. Malgré notre appartenance politique, un élan d’unité a émergé lors de la fusillade. Bien que notre appartenance politique fasse en sorte que nous divergeons en ce qui a trait aux réponses à apporter, c’est ensemble que nous surmonterons cette épreuve. Les Canadiens nous regardent, nous ne les laisserons pas tomber.


Anne Minh-Thu Quach

Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes

———————————————

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents d’Anne Quach :

_____________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Chronique Anne Quach, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Adieu la dignité humaine pour les femmes… Adieu la dignité humaine pour les femmes…
La Journée nationale des patriotes avec Alexandre Belliard à la Maison LePailleur La Journée nationale des patriotes avec Alexandre Belliard à la Maison LePailleur
Grande vente de livres au profit d’Espace Suroît Grande vente de livres au profit d’Espace Suroît
Christian Dubé et Marilyne Picard à la rencontre des membres de la cellule de crise Christian Dubé et Marilyne Picard à la rencontre des membres de la cellule de crise
Inondations – Insatisfaction des municipalités sur le volet administratif de la crise Inondations – Insatisfaction des municipalités sur le volet administratif de la crise

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.