Du nouveau dans l’histoire du chiot pendu à Sainte-Martine

Décidément c’est la journée des faits divers. Les policiers de la Sûreté du Québec ont rencontré hier trois jeunes âgés entre 15 et 16 ans relativement à un cas de cruauté envers les animaux survenu sur la rue Logan à Sainte-Martine le 2 avril dernier.

Rappelons que vers 22 h 30, les occupants de la résidence ont retrouvé un chiot de quelques semaines pendu à la poignée de porte de leur résidence.

L’enquête policière et les informations reçues de citoyens ayant eu vent de cette affaire, ont mené les agents du poste de la MRC Beauharnois-Salaberry à rencontrer les jeunes suspects pour les interroger sur les faits reprochés.

Deux autres suspects devront répondre aux questions des policiers de la SQ.  Lorsque l’enquête sera complétée, le dossier sera soumis au procureur des poursuites criminelles et pénales dans le but de déterminer si des accusations criminelles seront déposées contre ces jeunes.

La Sûreté du Québec désire par le fait même remercier les citoyens qui ont communiqué avec le service de police pour transmettre de l’information qui a permis d’identifier les suspects.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield 700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield
Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC
Opération de sensibilisation contre le cellulaire au volant à Beauharnois Opération de sensibilisation contre le cellulaire au volant à Beauharnois
Plantation d’arbres en hommage aux 175 ans de Sainte-Martine Plantation d’arbres en hommage aux 175 ans de Sainte-Martine
Le Tour du silence, pour la sensibilisation à la sécurité cycliste et routière Le Tour du silence, pour la sensibilisation à la sécurité cycliste et routière

3 Réponse à "Du nouveau dans l’histoire du chiot pendu à Sainte-Martine"

  1. Christian Boudrias dit :

    Pour mon honnêteté, sans problème. Mais comme j’ai dit par contre, Christian n’est pas mon nom, c’est un nom et un msn nouvellement inventé parce que je préfère garder l’anonymat dans ma ville. Je confirme avoir fait une niaiserie et le regrette mais je préfère ne pas être reconnu de tout le monde :S. Merci de votre compréhension.

  2. INFOSuroit dit :

    Nous publions votre commentaire “Christian” et placerons le tout en évidence en tant qu’article. Merci de votre franchise. Cela ne doit pas être évident.

  3. Christian Boudrias dit :

    Salut, Je viens tout juste de lire l’article. Je suis pas tout à fait d’accord avec quelques unes de ses lignes. Je dois vous dire pour commencer que j’utilise un nom fictif, mais je suis un des jeunes coupables de cette douteuse blague qui c’est revirée en grosse erreur.
    Premièrement, la police ne nous a pas retracé, nous y sommes présenté directement ce mardi vers 11 h. Nous avons tous fait des déclarations, il en manquait deux qui avait un conflit d’horaire. Ils contacteront la personne en charge du dossier d’ici peu pour le rencontrer puisque pour 6 jours, il travaille de nuit, de 23 h à 08 h!
    Nous ne sommes pas recherchés, nous ne sommes pas des criminels, nous sommes seulement une gang d’ados qui avons très mal agis. Nous ne savions quoi faire, nous cherchions une niaiserie autre, et je connaissais l’existence d’un chiot déjà décédé, depuis une journée au plus (Je connais une personne adulte prête à témoigner afin de prouver que le chiot était belle et bien décédé à une journée de la naissance. Cette plaisanterie a mal évolué. Elle consistait à déposer le chiot sur un perron et quand les résidents se seraient réveillés, ils l’auraient vu de façon quelconque. Le problème c’est que ceux qui étaient avec moi trouvaient dur pour le cœur de toucher au chien mort. J’avais un cintre dans ma camionnette puisque je me change en revenant de travailler au lieu de retourner à la maison. Donc comme dit, ils l’ont accroché par dégout, mais personne n’a pensé au conséquence, nous étions tous complètement fatigués.
    Tout c’est déroulé en plus ou moins 5 minutes. Nous avons trouvé une maison qui n’avait pas trop de lumière et qui serait facile de quitter, mais ce fût l’effet contraire. Les résidents de la maison n’ont rien à craindre, ont ne leur veut pas de mal, on voulait simplement faire une niaiserie et on n’a trouvé la maison la plus simple, mais nous ne connaissions pas du tout les résidents. Nous ignorons encore d’ailleurs leur identité.
    Je tiens tout de même a m’excuser à Sainte-Martine au complet, et surtout au résident de cette maison.
    Donc tout ça pour dire, nous sommes 5 jeunes entre 13 et 17 ans, nous avons fait une grosse bêtise sans avoir pensées à nos actes, tout c’est déroulé en 5 minutes sous l’effet de la fatigue. Nous avons fait une grossière erreur. Mais ne comptez pas de mensonges. Nous avons fait trois déclarations de bonne foi. Les deux autres devraient y aller mardi si l’enquêteur est disponible de jour où bien s’il peut désigner quelqu’un pour prendre la déclaration et faire poursuivre l’enquête. Nous nous sommes fait dire qu’il est possible que nous passions au travers de cette histoire sans trop de problème puisque nous sommes venus de plein gré et que nous ne sommes pas des tueurs mais des jeunes à la recherche de niaiseries. On n’est pas si différent de vous en fait, vous en avez probablement fait des bêtise dans votre vie, peut être pas aussi grave, mais vous en avez fait assurément. Nous, on n’a pas pensé et on s’excuse.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.