Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Des Montréalais ont peur du pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges

CLD Vaudreuil-Soulanges carte du territoire Image courtoisie(Jean-Pierre Major) – Le projet de pôle logistique national dans Vaudreuil-Soulanges est génial et parce qu’il est génial, des responsables d’autres régions tentent de semer le doute au sein du gouvernement du Québec afin de diminuer l’impact positif qu’aurait le choix de Vaudreuil-Soulanges.

Des intervenants montréalais par exemple mettent de la pression sur Québec. Dans un article de La Presse Affaires du 18 avril, la journaliste Marie Tison cite certaines personnes qui, selon moi, mélangent plusieurs éléments du dossier.

Autoroutes 20, 30 et 40

L’avantage indéniable de Vaudreuil-Soulanges est lié à son positionnement stratégique à la jonction des autoroutes 20, 40 et 30 entre Montréal et Cornwall ou, à niveau plus important, entre Québec et Toronto.

autoroute 40 Vaudreuil-Dorion MRC de Vaudreuil-Soulanges camions dont train-routier Photo INFOSuroit_comL’autoroute 20 est un haut lieu de transport commercial en provenance souvent de la 401 en Ontario. La 40 de son côté, permet de rallier la 417 et Ottawa notamment. Le nombre de véhicules lourds et de trains routiers qui transitent par la région de Vaudreuil-Soulanges est très important.

Depuis l’ouverture de l’autoroute 30 en décembre 2012, les transporteurs qui doivent se rendre dans les provinces maritimes par exemple, transitent par ce nouveau lien autoroutier, sauvent du temps et évitent ainsi d’engorger davantage Montréal.

chemin de fer a Vaudreuil-Dorion pres autoroute 40 Photo INFOSuroit_comSur le plan ferroviaire, Vaudreuil-Soulanges est traversé par des voies ferrées du CN et du CP. Selon La Presse, plusieurs membres influents du milieu des affaires craignent que le futur pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges permette un meilleur transit des marchandises vers des ports américains plutôt qu’en passant par le port de Montréal. La présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal, Sylvie Vachon, qui participait au Forum sur l’industrie du transport et de la logistique au cours des derniers jours, insistait même sur l’importance de privilégier les ports québécois ???

Il faudrait que quelqu’un précise à Mme Vachon que le port de Salaberry-de-Valleyfield est un port québécois lui aussi, mais à propriété municipale. Tout ce blabla autour du port de Montréal et de celui de Valleyfield tient du fait que la Ville de Salaberry-de-Valleyfield dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, MRC voisine de Vaudreuil-Soulanges, compte depuis mai 2014 sur un terminal intermodal de l’entreprise ferroviaire CSX. Ce nouveau terminal de CSX est situé dans le parc industriel et portuaire Perron permettra le transport de 100 000 conteneurs annuellement. CSX n’a pas de chemin de fer dans Vaudreuil-Soulanges, et n’est plus présent à Montréal depuis de nombreuses années !

Cette nouvelle infrastructure de CSX semble donc faire peur à certains membres de la communauté d’affaires de Montréal. Les craintes sont liées au fait que CSX pourrait utiliser le Port de Valleyfield pour rediriger ses marchandises vers les États-Unis ou pourrait utiliser des transporteurs routiers qui éviteraient de transiter par Montréal afin de se rendre à leur destination de l’Est canadien ou américain.

Autoroute 30 camion sur pont a Beauharnois Photo INFOSuroit_com

Des camions sur le pont Madeleine-Parent Autoroute 30 à Beauharnois

L’autoroute 30 a justement été créée pour désengorger Montréal et permettre notamment au transport commercial d’éviter la grande ville en contournant par le Sud vers Québec, les Maritimes ou la côte est des États-Unis.

Les libéraux du Québec s’étaient engagés pour la création d’un pôle logistique nationale dans Vaudreuil-Soulanges en 2012. À ce sujet, vous pouvez lire ou relire l’article de 2012 Les libéraux pour un pôle logistique dans Vaudreuil-Soulanges et le développement autour de la 30.

Depuis ce temps, il y a encore des tergiversations. Contrecoeur tire la couverte de son côté et certains libéraux influents évoquent de plus en plus la possibilité que le pôle logistique national soit divisé en deux ou même trois constituantes. Politiquement, les libéraux se sentent coincés et comptent saupoudrer les investissements en lien avec le choix d’un pôle logistique national.

Faudrait peut-être rappeler aux décideurs du gouvernement du Québec que les industriels n’attendent pas. Ils s’organisent et rapidement à part cela. CSX en est la preuve évidente dans Salaberry-de-Valleyfield. À Vaudreuil-Dorion, le géant des télécommunications Ericsson investit 1,2 milliard de dollars pour la création d’un super centre de technologie de l’information et des communications. L’hébergeur numéro 1 en Europe OVH construit de son côté à Beauharnois, non loin de l’autoroute 30, le plus grand centre de données au monde. Ces indications sont claires sur la force d’attraction de la région.

Autoroute 30 panneau de signalisation pres de la 20 Photo INFOSuroit_comEn périphérie de Montréal, seule la région de Vaudreuil-Soulanges est traversée par trois autoroutes majeures; 20, 30 et 40. Le transport commercial y est un acquis depuis longtemps à cause du corridor naturel d’approvisionnement en provenance de l’Ouest vers l’Est. Avant l’ouverture de l’autoroute 30, les transporteurs en transit n’avaient pas le choix de passer dans Montréal sur la 20 ou la 40 pour se rendre à leur destination plus à l’Est.

Le titre de l’article de La Presse Pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges : le milieu des affaires divisé me semble nettement exagéré. Ce n’est pas le milieu des affaires en général qui est divisé concernant un éventuel pôle logistique national dans Vaudreuil-Soulanges, mais bien des membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Il ne faut pas se faire d’idée, en matière de transport de marchandises, Montréal perd énormément depuis l’ouverture de la 30. Vaudreuil-Soulanges et par ricochet les MRC voisines de Beauharnois-Salaberry et Roussillon sont devenus des incontournables.

Certaines entreprises montréalaises établies depuis plus de 50 ans ne se sont jamais questionnées. Elles n’ont pas vu venir non plus des investissements de plus 1,2 milliard de dollars à Vaudreuil-Dorion et l’arrivée d’une gare intermodale de 107 M$ à Salaberry-de-Valleyfield. La réalité de 2015 est que le développement se fait de plus en plus en dehors de Montréal. En plus, Vaudreuil-Soulanges a un positionnement stratégique unique. Si Ericsson et CSX ont choisi Vaudreuil-Dorion et Salaberry-de-Valleyfield au lieu de Montréal, il y a surement une ou même plusieurs raisons.

Il reste à savoir maintenant, si le gouvernement de Philippe Couillard est en mesure de cesser son questionnement et tranche pour le gros bon sens et un pôle logistique national dans Vaudreuil-Soulanges. La stratégie officielle du gouvernement devrait être dévoilée en juin.

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur le projet de pôle logistique dans Vaudreuil-Soulanges, je vous invite à visiter le lien 20, 30 40 bonnes raisons sur le site Internet du Centre local de développement (CLD) Vaudreuil-Soulanges.

À lire ou relire sur le même sujet :

_____________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires et entrepreneuriat, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Roussillon, Transport, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Conférence de Lise Chartier sur l’histoire de l’île Perrot Conférence de Lise Chartier sur l’histoire de l’île Perrot
Des opportunités au Salon de l’emploi de Vaudreuil-Soulanges Des opportunités au Salon de l’emploi de Vaudreuil-Soulanges
Visite guidée du quartier nord et l’église Sacré-Coeur-de-Jésus Visite guidée du quartier nord et l’église Sacré-Coeur-de-Jésus
La série Matinées Art de vivre reprend au Musée régional La série Matinées Art de vivre reprend au Musée régional

2 Réponse à "Des Montréalais ont peur du pôle logistique de Vaudreuil-Soulanges"

  1. INFOSuroit dit :

    Bonjour Thomas Schiess, Vous avez raison, le chiffre est plutôt 100 000!

  2. Thomas Schiess dit :

    Vous dites que le terminal CSX pourra transporter 1 000 containers par année. Je suis sur que c’est beaucoup plus que ca! Est ce que vous vous êtes trompés de chiffres?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.