Le Bureau de la sécurité des transports publie son rapport sur le déraillement d’un train à Saint-Lazare

(Jean-Pierre Major) – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a publié lundi son rapport d’enquête final concernant le déraillement d’un train de marchandises du Canadien Pacifique à Saint-Lazare en plein cœur de la MRC de Vaudreuil-Soulanges le 23 septembre 2010.

Rappelons qu’un train de marchandises composé de 2 locomotives et de 54 wagons “porte-conteneurs” en provenance de Vaudreuil-Dorion se dirigeait vers l’ouest.

Constatant des débris sur la voie, l’équipe du train a tenté de freiner, mais n’a pas pu arrêter à temps. La collision a fait dérailler les 2 locomotives et 11 wagons près du chemin Saint-Louis à Saint-Lazare. Le mécanicien et le chef de train avaient subi des blessures mineures et une petite quantité de marchandises dangereuses avait été déversée sur la voie. L’équipe du train était emprisonnée dans la locomotive écrasée et il fallu une vingtaine de minutes avant que les secours n’arrivent.

La zone du déraillement couvrait une distance d’environ 500 pieds. À cet endroit, la voie ferrée traverse une forêt qui s’étend principalement vers le sud. Le chemin de fer a été construit en déblai dans une tranchée, quelque 14 pieds au-dessous du terrain naturel.

Au nord de la voie ferrée se trouve une usine d’asphalte avec une zone d’entreposage de rebuts près du boisé. Le poids de ces rebuts, combinés aux pluies, au sol argileux et aux faits que le chemin de fer se trouve 14 pieds plus bas pourraient donc être la cause du glissement de terrain qui a entraîné l’accident. Les inspections de la voie ferré et des locomotives n’ont démontré aucune anomalie.

Dans les faits établis concernant l’accident, le rapport des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada souligne que  “Comme les glissements de terrain dans les argiles sensibles peuvent survenir sans signe avant-coureur visible à partir de la voie ferrée, l’imminence d’un risque de glissement de terrain devient difficilement décelable”.

Un autre point concerne l’absence dans le règlement municipal de l’exigence d’analyse sur la portance du sol, le risque potentiel de glissement de terrain causé par la surcharge notamment, dans ce cas-ci des rebuts d’asphalte.

En conclusion, le rapport précise “En l’absence de consultations lorsque de nouveaux développements sont proposés près des voies ferrées, les risques relatifs à la sécurité des activités ferroviaires peuvent passer inaperçus”.

Dans les mesures de sécurité à prendre pour éviter ce genre d’accidents dans le futur, il appert que le ministère de la Sécurité publique du Québec, en collaboration avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, entreprendra de renouveler les lignes directrices sur la planification de l’utilisation des terres. Les questions soulevées par le présent rapport du Bureau de la sécurité des transports seront étudiées.

Vous pouvez consulter en ligne le rapport complet sur le site Internet du Bureau de la sécurité des transports.


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Transport, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fin des travaux et réouverture du Centre de services Desjardins de St-Zotique Fin des travaux et réouverture du Centre de services Desjardins de St-Zotique
Plusieurs postes à pourvoir chez Pelican à Salaberry-de-Valleyfield Plusieurs postes à pourvoir chez Pelican à Salaberry-de-Valleyfield
Un bâtiment pour le Centre des archives de Vaudreuil-Soulanges Un bâtiment pour le Centre des archives de Vaudreuil-Soulanges
Un été tout en plein air au canal de Soulanges Un été tout en plein air au canal de Soulanges
Investissement de 1,2M$ pour la relance économique de Vaudreuil-Soulanges Investissement de 1,2M$ pour la relance économique de Vaudreuil-Soulanges

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.