La société minière Nemaska Lithium s’amène à Valleyfield

Denis-Lapointe-et-Guy-Bourassa-Nemaska-Lithium-usine-a-Valleyfield-photo-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – La Ville de Salaberry-de-Valleyfield annonçait aujourd’hui (19 mars) l’implantation prochaine d’une usine de transformation de la société minière Nemaska Lithium dans le parc industriel et portuaire Perron.

La nouvelle avait déjà été officialisé à Montréal en octobre dernier et dévoilé par INFOSuroit.com en juillet 2012.

Pour l’annonce en sol campivallensien, le maire de la municipalité, Denis Lapointe et le président et chef de la direction de Nemaska Lithium, Guy Bourassa on dévoilé que la première phase du projet consistera en la construction d’une usine pilote sur les terrains du complexe industriel, situé au 1 300, boulevard Gérard-Cadieux (anciennement Dominion Textile).

La phase #1 nécessitera un investissement de 25 M$ et aura une capacité de production annuelle estimée à 426 tonnes pour la fabrication d’hydroxyde et de carbonate de lithium. Les travaux devraient débuter dès le mois de juin et on prévoit que l’usine pilote sera opérationnelle en janvier 2014. Entre 15 et 20 emplois seront crées pour cette étape.

La deuxième phase du projet permettra la construction de l’usine principale sur un terrain dépassant les 150 000 mètres carrés dans le parc industriel et portuaire Perron d’ici 3 ans. On parle alors d’un investissement majeur de 300 M$ qui donnera lieu à la création de 120 emplois directs à Salaberry-de-Valleyfield.

Une usine de transformation

Il est d’abord nécessaire de mentionner que le lithium est ce produit servant à la conception d’une multitude d’objets, dont les piles de cellulaires et les batteries de véhicules hybrides. La compagnie évalue d’ailleurs qu’il y a près de 5,6 millions de cellulaires sur la terre et que le nombre de véhicules hybrides devrait tripler d’ici 2015. La société minière mise surtout sur l’hydroxyde de lithium, dont la demande est en constante augmentation. L’entreprise s’attend à avoir des clients de partout à travers le monde. D’ailleurs, Nemaska Lithium a déjà signé un accord d’achat et de collaboration avec Phostech Lithium, une compagnie située à Candiac.

Le projet de Nemaska Lithium débutera dans la mine Whabouchi, dans le Nord du Québec. Pendant 18 années, la compagnie compte en extraire quelque 20 millions de tonnes de minerais. Ceux-ci seront ensuite transportés par camions et par train jusqu’à l’usine de Salaberry-de-Valleyfield, pour y être transformés en hydroxyde et en carbonate de lithium.

Nemaska-Lithium-a-Salaberry-de-Valleyfield-Logos-et-photo-courtoisie-Publies-par-INFOSuroit-com_Lorsque INFOSuroit.com a questionné monsieur Bourassa au sujet de l’avenir de l’usine campivallensienne suite à ces 18 années, le président et chef de la direction de la société a voulu se faire rassurant :

« Il s’agit de la durée de vie initiale de la mine. Cette première fosse aura une profondeur de 170 mètres. Toutefois, on pourra continuer d’extraire des minerais jusqu’à 520 mètres de profondeur. De plus, l’usine ne vivra pas uniquement de cette source puisqu’on traitera à Salaberry-de-Valleyfield des minerais qui proviennent d’ailleurs ».

À ce sujet, monsieur Bourassa à ajouter que l’entreprise, en plus de transformer la matière première en hydroxyde et en carbonate de lithium, récupérera les rejets de production industrielle d’ici et d’ailleurs. Pensons notamment à l’acide sulfurique qui est produit par CEZinc.

La totalité du projet de la société minière Nemaska Lithium représente des investissements de l’ordre de 454 millions de dollars, dont 300 millions à Salaberry-de-Valleyfield.

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus, voici une vidéo qui explique les grandes lignes de ce projet:

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire INFOSuroit.com :


Share
Posté dans: Affaires, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre
Projets de modernisation de réseaux municipaux d’eau potable Projets de modernisation de réseaux municipaux d’eau potable
COVID-19 et plaisirs nautiques – Records de ventes pour Pelican et blitz d’embauches COVID-19 et plaisirs nautiques – Records de ventes pour Pelican et blitz d’embauches
Près de 4 M$ en financement via la SADC du Suroît-Sud en 2019-2020 Près de 4 M$ en financement via la SADC du Suroît-Sud en 2019-2020
Plus de 1,8 M$ investis dans la culture en Montérégie Plus de 1,8 M$ investis dans la culture en Montérégie

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.