Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Inventaire du Patrimoine industriel de Valleyfield de 1831 à 2000

MUSO presentation Inventaire Patrimoine industriel Photo INFOSuroit_com(Jean-Pierre Major) – Le MUSO, musée de société des deux-Rives avait convié des gens issus du monde industriel de Salaberry-de-Valleyfield afin de présenter le 6 mai au matin son rapport sur l’Inventaire du Patrimoine industriel du territoire de 1831 à 2000.

Ce rapport de 185 pages est le fruit d’un an de travail de l’équipe du MUSO. Après les mots de bienvenue de la directrice générale Annabelle Laliberté, de la présidente du conseil d’administration Ginette Côté-Vincent du musée et du maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Denis Lapointe, du responsable des collections et des expositions du MUSO Mathieu Tremblay, l’archéologue sénior Gisèle Piédalue est venue présenter les grandes lignes de l’Inventaire du patrimoine industriel.

Gisele_Piedalue archologue senior Inventaire Patrimoine industriel Valleyfield au MUSO Photo INFOSuroitMme Piédalue a fait du patrimoine industriel sa spécialité en archéologie. C’est elle qui a piloté l’équipe du MUSO dans ses recherches et sa cueillette d’informations.

L’objectif de l’Inventaire du patrimoine industriel de Salaberry-de-Valleyfield est d’identifier les ressources passées et actuelles et par ricochet, découvrir leur ampleur et leurs poids dans le tissu identitaire et social du milieu.

Plus de 225 entreprises, infrastructures de transport, de production énergétique et quartiers ouvriers ont été recensés dans le cadre de cette recherche sur les principales composantes de l’histoire d’industrielle de la Capitale du Suroît.

Valleyfield ex centrale hydroelectrique de Saint-Timothee Photo INFOSuroit_com

Vestige de la Centrale hydroélectrique de Saint-Timothée

Lors de la présentation de Mme Piédalue l’on apprend que Salaberry-de-Valleyfield a été la troisième ville à s’électrifier au Québec après Montréal et la Ville de Québec. “La centrale hydroélectrique de Saint-Timothée servait au départ non pas à la région, mais plutôt pour acheminer de l’électricité à Montréal notamment pour les tramways”.

Cet Inventaire du patrimoine industriel de 1831 à 2000 devient maintenant un outil important pour tous les intervenants du milieu afin d’y trouver des pistes de conservations et préservations pour les générations futures.

Vieux-Canal-de-Valleyfield-baie-St-Francois-et-Hotel-ex-Mtl-Cotton-Vue-des-airs-Photo-courtoisie-Ville-ValleyfieldD’ailleurs l’archéologue a mentionné que la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a su préserver certains éléments significatifs qui n’ont plus de vie industrielle active, mais qui donne à la région son identité et même sa renommée.

Parmi les exemples notables, il y a évidemment le Vieux canal de Beauharnois au centre-ville, mais aussi plusieurs coques de bâtiments avec une architecture particulière, des noms de rues et plus encore.

Gisèle Piédalue a terminé sa présentation en parlant d’histoires à succès, soit de villes en Amérique qui ont utilisé leur patrimoine industriel comme levier économique. À un niveau facilement réalisable, plusieurs municipalités utilisent des “trottoirs de mémoire” avec des stèles ou panneaux commémoratifs.

Pour les entreprises, les municipalités et les intervenants du milieu, concilier dans le futur les impératifs patrimoniaux, économiques et sociaux dans le respect du développement durable devrait permettre d’assurer la pérennité de notre histoire.

Inventaire du Patrimoine industriel Salaberry-de-Valleyfield Courtoisie MUSOL’Inventaire du patrimoine industriel de Salaberry-de-Valleyfield de 1831 à 2000 a été réalisé grâce à une subvention du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

En terminant, mentionnons que sur le même sujet, le MUSO sera l’hôte du Forum annuel de l’Association du patrimoine industriel du Québec (APIQ) les 20 et 21 novembre prochains. Pour ceux que cela intéresse l’intégralité de l’Inventaire du patrimoine industriel de Salaberry-de-Valleyfield est disponible en ligne sur le site du MUSO.

Valleyfield ex-distillerie Schenley maintenant Diago Photo J_Gravel no2014-704 Courtoisie MUSO

________________________________________________________________________________

 

 


Share
Posté dans: Affaires et entrepreneuriat, Arts et spectacles, Moeurs et coutumes, Nouvelles générales, Tourisme, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Journées de la Culture 2017 dans Beauharnois-Salaberry Journées de la Culture 2017 dans Beauharnois-Salaberry
Culture et relève artistique – Projet TRACE : Appel de dossiers Culture et relève artistique – Projet TRACE : Appel de dossiers
Le film Le fabuleux marais présenté à la Pointe-du-Buisson Le film Le fabuleux marais présenté à la Pointe-du-Buisson
Valspec : 42e saison prometteuse et autre nomination à l’ADISQ Valspec : 42e saison prometteuse et autre nomination à l’ADISQ

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.