Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Patrimoine – Un Prix d’excellence pour 3 musées de la région

Eleves-decouvrent-objets-Musee-archeologie-Pointe-du-Buisson-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Le projet éducatif Les marqueurs du temps : laisser sa trace, qui a mobilisé plusieurs partenaires de la région dont le Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson, a remporté le Prix d’excellence en interprétation du patrimoine de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine.

Il s’agit d’une très belle reconnaissance pour cette initiative qui a permis de sensibiliser pas moins de 785 élèves de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands à la démarche scientifique et aux outils liés à la notion d’un marqueur de temps, à l’importance d’analyser des objets anciens et de les projeter dans le temps afin d’en prédire la fonctionnalité dans le futur, et ce, grâce à des ateliers animés.

Eleves-decouvrent-collection-Musee-municipal-Sainte-Martine-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com« On a appris mercredi (29 septembre) qu’on venait de gagner ce prix avec le Musée municipal de Sainte-Martine, le Musée de Société des Deux-Rives (MUSO) en collaboration avec la commission scolaire, la MRC de Beauharnois-Salaberry et des représentants des villes de Beauharnois et de Salaberry-de-Valleyfield. On a mis en valeur toutes sortes de patrimoines comme le patrimoine archéologique ainsi que le travail des interprètes tout en s’assurant de préserver les marqueurs de temps pour les générations futures. Toutes les écoles francophones de la commission scolaire sont venues profiter de cette expertise. On travaille maintenant à la deuxième édition », a fait savoir Caroline Nantel, la directrice générale du Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson.

Prix-excellence-patrimoine-Caroline-Nantel-et-Annabelle-Laliberte-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com

Caroline Nantel (Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson) et Annabelle Laliberté (MUSO) reçoivent la distincton

Rappelons que le projet Les marqueurs du temps : laisser sa trace a également été finaliste dans la catégorie Innovation pédagogique de la 9e édition de la Soirée reconnaissance 2014-2015 de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands. Quant au Prix d’excellence en interprétation du patrimoine, il a été remis le vendredi 2 octobre dernier à l’église de la Visitation de l’Île Dupas, dans Lanaudière.

« Ce qui a retenu notre attention, c’est que nous avons été impressionnés par la concertation qui a dû être faite par différents acteurs du milieu ainsi que la démarche entre plusieurs musées et disciplines. C’est un projet novateur qui est allé chercher l’intérêt des jeunes pour la culture de la région et le patrimoine. C’est bon au niveau de la mise en valeur d’une région et, par ricochet, ça va aussi intéresser les parents, donc les générations futures. On a aussi apprécié le fait que le projet mette l’accent sur comment créer un sentiment d’appartenance des différents milieux », a commenté Gabrielle Normand, la présidente de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine et membre du jury.

Une nouvelle exposition à Pointe-du-Buisson

Exposition-Memoires-d-ici-Musee-quebecois-archeologie-Pointe-du-Buisson-photo-INFOSuroit-comEn visitant le Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson, vous avez peut-être remarqué l’arrivée de nouveaux panneaux d’interprétation devant le bâtiment. Ces derniers sont les œuvres de la nouvelle exposition Mémoires d’ici. Comme elle est située à l’extérieur de l’établissement, tous peuvent venir y jeter un œil gratuitement, et ce, même si le musée est fermé.

« Ce sont des tranches de vies de personnes invisibles de Beauharnois qui ont un lien avec des gens ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Quand on évoque à la 2e guerre mondiale, on pense aux Allemands et aux Juifs, mais localement, il y a des gens qui ont, de près ou de loin, subi les contrecoups de la guerre. On a rassemblé des gens ordinaires qui ne sont pas nécessairement connus du public. Le sujet de l’exposition est la personne, son histoire et ses objets de mémoire qu’on met en vignette pour expliquer ce que c’est. On met en valeur le patrimoine humain local grâce à ces témoignages », poursuit Caroline Nantel.

__

Prenez note que le Musée d’archéologie de la Pointe-du-Buisson a un nouvel horaire : jusqu’à la fin du mois d’octobre, il sera ouvert, du jeudi au dimanche, de midi à 17 h. Caroline Nantel a aussi expliqué que, faute de financement supplémentaire, l’institution devra sans aucun doute fermer de nouveau ses portes temporairement durant la saison hivernale.

______________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Arts et spectacles, Beauharnois-Salaberry, Éducation, Fierté régionale, Jeunesse, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Un Party de Noël sous le signe de la reconnaissance Un Party de Noël sous le signe de la reconnaissance
Le démantèlement du Kathryn Spirit est commencé Le démantèlement du Kathryn Spirit est commencé
Succès pour les Sports, loisirs et culture à Sainte-Martine Succès pour les Sports, loisirs et culture à Sainte-Martine
Un café-rencontre à Beauharnois avec la députée Anne Quach Un café-rencontre à Beauharnois avec la députée Anne Quach

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.