Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Création du corps de police de Mercier – La bataille se poursuit

fourgonnette-autopatrouille-police-chateauguay-photo-infosuroit_com(Jean-Pierre Major) – Le 18 octobre, les citoyens de Mercier sont invités à signifier leur acceptation ou refus en lien avec un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$ qui permettra, entre autres, l’achat d’autopatrouilles pour le futur service de police municipale de la Ville en allant signer ou non le registre sur ce règlement.

La Ville de Mercier a cru bon de mettre les pendules à l’heure à quelques heures seulement de la période de la tenue du registre à l’Hôtel de Ville. Par voie de communiqué, la Ville se dissocie complètement de la campagne publicitaire en cours via des dépliants bleus distribués de porte-à-porte et par la présence d’un camion publicitaire dans les rues de Mercier.

Selon les représentants de la Ville, cette campagne serait plutôt l’oeuvre de la Fraternité des policiers de Châteauguay et la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) qui tentent de mobiliser les citoyens de Mercier contre un emprunt lié à la création d’un service de police autonome par Mercier.

Tous les documents d’information provenant de la Ville de Mercier affichent le logo et les couleurs de la ville. Les représentants de Mercier soulignent de plus que la création du corps de police municipale est déjà autorisée par le ministre de la Sécurité publique depuis le 13 septembre dernier. De plus, l’achat du bâtiment qui abritera le poste de police est fait depuis le 14 septembre dernier, payé comptant, sans règlement d’emprunt.

hoteldeville-mercier-et-citerne-eau-oct2016-photo-infosuroitLa signature du registre du 18 octobre est pour demander un référendum concernant un règlement d’emprunt de 1 175 000 $ qui permettra, entre autres, l’achat des véhicules de patrouille pour le service de police. De plus au chapitre budgétaire, Mercier précise que le remboursement de ce règlement d’emprunt est déjà prévu dans le budget d’opération du service de police, donc, « il n’aura aucun impact sur les comptes de taxes à venir. »

En terminant, la Ville de Mercier souligne que la signature du registre du 18 octobre n’empêchera pas la mise en place du corps de police de Mercier, mais pourrait avoir pour effet de faire dépenser plus de 100 000 $ en frais pour la tenue d’un référendum lié à l’emprunt de près de 1,2 M$ pour les véhicules.

Depuis plusieurs mois, la Fraternité des policiers de Châteauguay et la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec bataillent contrent le projet de Mercier. Avec la campagne publicitaire actuelle, leur objectif est de forcer une consultation citoyenne.

Le nombre requis de signatures pour la tenue d’un référendum en lien avec le règlement d’emprunt de 1,2 M$ est de 500.

Pour en savoir plus sur ce dossier ou encore sur les heures de la tenue du registre à l’Hôtel de Ville le 18 octobre, visitez le site Internet de la Ville de Mercier  ou composer le 450-691-6090.

Il semble donc que la saga de la création d’un corps de police indépendant à Mercier ne soit pas encore terminée.

À suivre…

___

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire :

______________________________________________________


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Politique, Roussillon Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Du yoga pour tous au profit de l’Hôpital Anna-Laberge Du yoga pour tous au profit de l’Hôpital Anna-Laberge
Pour les OBNL – Formation rôles et responsabilités d’un C.A. Pour les OBNL – Formation rôles et responsabilités d’un C.A.
Pour améliorer son sort : la formation continue du Collège Pour améliorer son sort : la formation continue du Collège
Nez Rouge 2016 : 2 505 raccompagnements dans la région Nez Rouge 2016 : 2 505 raccompagnements dans la région

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.