Une année record pour la SADC du Suroît-Sud

Rapport-annuel-2012-2013-SADC-Suroit-Sud-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Le 20 juin dernier, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud tenait son assemblée générale annuelle. Ce ne sont que de bonnes nouvelles qui y ont été annoncées, de plus que l’organisme a connu une année record! Au cours de l’année 2012-2013, les services-conseils, le financement et les efforts de développement économique de la SADC du Suroît-Sud ont eu des retombées positives de l’ordre de plus de 3 millions de dollars.

Une année record

Au niveau des résultats financiers, la SADC du Suroît-Sud a connue une année tout simplement épatante. Plus de 1 058 000 $ ont été autorisés sous forme de prêts à 20 entreprises de la région. 980 000 $ ont été accordés du Fonds d’investissement et 78 000 $ du Fonds Stratégie jeunesse pour appuyer la croissance des entreprises de la région. Ces montants ont permis de soutenir le fonds de roulement, d’encourager le transfert et la relève, de soutenir des projets d’expansion et de stimuler l’entrepreneuriat.

D’ailleurs, c’est un montant total de 3 098 220 $ d’investissement qui a été généré par ces projets financés, en plus de 91 emplois et 20 entreprises qui ont été créés ou maintenus. Rappelons que les entreprises qui font affaire avec une SADC démontrent une croissance deux fois plus rapide que les autres, selon une étude réalisée par Statistiques Canada.

Robert-Lafrance_directeur-general-SADC-du-Suroit-Sud-Photo-INFOSuroit_comMentionnons aussi que l’organisme ne signale aucune perte sur les prêts pour l’exercice 2012-2013. Le directeur de la SADC du Suroît-Sud, Robert Lafrance, souligne pour sa part sa plus grande fierté :

« Notre plus grande satisfaction est que nous n’avons perdu aucune entreprise de notre portefeuille. Certes, compte tenu de notre mission de développement économique de faire du financement à plus haut risque donne quelques dossiers difficiles sur lesquels nous travaillons, nous sommes heureux de ce résultat atteint : 100% de réussite de nos entreprises accompagnées en 2012-2013 ».

De plus en plus présente dans la région

Ayant pour but de stimuler le développement économique sur le territoire des MRC Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent, la SADC du Suroît-Sud se doit d’être présente pour les entreprises de la région. Au cours de l’année 2012-2013, l’organisme a redoublé ses efforts en investissant plus de 500 heures d’interventions directes pour des conseils, de l’aide technique, des suivis de prêt et du mentorat.

Dans Beauharnois-Salaberry, 124 personnes ont pris part à 15 formations alors qu’ils étaient 169 aux 23 formations offertes dans le Haut-Saint-Laurent. Aussi, une campagne médiatique, un nouveau site Web et la refonte de tous les outils de communication ont contribué à l’effervescence de la SADC. N’oublions pas la création d’une boîte à outils ainsi que de pages Facebook pour l’organisme et le programme de mentorat.

Ajoutons à cela l’arrivée de Nathalie Blanchard, agent des communications/marketing et de Mentorat qui saura guider les entrepreneurs.

Des initiatives dignes de mention

Plusieurs autres faits saillants démontrent l’efficacité de la Société d’aide au développement des collectivités du Suroît-Sud. À titre d’exemple, l’organisme a mis sur pied de nouvelles solutions de financement adaptées aux besoins des entrepreneurs. Il s’agit du financement d’acquisition d’immeuble et le financement d’inventaires et commandes (financement court-terme).

Depuis le lancement de ces deux fonds en octobre 2012, sept entreprises ont bénéficié du financement court-terme, pour un montant de 300 000 $ et deux prêts d’acquisition d’immeubles ont été autorisés au montant de 270 000 $.

Un travail d’équipe

Comme la SADC du Suroît-Sud ne fait jamais cavalier seul, il était nécessaire de remercier les partenaires présents à l’assemblée générale annuelle. Le travail d’équipe entre l’organisme et le CFE Desjardins de Valleyfield, la Banque de développement du Canada, Développement économique Canada et le Centre local de développement (CLD) du Haut-Saint-Laurent a très certainement amené des impacts positifs.

Vers le futur

Pour 2013-2014, la Société d’aide au développement des collectivités du Suroît-Sud entend maintenir sa forte présence auprès des entreprises grâce à ses services-conseils et au financement offert. Elle compte aussi consolider les entreprises existantes, lancer et soutenir des projets novateurs de qualité qui contribueront à la diversification économique, tout en maintenant sa position comme acteur de soutien de première ligne pour les entreprises.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous invite à consulter le rapport annuel 2012-2013 de la SADC du Suroît-Sud.

______________________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

AGA virtuelle : DEV évalue son impact sur le dynamisme économique AGA virtuelle : DEV évalue son impact sur le dynamisme économique
Bilan annuel de la Sécurité publique dans Vaudreuil-Soulanges Bilan annuel de la Sécurité publique dans Vaudreuil-Soulanges
Relance économique : DEV dévoile ses priorités et objectifs Relance économique : DEV dévoile ses priorités et objectifs
Bonification monétaire et élargissement des critères du Fonds culturel 2020 Bonification monétaire et élargissement des critères du Fonds culturel 2020
Soutien financier pour le Centre D’Main de Femmes et Justice Alternative du Suroît Soutien financier pour le Centre D’Main de Femmes et Justice Alternative du Suroît

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.