Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Nemaska Lithium laisse tomber Valleyfield

Denis-Lapointe-et-Guy-Bourassa-Nemaska-Lithium-usine-Valleyfield-photo-INFOSuroit

Le maire de Salaberry-de-Valleyfield Denis Lapointe et le président et chef de direction de Nemaska Lithium Guy Bourassa en mars 2013

(Jean-Pierre Major) – L’entreprise Nemaska Lithium abandonne son projet d’implantation à Salaberry-de-Valleyfield au profit de Shawinigan. Depuis juillet 2012, il y avait eu plusieurs annonces conjointes de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et de Nemaska Lithium pour souligner l’arrivée de ce nouveau joueur dans le décor industriel de la Capitale du Suroît.

La rumeur courait à Salaberry-de-Valleyfield depuis quelques semaines et là elle se confirme. Il n’y aura pas de Nemaska Lithium dans la région du Suroît malgré l’attrait de l’autoroute 30, du terminal intermodal de CSX et du Port de Valleyfield avec ses accès vers le Grand Nord.

Radio-Canada nous apprend que l’entreprise a préféré Shawinigan et plus particulièrement les anciennes installations de l’usine Laurentide des produits forestiers Résolu. Nemaska Lithium prendra possession en janvier prochain et compte commencer la production dès l’automne 2016.

La future usine d’hydroxyde et de carbonate de lithium servant à la fabrication de batteries notamment pour des voitures électriques devait être construite dans le parc industriel et portuaire Perron. Il semble que les délais de construction à Valleyfield auraient pesé dans la décision des dirigeants de Nemaska Lithium. Rappelons que le conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield avait entériné au milieu de 2012 un projet d’offre d’achat pour plusieurs milliers de pieds carrés de terrain.

Parc-industriel-Perron-a-Salaberry-de-Valleyfield-Photo-INFOSuroit-com_À l’époque le maire Denis Lapointe avait mentionné « C’est une première étape dans la concrétisation d’un projet qui aura un impact positif sur notre communauté, tant au niveau des emplois, du Port de Valleyfield, des retombées économiques, que des sous-traitants et des utilisateurs des sous-produits générés par la nouvelle production de lithium » avait indiqué M. Lapointe, en ajoutant « que tous les efforts seront pris par la Ville afin d’aider Nemaska Lithium à investir sur notre territoire et ainsi participer au rayonnement du Plan Nord du gouvernement du Québec ».

Nemaska Lithium était même présente au début de 2013 à un Salon de l’emploi à Salaberry-de-Valleyfield dans le but de recruter du personnel. Le 19 mars 2013, le président et chef de direction de Nemaska Lithium était venu à Valleyfield rencontrer le maire Denis Lapointe et les médias afin de dévoiler “la première phase du projet qui consistera en la construction d’une usine pilote sur les terrains du complexe industriel, situé au 1 300, boulevard Gérard-Cadieux (anciennement Dominion Textile).” Plus de 120 emplois devaient être créés en 2016 à Salaberry-de-Valleyfield, des emplois qui viennent de prendre le chemin de la Mauricie.

En mai 2014, le grand patron de Nemaska Lithium avait même participé à une autre événement d’affaires d’importance dans la région lors de la visite de 30 démarcheurs internationaux chez nous. L’événement parrainé par le CLD Beauharnois-Salaberry avait fait une place privilégiée à M. Bourassa de Nemaska Lithium.

Dans l’article de Radio-Canada publié aujourd’hui  La production de lithium à l’ancienne usine Laurentide pourrait créer 120 emplois ont comprend que la députée libérale de Laviolette Julie Boulet accueille avec fierté cette annonce. Mme Boulet souligne d’ailleurs le travail dans le dossier d’un ancien collège député (Karl Blackburn) qui travaille pour les Produits forestiers Résolu (PFR), l’entreprise qui a “joué un rôle important dans la nouvelle d’aujourd’hui, puisque la compagnie aurait pu vendre ses infrastructures au plus offrant.”

Je ne sais pas si des députés de la région du Suroît et de la Montérégie au sein du gouvernement libéral ont eu l’opportunité de travailler pour empêcher ce recul de Nemaska Lithium. Malheureusement comme vous, je ne peux que constater que Nemaska Lithium a viré son capot de bord et qu’en Mauricie, la députée libérale Julie Boulet est bien heureuse.

__

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire :

_____________________________________________


Share
Posté dans: Affaires et entrepreneuriat, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Bruno Tremblay : président du CLD Beauharnois-Salaberry Bruno Tremblay : président du CLD Beauharnois-Salaberry
Nouvelle image pour la MRC et le CLD de Vaudreuil-Soulanges Nouvelle image pour la MRC et le CLD de Vaudreuil-Soulanges
Des boîtes à lunch de l’époque de la MOCO au profit du MUSO Des boîtes à lunch de l’époque de la MOCO au profit du MUSO
Affaires : nouvelle clinique de massothérapie à Huntingdon Affaires : nouvelle clinique de massothérapie à Huntingdon

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.