Le Projet Samajam fait du bruit à l’école Notre-Dame-du-St-Esprit

Projet-Samajam-Sandrine-et-Yanick-Ecole-Notre-Dame-du-St-Esprit-Valleyfield-et-partenaires-du-projet-Photo-CSVT(JFP) – C’est dans une ambiance de fête et au rythme entraînant des percussions que l’on a dévoilé le Projet Réussite Samajam de l’école Notre-Dame-du-Saint-Esprit cet après-midi (17 octobre) à Valleyfield en présence de nombreux partenaires notamment de la Caisse Desjardins Salaberry-de-Valleyfield.

Pour célébrer le lancement de Samajam Projet Réussite, Sandrine et Yanick des élèves de 6e, ainsi que tous les élèves et le personnel de l’école se sont retrouvés au gymnase pour un exercice d’initiation aux percussions ce qui a su convaincre de l’originalité du projet et de l’enthousiasme qu’il suscite.

Projet-Samajam-Louis-Bellemare-et-jeunes-percussionnistes-Ecole-Notre-Dame-du-St-Esprit-Valleyfield-Photo-CSVTIl y avait beaucoup de fierté dans le gymnase pas seulement du côté des jeunes, des dirigeants de l’école et de la Commission scolaire Vallée-des-Tisserands, mais aussi auprès des partenaires. D’ailleurs, l’initiative du projet appartient à un partenaire de la communauté : la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield et que sa réalisation est aussi rendue possible grâce à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield qui était notamment représentée aujourd’hui par le conseiller municipal Jacques Smith.

Le programme développé et déployé par l’École de percussions du Québec (SAMAJAM) vise à favoriser la persévérance scolaire au moyen d’un grand projet musical qui mobilisera l’école Notre-Dame-du-Saint-Esprit au cours de la prochaine année scolaire. Ainsi, plus de 75 sessions d’animations musicales et de formation de mise en scène seront offertes à l’ensemble des élèves de l’école en vue de la présentation d’un grand spectacle en fin d’année.

Projet-Samajam-Ecole-Notre-Dame-du-St-Esprit-Valleyfield-dessin-maternelle-Photo-CSVT« C’est un très grand honneur pour toute l’équipe Samajam, pour les animateurs, ainsi que pour les artistes de lancer ce projet dans une ville aussi dynamique ! C’est aussi pour nous très stimulant de constater à quel point toute la communauté s’est tout de suite mobilisée pour les enfants : Les partenaires d’affaires, les partenaires scolaires, les enseignants… tout le monde plonge avec passion et enthousiasme dans ce grand projet permettant aux élèves de donner le meilleur d’eux-mêmes », a déclaré, fébrile, Louis Bellemare, le président fondateur de Samajam dès l’ouverture du lancement.

« Je nous entends convenir depuis quelques années que la persévérance scolaire est l’affaire de toute la communauté. Et bien en voilà un autre bel exemple », a déclaré fièrement M. Michel Duchesne, président de la Commission scolaire Vallée-des-Tisserands.

« C’est sans hésiter que l’équipe-école a accueilli ce projet. L’enthousiasme est contagieux et on a bien hâte de poursuivre le rythme des percussions! », a, pour sa part, soutenu M. Guy Lambert, directeur de l’école Notre-Dame-du-Saint-Esprit.

Projet-Samajam-des-jeunes-percussionnistes-Ecole-Notre-Dame-du-St-Esprit-Valleyfield-Photo-CSVTCe sont les représentants de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield qui ont proposé à la commission scolaire de financer en partie la réalisation du projet. La Ville de Salaberry-de-Valleyfield fait aussi sa part. À ce sujet, le maire de la Capitale du Suroît avait ses commentaires :

« Nos jeunes sont notre source d’inspiration. Il faut créer autour de leur projet scolaire l’environnement favorable à leur stimulation et ainsi faire émerger toute la créativité dont ils sont capables. C’est un projet magnifique et stimulant pour les jeunes comme pour les partenaires » a déclaré le maire Denis Lapointe.

Le président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield, M. Yvon Vinet, mentionne que les membres du conseil ont été emballés par ce projet. « Nos jeunes, ce sont les leaders de demain. Notre objectif est de se mobiliser concrètement pour la persévérance scolaire. Les jeunes développeront l’amour de l’école et le goût de la fréquenter. C’est donc utiliser l’art de la façon la plus noble en lui donnant une fonction sociale de premier plan et en éveillant chez les jeunes le goût de créer, de partager, de s’engager à long terme et d’enrichir sa vie personnelle. Nous sommes fiers d’investir pour le meilleur et pour l’avenir de notre belle relève ».

Samajam, le projet Réussite de l’école Notre-Dame-du-Saint-Esprit fait déjà du bruit, imaginez après 75 sessions d’animations musicales 🙂


Share
Posté dans: Culture, Éducation, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , ,

Vous aimeriez:

Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local
La culture locale à l’honneur dans la programmation de NousTV La culture locale à l’honneur dans la programmation de NousTV
Emploi – Un technicien Environnement et arboriculture recherché à Valleyfield Emploi – Un technicien Environnement et arboriculture recherché à Valleyfield
Le 1er Fun Run permet d’amasser 4037 $ pour la Fondation de l’Hôpital Le 1er Fun Run permet d’amasser 4037 $ pour la Fondation de l’Hôpital

Une réponse à "Le Projet Samajam fait du bruit à l’école Notre-Dame-du-St-Esprit"

  1. Claude Lemieux dit :

    Bravo! Encore une belle preuve que L’Art sauvera le monde!
    claude Samano lemieux

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.