Billet de Guy Leclair – Une nouvelle culture politique

(Guy Leclair) –  Dans le billet précédent (Le vrai changement), nous avons vu en quoi le Parti Québécois était la seule formation politique à offrir aux Québécois de véritables plans pour préserver la langue française et la culture québécoise, tout en faisant entrer pleinement l’économie du Québec dans le XXIe siècle. Bien que ce projet se démarque d’ores et déjà par son ambition, le PQ compte transformer le Québec de bien d’autres façons. Par exemple, en tentant d’implanter une toute nouvelle culture politique.

Les désastreuses manchettes que les médias nous présentent depuis déjà bien trop longtemps nous poussent à tirer une triste conclusion : l’État québécois, en particulier son gouvernement et toute la classe politique, est désormais associé à une nauséabonde odeur de corruption érigée en système, de copinage éhonté et d’opportunisme crasse. Pas étonnant lorsque l’on constate que sous le gouvernement actuel, même l’attribution des places en garderie ne semble pas être à l’abri du copinage politique. Il ne faut toutefois pas confondre le tout avec certaines de ses parties les plus viles. La classe politique est en majeure partie tout à fait droite et honnête. Il suffit simplement qu’un parti politique ait le courage de mettre en place les dispositions nécessaires afin que les politiciens les plus véreux ne puissent plus exploiter les failles du système pour garnir leurs fonds électoraux.

C’est exactement ce que ferait le PQ en mettant en place, dans les premières semaines suivant son élection, un bouquet de mesures visant à assainir les mœurs politiques québécoises. La mesure la plus ambitieuse sera de rendre le financement des partis politiques essentiellement public et de plafonner la limite des dons politiques à 100 $. De cette façon, il deviendra à toutes fins pratiques impossible d’influencer indûment le gouvernement ou de « s’acheter » quelque subvention ou contrat que ce soit. Il s’agit d’une mesure simple, peu coûteuse (en fait, la fin du copinage nous fera économiser des millions, voire des milliards), mais qui mettrait définitivement un terme aux magouilles conçues entre certains entrepreneurs et ministres à l’éthique élastique.

Le Parti Québécois interdirait ensuite aux députés de changer d’affiliation politique entre deux élections. Un député qui souhaiterait se joindre à un parti sous la bannière duquel il n’a pas été élu devrait d’abord démissionner et se présenter pour sa nouvelle formation lors d’une élection partielle. Une telle mesure priverait une fois pour toutes les députés vire-capot et opportunistes de leur droit de détourner le vote de leurs électeurs.

Enfin, sous un gouvernement du Parti Québécois, le fonctionnement de l’État serait assaini de bien d’autres manières : les élections deviendraient à date fixe, empêchant ainsi le premier ministre de déclencher des élections en fonction de ses intérêts partisans; un poste de directeur parlementaire du budget serait créé et ce dernier aurait le mandat de présenter annuellement à l’Assemblée nationale un portrait indépendant des finances du Québec, empêchant le gouvernement de traficoter les chiffres; les pouvoirs du Vérificateur général seraient étendus, notamment aux sociétés d’État; etc.

Bref, le Parti Québécois mettra tout en œuvre pour redonner aux citoyens confiance en leurs institutions politiques. Il s’agit d’une étape essentielle pour donner à un peuple espoir en son avenir et lui insuffler le désir de bâtir une société de plus en plus juste, prospère et dynamique. Un tel changement à la barre de l’État transformerait le lien entre gouvernants et gouvernés en une relation relevant de l’alliance plutôt que de la méfiance. Lorsque la population aura plus d’influence auprès du gouvernement qu’une poignée de généreux contributeurs à la caisse électorale du parti, rien ne pourra plus freiner le Québec dans ses entreprises les plus ambitieuses. C’est ce Québec que le PQ veut voir apparaître.

Guy Leclair, député de Beauharnois

Assemblee-nationale-logo-publie-par-INFOSuroit-com_

 

 

 

————————————–

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents de Guy Leclair :


Share
Posté dans: Beauharnois, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le CACVS sonde les artistes sur une relance culturelle verte Le CACVS sonde les artistes sur une relance culturelle verte
Début des travaux d’agrandissement de l’école Omer-Séguin Début des travaux d’agrandissement de l’école Omer-Séguin
Élection d’un premier CA pour le Centre de services scolaire Vallée-des-Tisserands Élection d’un premier CA pour le Centre de services scolaire Vallée-des-Tisserands
Nouveau projet domiciliaire dans le quartier St-Paul de Beauharnois Nouveau projet domiciliaire dans le quartier St-Paul de Beauharnois
Dernier week-end de la saison pour la Patate Mallette Dernier week-end de la saison pour la Patate Mallette

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.