Billet d’Anne Quach : C-38, environnement et générations futures

Anne-Minh-Thu-Quach-deputee-Beauharnois-Salaberry-Photo-publiee-par-INFOSuroit-com_Bonjour chers lecteurs d’INFOSuroît ! Je suis très heureuse de vous écrire aujourd’hui pour une deuxième fois. Les deux derniers mois ont été plutôt mouvementés à Ottawa. Dans ce billet, j’aimerais me concentrer sur le budget fédéral et plus spécifiquement, sur les impacts qu’il aura sur notre environnement.

C-38 : Le projet de loi mammouth sur l’exécution du budget
Pour réaliser les priorités établies dans le budget fédéral, le gouvernement doit mettre en œuvre une loi d’exécution du budget qui lui permet de modifier les lois appropriées. Cette année, ce projet de loi sur l’exécution du budget, appelé C-38, compte plus de 450 pages et modifie près de 70 lois. Plus du tiers de ces changements s’attaquent directement à la protection du patrimoine naturel. Sans élaborer sur la nature antidémocratique de ce projet de loi (visitez budget2012.npd.ca pour plus de détails), regardons de plus près certains des changements les plus importants au niveau de l’environnement.

La mort de Kyoto
Avec C-38, le Canada devient le seul pays au monde à renoncer à ses engagements envers le Protocole de Kyoto. Pire encore, alors que ce gouvernement s’était fixé des objectifs encore plus faibles en 2009 dans le cadre de l’Accord de Copenhague (diminution des émissions de gaz à effet de serre de 17% entre 2005 et 2020), le rapport du Commissaire à l’environnement et au développement durable (CEDD) a indiqué que le Canada s’enligne plutôt pour une augmentation des émissions de GES de 7% entre 2005 et 2020. C’est épouvantable. Le rapport souligne d’autre part que depuis leur arrivée au pouvoir, il y a 6 ans, les conservateurs n’ont toujours pas mis en place un seul règlement pour réduire les GES émis par le secteur pétrolier et minier…est-ce un hasard ?

Un lègue de 7.7 G$ aux générations futures
Ce même rapport du CEDD a souligné le fait qu’il y a plus de 13 000 sites contaminés à travers le Canada (2300 au Québec) qui risquent de menacer la santé des Canadiens. Ça vous rappelle le film Erin Brokovich? La facture refilée aux générations futures pour les nettoyer: 7.7 G$. Mais le plus inquiétant : 6500 de ces sites n’ont pas encore été évalués et pourraient très bien menacer nos villes et nos sources d’eau potable! Bien que plusieurs de ces sites contaminés soient le vestige des années 50 et 60, où les évaluations environnementales n’étaient pas suffisamment soignées, les conservateurs nous ramènent dans le passé en réduisant arbitrairement la durée de ces évaluations et en conférant au Cabinet des ministres le pouvoir décisionnel sur les grands projets et ce, peu importent les recommandations des experts. Voulons-nous vraiment mettre en péril la qualité de notre eau aux profits de la croissance économique?

De l’idéologie pure et dure
Lorsque le ministre des Affaires étrangères a confirmé il y a deux semaines que les conserveurs abolissaient la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie, parce qu’ils n’étaient pas d’accord avec les recommandations, le gouvernement a montré ses vraies couleurs. Pour lui, l’idéologie prime sur le gros bon sens, les statistiques et la science. Cette instance fournissait des études rigoureuses et indépendantes au gouvernement du Canada depuis plus de 25 ans. Les conservateurs s’attaquent aussi à tous les groupes écologistes, notamment la Fondation David Suzuki, musèlent les scientifiques d’Environnement Canada et coupent de façon drastique à Statistiques Canada. Sans science et sans statistiques pour montrer que leurs politiques sont désastreuses, les conservateurs espèrent pouvoir gouverner sans transparence et sans reddition de compte.

Consultations publiques du NPD
Si comme moi vous êtes outré par ce que contient ce budget, je vous invite à vous joindre à moi et à mes collègues du NPD dans les consultations publiques qui s’organisent à travers le Canada. À Beauharnois-Salaberry, les consultations auront lieu le 3 juin aux endroits et aux heures suivantes :

  • 10h à midi: Centre communautaire de Napierville, 262 rue de l’Église;
  • 14h à 16h: Salle Marie-Rose, centre communautaire de Beauharnois, 600 rue Ellice;
  • 18h30 à 20h30: Salle Alfred-Langevin, MRC Haut St-Laurent, 10 rue King, Huntingdon (avec le député Jamie Nicholls).

Le succès de ces consultations repose sur la participation citoyenne. J’encourage tout particulièrement la participation des jeunes, car ils seront ceux qui vivront avec les impacts de ces mesures. J’invite tout le monde à me communiquer ses préoccupations par lettre, courriel ou même par vidéo!

Anne Minh-Thu Quach
Députée de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes

———————————————

Vous pouvez lire ou relire la chronique précédente d’Anne Quach :

10 mois déjà ! (19 mars 2012)


Share
Posté dans: Chronique Anne Quach, Environnement, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Claude DeBellefeuille solidaire des groupes communautaires Claude DeBellefeuille solidaire des groupes communautaires
Nouvelle étape du projet de place animée à l’église Saint-Joachim Nouvelle étape du projet de place animée à l’église Saint-Joachim
La collecte des matières organiques à chaque semaine dès le 30 mars La collecte des matières organiques à chaque semaine dès le 30 mars
Pause de trois semaines aussi pour Héritage Saint-Bernard Pause de trois semaines aussi pour Héritage Saint-Bernard
Le CLD vous invite à consulter la liste des services essentiels Le CLD vous invite à consulter la liste des services essentiels

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.