La chronique d’Anne Quach : 10 mois déjà !

Bonjour chers lecteurs d’INFOSuroit.com ! C’est avec grand plaisir que j’y écris aujourd’hui ma toute première chronique. Au cours des prochains mois, j’essaierai de vous informer des questions qui retiennent mon attention à Ottawa ainsi que des dossiers que nous gérons actuellement dans Beauharnois-Salaberry. J’espère pouvoir susciter votre intérêt, donc n’hésitez surtout pas à m’envoyer vos commentaires !

L’action ne manque pas dans Beauharnois-Salaberry !

Après quelques mois d’adaptation à ma nouvelle fonction de députée, je peux dire que je me sens finalement à l’aise et prête à répondre aux défis qui me seront lancés. Après notre élection du 2 mai dernier et à la suite de la mort de Jack Layton, plusieurs observateurs ont exprimé beaucoup de scepticisme à l’endroit de notre nouvelle cohorte de jeunes députés néo-démocrates quant à sa capacité de livrer la marchandise. Je me suis fait un devoir de tout faire pour prouver qu’ils avaient tort.

Premièrement, j’ai répondu à l’appel des citoyens de Beauharnois dans le dossier du bateau Kathryn Spirit. Le Groupe Saint-Pierre désirait procéder à la transformation du bateau accosté depuis quelques temps à Beauharnois. Or, des études affirmaient que des matières dangereuses pouvaient être relâchées dans le Saint-Laurent, et les ministères de l’Environnement fédéral et provincial n’avaient délivré aucun permis au Groupe Saint-Pierre. Cette histoire avait fait les manchettes au niveau national (voir Radio-Canada – Cargo désaffecté à Beauharnois : Ottawa accusé de manque de transparence). Les pressions que nous avons exercées sur les différents ministères ont finalement aidé la ville de Beauharnois à remporter son combat (voir INFOSuroit.com – Beauharnois a gagné – Le Groupe St-Pierre abandonne son projet de démantèlement du Kathryn Spirit).

De plus, depuis déjà quelques années, la Chambre de commerce de la région de Valleyfield désirait modifier son nom et son zonage afin d’intégrer la ville de Beauharnois dans son giron. Malheureusement, en raison de détails bureaucratiques, le dossier piétinait et tardait à connaître son dénouement. Encore une fois, mon intervention et celle de mon équipe au ministère de l’Industrie ont finalement permis au dossier de se régler positivement (voir INFOSuroit.com – Le bureau du Conseil privé donne le feu vert à la Chambre de commerce).

Par ailleurs, j’ai organisé trois séances d’information : deux d’entre elles concernaient les crédits d’impôt pour personnes handicapées et ont été données le 20 février dernier à Valleyfield et Saint-Rémi, et l’autre, donnée le 25 février, concernait le programme de sécurité de la vieillesse au Club Nautique de Valleyfield (voir INFOSuroit.com – Après les crédits d’impôts , Anne Quach invite les citoyens à discuter des pensions de vieillesse).

Mon rôle à Ottawa

Peu de temps avant que son deuxième et fatal cancer soit diagnostiqué, Jack Layton m’a fait l’honneur de me nommer porte-parole adjointe de l’opposition officielle en matière de santé. Ayant moi-même plusieurs membres de ma famille œuvrant comme médecin ou infirmière, c’est un sujet que je connais et qui m’a toujours intéressée. Ainsi donc, depuis quelques mois, je travaille aux côtés de Libby Davies, la porte-parole officielle du NPD en matière de santé, afin de défendre le système public de santé.

Dans le cadre de mes fonctions, j’ai notamment eu l’occasion de participer au Conseil de la Fédération qui a eu lieu le 16 et le 17 janvier derniers à Victoria en Colombie-Britannique. J’ai notamment participé aux discussions avec des experts en santé concernant les transferts fédéraux imposés par les conservateurs aux provinces et aux territoires sans négociation!

Un parlement qui n’en est plus un

Pendant ce temps, à Ottawa, Stephen Harper se sert de sa majorité pour faire la pluie et le beau temps. Depuis juin dernier, les conservateurs ont imposé en tout 18 bâillons, afin de limiter ou d’éviter les débats. Ceux-ci nous accusent constamment de ne jamais rien proposer, alors qu’ils ne retiennent jamais un seul des nombreux amendements ou modifications que nous proposons aux projets de lois débattus en chambre. Au sein du comité permanent sur la santé auquel je participe, les membres conservateurs du comité écoutent très peu les experts convoqués, au point où plusieurs m’ont manifesté leur malaise par rapport à cette situation.

Aux origines, les parlements ont été créés pour permettre aux représentants de la population de débattre les projets de lois à adopter, afin de s’assurer que les décisions soient prises dans le meilleur intérêt du peuple. Depuis l’élection des conservateurs, le Parlement n’est plus qu’un outil manipulé par la partisanerie aveugle  des conservateurs. Un de mes concitoyens m’a même suggéré de refuser de siéger jusqu’à ce que les conservateurs écoutent la population. Je n’irais pas jusque là, mais ça en dit long sur le ras-le-bol des Québécois !

Anne Minh-Thu Quach
Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des Communes

———————————————–


Share
Posté dans: Chronique Anne Quach, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

La 4e édition du Festival Zéro déchet entièrement en ligne La 4e édition du Festival Zéro déchet entièrement en ligne
Le CLD de Beauharnois-Salaberry déplore la fermeture de Rio Tinto Alcan à Beauharnois Le CLD de Beauharnois-Salaberry déplore la fermeture de Rio Tinto Alcan à Beauharnois
Halloween – une soirée ciné-parc à l’aréna André-Richard de Beauharnois Halloween – une soirée ciné-parc à l’aréna André-Richard de Beauharnois
Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019 Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019
Un emploi de Préposé à l’immatriculation SAAQ offert à Beauharnois Un emploi de Préposé à l’immatriculation SAAQ offert à Beauharnois

2 Réponse à "La chronique d’Anne Quach : 10 mois déjà !"

  1. Anne Quach dit :

    Bonjour M. Fortier,

    Je vous remercie pour votre question, ça me permettra d’inclure dans ma chronique de l’information que je n’avais pu insérer, faute d’espace !

    Évidemment, étant donné la forme actuelle du système politique canadien, un parti majoritaire à la Chambre des Communes possède un grand pouvoir et le Premier Ministre peut alors agir à sa guise. Ce qui est dommage pour notre démocratie, c’est que présentement, 45% des sièges (141 en tout) sont occupés par des députés de l’opposition, alors que près de 60% des intentions de votes leur étaient pourtant destinées lors de l’élection du 2 mai dernier.

    Par contre, même si l’opposition ne peut pas faire grand chose pour changer l’attitude des Conservateurs, nous pouvons quand même les forcer à reculer sur certains enjeux en mobilisant l’opinion publique. Seulement dans les deux dernières semaines :
    – À force de les talonner à la période des questions depuis des mois, les Conservateurs ont finalement admis que les F-35 seraient probablement trop dispendieux et qu’ils vont réévaluer le dossier, alors qu’ils martelaient qu’ils ne reculeraient pas.
    – Alors qu’ils avaient initialement refusé de donner leurs documents concernant les appels qu’ils avaient effectué lors de la dernière campagne électorale, ils ont finalement reculé en appuyant une motion du NPD qui donnait le pouvoir à Élections Canada d’exiger ces documents.
    – Libby Davies, députée NPD, a forcé un débat d’urgence sur la question de la pénurie des médicament. Après les nombreuses question qu’elle et moi avons posé en chambre dans la dernière semaine, les Conservateurs ont finalement appuyé la motion déposée par le NPD qui exige un plan national pour prévenir les pénuries.

    Bref, je crois que le NPD, même sans chef, se débrouille très bien dans les limites que lui permettent son rôle d’opposition offcielle.

    Merci pour votre commentaire !

  2. Guy Fortier dit :

    10 mois de NPD comme opposition officielle et Harper toujours de plus en plus fort et arrogant. Qu’est-ce qu’on a gagné exactement lors de la dernière élection?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.