Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Entrepreneurs : Stéphane Desbiens et Chantal Dufresne de Restore-Éclat

Depuis la mi-septembre la série Histoires d’entrepreneurs d’ici de la SADC du Suroît-Sud donne la chance aux PME et entreprises de faire parler d’elles à la radio MAX 103 et sur le Web et les médias sociaux via INFOSuroit.com. Pour ce nouveau billet, la croissance d’entreprise est en vedette avec l’histoire de Stéphane Desbiens et Chantal Dufresne de l’entreprise Restore-Éclat.

stephanedesbiens-et-chantaldufresne-de-restoreeclat-photo-courtoisie-sadc-via-infosuroit_com

Stéphane Desbiens et Chantal Dufresne, originaires de Montréal et Laval, avaient le désir de devenir entrepreneurs jusqu’au jour, où en 2010, ils découvrirent un produit révolutionnaire populaire dans l’Ouest canadien servant à restaurer le fini de peinture automobile. Impressionnés par ce type de produit, Stéphane et Chantal ont étudié la possibilité d’importer et d’exploiter ce produit au Québec.

En 2012, les aventuriers quittent Salaberry-de-Valleyfield pour une formation à Vancouver. À leur retour, le défi était immense dû à la mise en marché à effectuer. Les entrepreneurs ont fait le tour des vendeurs automobiles pour faire connaître leur produit et ont cherché du soutien financier (ce qui a été une étape difficile étant donné que le produit n’était pas encore connu à cette époque).

De la persévérance en abondance!
Le produit conçu originalement dans l’Ouest canadien fut adapté pour le climat québécois et est fabriqué ici même à Salaberry-de-Valleyfield. Mais ça n’a pas été de tout repos! Il y a eu plusieurs embûches au début afin de percer le marché québécois et gagner la confiance des consommateurs. Aujourd’hui, les entrepreneurs considèrent que les résultats ont porté fruit!

Contrairement aux polis et cires conventionnels qui sont des produits temporaires (s’éliminent au lavage ou disparaissent avec le temps), Restore-Éclat est une formule unique et permanente qui permet d’éliminer les égratignures causées par les lavages répétitifs, raviver la couleur de la peinture abîmée et empêcher la décoloration causée par l’exposition au soleil.

restore-eclat-exemples-de-restauration-photo-courtoisie-sadc

Le véhicule traité retrouve son éclat comme à l’état neuf à une fraction du prix d’une peinture chez un carrossier. L’entreprise se spécialise dans l’application d’un traitement protecteur pour tout type de véhicules (voitures, motos, camionnettes, camions, bateaux, roulottes, etc.)

« Les gens ne croyaient pas à notre produit, on a donc continué de faire des démos et même des traitements gratuits. Aujourd’hui, nous avons 6 franchises » – 
Stephane Desbiens et Chantal Dufresne

La croissance de l’entreprise

Chaque année, Restore-Éclat double son chiffre d’affaires, indice qui témoigne que l’entreprise a su gagner avec le temps la confiance de ses clients. L’entreprise remercie chaleureusement Steve Charland de Régate Kia Valleyfield pour avoir été leur premier client à leur avoir fait confiance (et toujours là 5 ans plus tard).

La croissance d’entreprise s’est faite principalement de bouche à oreille par de nombreuses démonstrations. Détenant une croyance absolue en leur produit, Stéphane Desbiens a su convaincre sa clientèle en expliquant le procédé du traitement et en démontrant le résultat final. Aujourd’hui, les franchises sont situées à Québec, Drummondville, Montréal (Île-des-Sœurs), Berthierville, Chambly et Rawdon.

Plusieurs ouvertures sont également prévues dans les prochains mois à Beauport, Saint-Eustache, Lévis, Trois-Rivières, Gatineau, Saguenay et Sept-Îles. De plus, l’entreprise est d’ailleurs en discussion avec La Côte d’Ivoire et l’Allemagne pour exportation de leur produit.

Le soutien de la SADC du Suroît-Sud

À leur début, l’organisme en développement économique la SADC du Suroît-Sud a répondu favorablement à leur demande. Un soutien financier leur a permis de s’acquérir d’un kiosque mobile pour leurs différents événements de relations publiques, dont les salons publics reliés aux secteurs automobiles, maritimes et équipements lourds, qui sont des marchés cibles pour l’entreprise.

logo-restore-eclat-visuel-via-sadcPlus de détails sur l’entreprise, son produit et ses franchises en visitant le site Internet restoreeclat.ca, en composant le 450-544-4760 ou en faisant suivre un courriel à restoreeclat@gmail.com.

Présentés par la SADC du Suroît-Sud, organisme qui accompagne depuis 15 ans les entrepreneurs et offre des services-conseils gratuits, du financement et du mentorat, les billets Histoires d’entrepreneurs d’ici mettent à l’avant-plan chaque semaine des histoires inspirantes de gens de notre région !

La Société de développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud est un organisme qui accompagne depuis 15 ans les entrepreneurs et offre des solutions de services-conseils gratuits, financement et mentorat. Plus de détails sur le site Web de la SADCDéveloppement économique Canada parraine les activités de la SADC.

logo-DeveloppementEconomiqueCanada-pour-regions-du-Qc-et-SADC__

Vous pouvez lire ou relire d’autres histoires d’entrepreneurs d’ici :

____________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires et entrepreneuriat, Chronique SADC, Histoires d'entrepreneurs d'ici, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture complète du boulevard Gérard-Cadieux Fermeture complète du boulevard Gérard-Cadieux
À la découverte du tissu urbain du Quartier-Nord À la découverte du tissu urbain du Quartier-Nord
Un bon volet spectacles pour les 79es Régates de Valleyfield Un bon volet spectacles pour les 79es Régates de Valleyfield
Un autre doublé Henderson aux Régates de Valleyfield Un autre doublé Henderson aux Régates de Valleyfield

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.