Tout savoir sur la sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse

Agents-sensibilisation-entrepreneuriat-jeunesse-J_Grudnicka-J_Belanger-et-M_O_Cyr-photo-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Dès le retour de la rentrée scolaire, les agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse reprennent du service dans les différentes écoles du territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Certes, il ne s’agit pas de leur seul secteur d’activité, mais ils ont sans aucun doute un impact sur les étudiants qu’ils côtoient dans le cadre de leur travail. Afin d’en savoir plus sur le métier et sur ce que le poste peut apporter à la société, INFOSuroit.com a rencontré trois agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse sur le territoire : Justyna Grudnicka, qui se charge des MRC du Haut-Saint-Laurent et des Jardins-de-Napierville, Josianne Bélanger, qui s’occupe de la MRC de Roussillon et Marc-Olivier Cyr, qui couvre les MRC de Beauharnois-Salaberry et Vaudreuil-Soulanges.

Il faut d’abord savoir que les agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse oeuvrent au sein des Carrefours jeunesse-emploi (CJE), une ressource proposant un lot de programmes et de services aux jeunes âgés de 16 à 35 ans. Ils peuvent aussi être appelés à travailler dans les camps de jour et les écoles du territoire, comme l’explique Justyna :

« Notre implication peut être à plusieurs niveaux. On peut venir donner des ateliers ponctuels, ce qui ne nécessite pas beaucoup d’efforts et d’implication des professeurs parce que c’est un complément à leur cours, ou on peut leur proposer de lancer un projet entrepreneurial qui s’étalera sur toute l’année. Ils peuvent choisir différentes formules », affirme-t-elle.

Gratuit et gratifiant

Fait intéressant, ce service est offert gratuitement par le gouvernement du Québec. Il semble toutefois être méconnu auprès de la population. Peut-être est-ce en raison du mot entrepreneuriat qui est mal perçu?

« Le terme que l’on devrait utiliser, c’est plutôt entrepreneuriat social parce qu’on n’incite pas les jeunes à se partir une business. C’est plutôt de travailler des éléments chez le jeune comme la confiance en soit, le leadership, la persévérance et de les amener à voir dans leur environnement des éléments à améliorer et de les amener à prendre l’initiative de le faire », a commenté Marc-Olivier.

Concernant l’impact du travail des agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse, Josianne, Justyna et Marc-Olivier s’entendent tous pour dire que les élèves avec qui ils ont travaillé ont grandement apprécié les ateliers et les exercices proposés. Certains en ont même redemandé.

« J’ai vu au Concours québécois en entrepreneuriat un jeune qui a fait un témoignage disant que son projet entrepreneurial l’avait aidé à ne pas lâcher l’école et à se lever tous les matins parce que c’était motivant. […] Il faisait toutes les matières au travers de ce projet : le français quand il écrivait des lettres, les mathématiques pour le budget, etc. », explique Josianne.

Mentionnons que le jeune en question était l’un des élèves de l’enseignante Michelle Beaudin, l’instigatrice de l’entreprise scolaire RecyVermico Express, un projet de l’école Saint-Viateur-Clotilde-Raymond, à Saint-Rémi. Les jeunes qui composent cette classe adaptée en développement de 4e et 5e année confectionnent des sacs et des bijoux à partir d’objets recyclés. Le groupe a même sa propre boutique en ligne!

Introduire l’entrepreneuriat à l’école

Selon les trois agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse rencontrés par INFOSuroit.com, les enseignants ont tout à leur avantage de profiter des services de ces experts en soutien au développement. Chaque année, de nouveaux ateliers entrepreneuriaux clés en main et sur mesure sont développés et ceux-ci peuvent s’adresser autant aux écoles primaires que secondaires, en passant par les Cégeps et les classes spécialisées.

D’ailleurs, les agents ont rencontré 230 000 personnes l’année dernière dans les écoles du Québec. Aussi, depuis 2004 (année où a été créé le poste), on note une progression du nombre de créations d’entreprises. Il est donc possible de faire une corrélation entre le travail des agents de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse et la hausse des entrepreneurs qui se lancent en affaire dans la province.

Pour avoir plus d’informations sur cette ressource, visitez les sites Internet des différents Carrefours jeunesse-emploi du territoire :

________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Éducation, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Roussillon, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local
Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC
Formation sur la gestion du stress dans le domaine agricole Formation sur la gestion du stress dans le domaine agricole
Opération de sensibilisation contre le cellulaire au volant à Beauharnois Opération de sensibilisation contre le cellulaire au volant à Beauharnois
La Municipalité de Franklin présente le premier AgroVélo Tour La Municipalité de Franklin présente le premier AgroVélo Tour

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.