Maison écolo à Sainte-Martine et développement énergétique

Anne-Minh-Thu-Quach-a-la-Chambre-des-Communes-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit-com_(Anne Quach) – Bonjour, chères lectrices et chers lecteurs d’INFOSuroît! Aujourd’hui, je vais partager avec vous une visite intéressante que j’ai effectuée à Sainte-Martine ainsi que la position du NPD sur le développement énergétique.

Maisons écologiques
Nos domiciles, particulièrement au Canada, consomment beaucoup d’énergie (il fait froid en hiver!) et produisent plus ou moins 20 % des émissions canadiennes de GES (gaz à effet de serre). Heureusement, un peu partout à travers le monde, et ici au Canada, les maisons sont de plus en plus conçues de sorte à réduire la consommation d’énergie. Par exemple, la certification LEED (Leadership in energy and efficiency design) sera attribuée aux constructions qui franchissent certains seuils concernant l’efficacité énergétique, la consommation d’eau, l’accès au transport en commun et les services de proximité qui sont accessibles à pied ou à vélo. Plusieurs gouvernements à travers le monde ont décidé d’agir en renforçant leurs normes de construction afin de favoriser, voire imposer la construction de bâtiments écologiques. Malheureusement, le gouvernement Harper traîne encore de la patte à ce niveau.

Maison-LEED-maison-ecologique-Benoit-Lavigueur-a-Sainte-Martine-Photo-belvedair-ca-publiee-par-INFOSuroit-com_La semaine dernière, j’ai visité la Maison LEED de Sainte-Martine, qui est l’une des seules au Canada à obtenir la certification LEED Platine (le plus haut niveau). La maison est munie de panneaux solaires, d’une toilette au compost, d’un système de récupération d’eau de pluie, de planchers en béton, de murs recouverts de crépi et de bien plus encore. Le design est aussi pensé de façon à minimiser le besoin en bois et pour maximiser l’espace éclairé par la lumière naturelle.

Mais le plus important à retenir de tout ça, c’est qu’en plus de pouvoir économiser de l’argent, en construisant une maison écologique, notre consommation d’énergie est considérablement réduite et les matériaux utilisés sont beaucoup plus sains pour la santé humaine! Si vous ne pouvez pas visiter la maison en personne (je vous le conseille), voici le lien vers un article d’INFOSuroit.com paru en février dernier à la suite d’un reportage de l’émission La vie en vert à Télé-Québec Les toilettes au compost de la Maison écolo de Sainte-Martine et du parc régional de Beauharnois-Salaberry font jaser. Dans l’article, il y a plusieurs hyperliens vers des vidéos qui décrivent bien la Maison LEED de Benoit Lavigueur.

Vous pouvez aussi cliquer sur ce lien pour une visite virtuelle concernant l’efficacité énergétique et les maisons Novoclimat.

Enfin, des conférences sont organisées régulièrement à Sainte-Martine pour permettre aux médias, à la population, aux promoteurs et aux ingénieurs d’en apprendre davantage sur le sujet. La prochaine conférence s’effectuera le 6 octobre.

Pour un développement intelligent
Je crois que les projets de développement énergétique doivent faire l’objet d’évaluations environnementales rigoureuses. On ne peut pas, par exemple, se lancer tête baissée dans la construction de pipelines sans réfléchir collectivement aux avantages et inconvénients que comportent des projets de telle envergure. Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que c’est un avis partagé par la plupart de mes concitoyens et concitoyennes: peu importe notre allégeance politique, on peut difficilement être contre l’étude attentive des impacts des grands projets de développement. Développer, d’accord, mais pas à n’importe quel prix.

Malheureusement, les conservateurs de Stephen Harper ne sont pas d’accord avec cet énoncé pourtant simple.

Comme je l’ai souligné à plusieurs reprises, dans leur projet de loi mammouth C-38 sur l’exécution du budget, ils ont en effet sabré les évaluations environnementales en accordant au ministre le pouvoir de décréter arbitrairement quel projet était acceptable ou non pour une communauté.

Les effets de cette attitude se font déjà sentir. Il y a actuellement une mobilisation citoyenne considérable contre le projet de pipeline Northern Gateway de la compagnie Enbridge, qui prévoit pomper le pétrole des sables bitumineux vers l’océan Pacifique en passant par la Colombie-Britannique. Or, le gouvernement conservateur semble faire tout en son pouvoir pour que le projet aille de l’avant intégralement, sans prendre en compte les inquiétudes légitimes des habitants de la région où passera le futur pipeline. Peu importe si les fuites se sont multipliées dans les pipelines nord-américains ces derniers mois: pour les conservateurs, les intérêts commerciaux de Enbridge priment sur ceux de toute la communauté.

Cette attitude de laisser-faire laisse croire aux compagnies pétrolières qu’elles peuvent agir à leur guise au pays. Tellement, en fait, que des critiques commencent à s’élever au sein même du très partisan Parti conservateur. En effet, le ministre James Moore a lui-même affirmé il y a quelques jours que si Enbridge persistait à ne pas écouter ce que la population a à dire sur leur projet, celui-ci ne passerait tout simplement pas le test. Lire ou relire à ce sujet l’article du Canal Argent sur la position de James Moore.

Préoccupée par la sauvegarde de l’environnement, la population du Canada veut avoir son mot à dire sur la construction de pipelines comme ceux d’Enbridge. Même un ministre conservateur est de cet avis. Qu’attend donc Stephen Harper pour enfin écouter la voix de la raison?

Anne Minh-Thu Quach
Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes,

———————————————

Vous pouvez lire ou relire les chroniques précédentes d’Anne Quach :


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Chronique Anne Quach, Environnement, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Nouvelle conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Nouvelle conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield
Début de la collecte du bac brun le 30 septembre dans la MRC de Beauharnois-Salaberry Début de la collecte du bac brun le 30 septembre dans la MRC de Beauharnois-Salaberry
Portes ouvertes : plus de 5300 visiteurs dans les fermes du Suroît Portes ouvertes : plus de 5300 visiteurs dans les fermes du Suroît
Inscriptions en hausse à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands Inscriptions en hausse à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands
Record de 12 000 visiteurs pour la 10e édition de l’Écomarché de l’Île Record de 12 000 visiteurs pour la 10e édition de l’Écomarché de l’Île

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.