Le Canada qu’on nous impose – Billet de Guy Leclair, député de Beauharnois

(Guy Leclair – 26 octobre 2011) – Récemment, certaines voix se font entendre afin que la question nationale soit évacuée du discours politique québécois. Il faudrait plutôt, nous dit-on, s’occuper des « vraies affaires ». Ce point de vue me semble passer complètement à côté du fait qu’une telle attitude nous condamnerait à coup sûr à accepter le Canada qu’on tente de nous imposer, un Canada qui nous ressemble de moins en moins.

L’élection fédérale du 2 mai dernier nous a confirmé une réalité incontestable : le Canada et le Québec se dirigent dans deux directions complètement opposées. Dégoûtés par la façon de gouverner des conservateurs de Stephen Harper, les Québécois ont fait le pari d’accorder leur confiance à un parti pancanadien qui, espéraient-ils, serait en mesure de remplacer le gouvernement en place.

La réponse du Canada anglais a été claire : 48 % des Canadiens hors Québec s’étant rendus aux urnes ont opté pour Stephen Harper. Ainsi, alors que les conservateurs constituaient le 4e choix (!) des Québécois, près d’un électeur hors Québec sur deux leur accordait un nouveau vote de confiance. Même lors des plus éclatantes victoires du Bloc québécois, le fossé Québec-Canada n’avait jamais été si profond.

Les conséquences de cette triste réalité sont multiples et n’annoncent rien de bon pour les Québécois. En effet, forts de leur claire et incontestable victoire, les conservateurs ont entrepris de refaçonner le Canada à leur image :

  • La propagande patriotique canadienne atteint des proportions ridicules, de l’obligation faite à de nombreux édifices gouvernementaux d’afficher le portrait de la reine (quitte à remiser dans un entrepôt des œuvres du grand Alfred-Pellan) à la loi sur le drapeau canadien. À quand l’hymne national dans les écoles?;
  • Les dépenses en matière environnementale sont coupées, mais les investissements dans le domaine militaire atteignent des niveaux sans précédent;
  • Les nouveaux juges nommés à la Cour suprême n’ont plus à parler français, forçant les francophones à se défendre dans une langue qui n’est pas la leur ou bien à débourser de leur poche les sommes nécessaires à la traduction des preuves fournies;
  • Les lois criminelles sont renforcées à l’encontre de tout le milieu juridique québécois qui juge cette approche inefficace, contre-productive et inutilement coûteuse;
  • Les sommes consacrées à la culture s’amenuisent comme peau de chagrin et j’en passe, la liste pourrait être beaucoup plus exhaustive.

Voilà le Canada qui est imposé aux Québécois : plus d’armée, plus de prisons, plus de pétrole et moins de français.

Est-ce vraiment ce que nous désirons? C’est pourtant cette vision qui est nous enfoncée dans la gorge et pour laquelle sera dépensée la moitié de nos taxes et de nos impôts.

L’heure n’est pas à l’abandon. Si nous cessons de nous battre, le reste du Canada poursuivra sa transformation sans attendre que nous ayons terminé de régler nos supposées « vraies affaires ». Quand nous réaliserons l’étendue des dommages, il sera fort probablement trop tard.

Il nous est tout à fait possible de faire le ménage dans notre propre cour sans avoir à subir les décisions d’un Canada rétrograde, un Canada qui semble se plaire à s’engluer dans le populisme et le conservatisme le plus désolant. Au contraire, ne plus avoir à nous défendre constamment contre un régime qui reflète de moins en moins nos priorités nous ferait épargner temps, argent et efforts qui pourraient être beaucoup mieux investis dans d’autres secteurs.

Alors, pour tous ceux qui se sentent incapables de marcher et de mâcher de la gomme en même temps, il ne vous reste plus qu’à aller rejoindre le camp de ceux qui préfèrent qu’un autre peuple décide de notre destinée. À tous les autres, redoublons dès maintenant d’effort pour construire un Québec à notre image.

Guy Leclair, député de Beauharnois

Assemblee-nationale-logo-publie-par-INFOSuroit-com_

 

 

 

———————————————–

Vous pouvez lire ou relire les Billets précédents de Guy Leclair :


Share
Posté dans: Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Il est temps d’adopter un régime universel et public d’assurance-médicaments! Il est temps d’adopter un régime universel et public d’assurance-médicaments!
Station-service incendiée à Vaudreuil-Dorion : demande de permission d’appel refusée Station-service incendiée à Vaudreuil-Dorion : demande de permission d’appel refusée
Prix d’excellence pour le CALACS de Châteauguay et Mentions d’honneur au CISSSMO Prix d’excellence pour le CALACS de Châteauguay et Mentions d’honneur au CISSSMO
AGA du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent AGA du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent
Anne Minh-Thu Quach dévoile le plan d’action Courage d’agir Anne Minh-Thu Quach dévoile le plan d’action Courage d’agir

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.