Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Anne Quach : Le fédéral doit prendre le virage vert

Anne_Minh-Thu_Quach deputee NPD Beauharnois-Salaberry a la Chambre des communes Photo courtoisie(Anne Quach) – Le 22 avril était le Jour de la Terre, il est déplorable de constater que les conservateurs n’ont rien proposé au sujet de la lutte aux changements climatiques dans le budget 2015 déposé en Chambre le 21 avril.

Pourtant le Jour de la Terre est le moteur d’une année entière pour encourager les changements d’habitude et de société. Le gouvernement Harper persiste à subventionner l’industrie pétrolière à hauteur de plus d’un milliard de dollars. Ce budget manque de mesures pour favoriser les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. En conséquence, le fédéral fait du sur place et n’amorce pas un virage vert, pourtant si nécessaire.

Cependant pour qu’un changement net puisse se produire, il nous faut un véritable élan politique. Celui-ci ne semble pas venir des conservateurs. Certains chiffres sont pourtant alarmants. Ainsi, selon le Centre national de données sur la neige et la glace, les glaces de l’Arctique ont atteint le plus bas niveau jamais connu depuis qu’on effectue des enregistrements par satellite. Au lieu de voir la réalité et d’agir en conséquence, le gouvernement conservateur ferme les yeux. Pire encore, il prend de mauvaises décisions, comme le retrait du Protocole de Kyoto et véhicule l’image d’un Canada cancre dans la lutte aux changements climatiques. À la différence des grandes puissances mondiales, il refuse toujours d’annoncer des cibles de réductions d’émissions de gaz à effet de serre en prévision de la prochaine grande conférence mondiale de l’ONU sur les changements climatiques, en décembre, à Paris.

Alors que les conservateurs pratiquent l’immobilisme, au NPD, nous croyons que protéger l’environnement est une priorité. La combinaison de nos pressions répétées à la Chambre des communes et la participation citoyenne a contribué à l’abandon du projet de port pétrolier dans la pouponnière des bélugas à Cacouna.

De plus, les néo-démocrates et notre chef, Thomas Mulcair, nous opposons à la construction de l’oléoduc Énergie Est tant qu’une évaluation des risques environnementaux n’aura pas été faite et qu’un consensus social n’aura pas été trouvé.

Comme l’a déclaré ma collègue et porte-parole du NPD en matière d’environnement, Megan Leslie : « la meilleure façon de traiter le problème de la pollution, c’est la prévention ». Voilà pourquoi, le NPD a utilisé sa motion de journée d’opposition pour proposer des mesures visant à protéger les cours d’eau de la pollution causée par les microbilles de plastique. On les retrouve dans les nettoyants pour visage, les gels douche et le dentifrice. Leur petite taille fait qu’elles aboutissent dans nos lacs et nos rivières. Malgré que de fortes concentrations aient été trouvées dans les Grands Lacs et dans les sédiments du fleuve Saint-Laurent, les mesures de protection de la plupart de nos lacs et de nos rivières n’ont pas été réinstaurées. Cherchez l’erreur…

Au niveau local, nous pouvons également prendre part à l’action. Je me bats depuis plus de trois ans pour que l’épave du Kathryn Spirit quitte les eaux du lac Saint-Louis à Beauharnois. La pression continue en cette année 2015. Je tiens d’ailleurs à remercier les bénévoles qui me soutiennent et m’aident depuis août 2011.

Le succès de ce virage vert repose sur votre participation citoyenne et notamment celle des jeunes. Prenez part à l’action. Il est encore temps d’agir pour laisser une planète viable et saine aux futures générations!


Anne Minh-Thu Quach

Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes

———————————————

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents d’Anne Quach :

__________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Chronique Anne Quach, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Portes ouvertes à la caserne du boulevard du Havre Portes ouvertes à la caserne du boulevard du Havre
La série Matinées Art de vivre reprend au Musée régional La série Matinées Art de vivre reprend au Musée régional
Élections municipales : début officiel de la période électorale Élections municipales : début officiel de la période électorale
Anne Quach – Rentrée en force à Ottawa Anne Quach – Rentrée en force à Ottawa

Une réponse à "Anne Quach : Le fédéral doit prendre le virage vert"

  1. Alain Leduc dit :

    Dans un article intitulé l’Oléoduc d’Energy Est divise le NPD parut dans le journal Le Devoir du 17 février dernier, on pouvait y constater que la position du NPD n’est pas aussi catégorique que Madame Quach le mentionne. On y affirme entre autre et je cite: L’aile jeunesse du Nouveau Parti démocratique (NPD) au Québec reproche au parti d’avoir adopté une position alambiquée sur l’aménagement de cet oléoduc de 4600 kilomètres, voué à faire transiter 1,1 million de barils de pétrole par jour d’un bout à l’autre du pays. Plus loin il est aussi écrit que Dans l’entourage de Thomas Mulcair, on fait valoir que le chef n’a pas d’objection de principe à l’aménagement d’un pipeline. Le pétrole fait partie de la vie des Canadiens, et il est difficile de s’opposer systématiquement à tout projet de transport d’or noir. Ce que je comprends de votre position c’est que vous vous opposez au projet tant que les études ne sont pas complétés, ça ressemble plus à une déclaration pour calmer le jeu au Québec à la veille des élections. Pourtant face au projet Northern Gateway un oléoduc de l’Alberta jusqu’au port de Kitimat, en Colombie-Britannique, l’opposition du NPD ne s’est pas fait attendre et n’a souffert d’aucune ambivalence, j’aimerais bien que votre parti arrête d’avoir 2 discours un pour le Québec et another one pour le reste du Canada.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.