Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Activité originale en vue de l’accueil d’une famille syrienne

E_Duhamel Abdel patron du resto L-P_Boucher et G_Halley Photo INFOSuroit

Annonce d’un partenariat pour une campagne de financement au profit de l’accueil d’une famille syrienne dans la région du Suroît

(Jean-Pierre Major) – Le Comité des réfugiés du Suroît a dévoilé le 20 septembre une activité de financement originale dans le cadre de ses démarches pour accueillir une famille syrienne. Même si la crise syrienne fait moins parler dans les médias nationaux, ce drame humanitaire fait toujours rage. Après son spaghetti-bénéfice de janvier dernier, le Comité des réfugiés du Suroît propose cette fois une campagne de financement en partenariat avec le restaurant de cuisine libanaise Shish Poulet Royal de la rue Victoria au centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Les plats libanais sont assurément plus près de la cuisine syrienne que le spaghetti québécois. Avec sa nouvelle campagne de financement et la collaboration d’Abdel, le proprio du restaurant Shish Poulet Royal, le Comité des réfugiés du Suroît nous invite donc à une découverte culinaire et met en vente 300 billets au coût de 15 $ l’unité pour un repas au restaurant. Vous aurez le choix entre Shish taouk (poulet), Shawarma (boeuf) ou Assiette Falafel (végé). 5 $ par billet vendu iront au Comité des réfugiés du Suroît pour aider à l’accueil d’une famille syrienne d’ici juin prochain.

Vous pourrez utiliser vos billets au choix pour le dîner ou le souper, les lundis, les mardis ou mercredis durant les mois d’octobre et novembre.

Louis-Philippe_Boucher comite refugies Suroit Photo INFOSuroit

Depuis novembre 2016, soit depuis le début des activités de financement du Comité, un montant de 12 à 13 000 $ a été amassé et comme le soulignait Louis-Philippe Boucher, il manque au moins 8 000 $ avant de faire venir une famille syrienne qui est en attente de parrainage dans des camps de réfugiés. Si tout se déroule comme prévu, le Comité des réfugiés du Suroît prévoit l’arrivée d’une famille syrienne d’ici juin 2018.

Pour l’instant l’argent est la priorité. Les biens meubles, vêtements et services ont été nombreux. Il y a même des bénévoles qui se sont déjà engagés à conduire à des rendez-vous (médicaux ou autres) les membres de la famille syrienne que la région accueillera. Au chapitre du logement, il y a aussi des intentions précises de certains propriétaires de logements et même d’employeurs. Il faut savoir que l’intégration des adultes au marché du travail est un facteur important du processus.

Si des adolescents font partie de la famille syrienne qui aboutira dans la région, l’école secondaire de la Baie Saint-François pourra assurément jouer un rôle important. Rappelons que des étudiants du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) du Baccalauréat international se sont engagés à accompagner les enfants syriens dans différentes activités (aide aux devoirs, apprentissage du français, découverte d’activités hivernales, etc.). Deux enseignants de l’école secondaire de Saint-Polycarpe militent aussi pour l’accueil de réfugiés syriens dans la région.

LP_Boucher E_Duhamel Abdel patron restaurant Shish_Poulet_Royal et G_Halley Photo INFOSuroit

Louis-Philippe Boucher avec Émile Duhamel, Abdel (le patron du resto Shish Poulet Royal) et Gilles Halley avec des billets-repas

Disponibilité des billets-repas
La meilleure façon d’aider est donc d’acheter des billets-repas au coût de 15 $. Billets qui seront à utiliser en octobre et novembre prochain.

Pour vous procurer un ou des billets, il suffit de contacter les membres du Comité des réfugiés du Suroît, dont Émile Duhamel (450 288-4238), Louis-Philippe Boucher (au CLSC de Salaberry-de-Valleyfield 450 371-0143), Carole-Anne Lachaine (450 264-2733), Rachel Billette (450 377-4397), ou Gilles Halley (450 544-4502).

Une vingtaine de personnes seront actives sur le terrain afin de vendre des billets-repas. Rappelons que déguster un plat aux saveurs proche de l’alimentation en Syrie pourrait faire une différence dans la vie d’une famille syrienne.

Pour plus d’informations, vous pouvez aussi faire suivre un courriel au [email protected].

Un drame humanitaire qui perdure
Précisons en terminant que les migrants qui arrivent des États-Unis et demandent l’asile au Canada actuellement, nous font oublier la crise syrienne. La saison des ouragans dans le sud de l’Amérique aussi, mais il faut le rappeler le drame humanitaire en Syrie est énorme. Depuis 2011, il y a eu plus de 320 000 morts, plus de la moitié de la population déracinée et le pays est en ruines. Participer à cette campagne de financement avec un petit 15 $ dans le but d’accueillir dans la région de Valleyfield et du Suroît une famille syrienne est un pas dans la bonne direction.

Partagez SVP, afin que le plus grand nombre possible de personnes participent à la campagne du Comité des réfugiés du Suroît.

En terminant, soulignons qu’au cours des derniers mois, des Comités de réfugiés de Châteauguay et Vaudreuil-Dorion ont accueilli des familles syriennes. L’intégration se passe bien tant au niveau social, de l’éducation, que du marché du travail.

____

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire :

____________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Nouvelles générales, Suroît, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Travaux : fermeture intersection St-Thomas et St-Jean-Baptiste Travaux : fermeture intersection St-Thomas et St-Jean-Baptiste
L’art de la table : visite commentée et dégustations au musée L’art de la table : visite commentée et dégustations au musée
La  Nuit des sans-abri soulignée dans trois secteurs de la région La Nuit des sans-abri soulignée dans trois secteurs de la région
L’Halloween au MUSO avec Ellice le fantôme ! L’Halloween au MUSO avec Ellice le fantôme !

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.