Le CSSVT revoit l’ensemble de son plan d’organisation scolaire

La clientèle scolaire sur le territoire du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSSVT), plus particulièrement dans le secteur de Salaberry-de-Valleyfield, connaît une hausse importante depuis plusieurs années. Selon les données démographiques du ministère de l’Éducation, cette hausse de clientèle se poursuivra également dans les années à venir. Cette situation amène donc la direction générale et les différents services administratifs du CSSVT à poursuivre le travail déjà entamé et revoir leur plan d’organisation scolaire, et ce, à compter de l’année scolaire 2022-2023.

École Langlois, à Salaberry-de-Valleyfield

Cette année, on dénombre plus de 530 nouveaux élèves inscrits dans les différents établissements du CSSVT, comparativement à un peu plus de 300 en 2020-2021. Il y a présence de nombreux projets domiciliaires sur le territoire du CSSVT dont à Salaberry-de-Valleyfield, Beauharnois, Huntingdon, Ormstown et Saint-Louis-de-Gonzague.

Rappelons que le CSS de la Vallée-des-Tisserands vient tout juste d’inaugurer l’agrandissement de l’école Omer-Séguin et bientôt se concrétisera celui de l’école des Jeunes-Riverains, à Saint-Anicet, vu la hausse de clientèle dans ces secteurs.

École Omer-Séguin de Saint-Louis-de-Gonzague

Ces projets sont basés autant sur les prévisions du ministère de l’Éducation, que sur celles des équipes du service d’organisation scolaire à la suite des rencontres avec les municipalités qui mentionnent avoir des plans pour de nouveaux projets domiciliaires.

« Nous assurons donc une vigie dans tous les secteurs pour d’éventuelles demandes de construction ou d’agrandissement d’école. L’optimisation de l’utilisation des locaux des écoles secondaires est également à l’étude pour déterminer nos marges de manoeuvre », mentionne Marc Girard, directeur général du CSSVT.

Une nouvelle école et deux agrandissements

Afin de pallier l’importante hausse de clientèle dans le secteur de Salaberry-de-Valleyfield, le conseil d’administration a soumis au ministère de l’Éducation, pour une deuxième année consécutive, une demande de construction pour une nouvelle école primaire dans le quartier Grande-Île ainsi que deux demandes d’agrandissement pour les écoles Frédéric-Girard et Langlois.

École Frédéric-Girard, à Salaberry-de-Valleyfield

Des réponses sont attendues au cours des prochains mois. On ne peut également passer sous silence l’important chantier actuellement en cours à l’école de la Baie-Saint-François qui totalisera au final près de 60 M$ en investissements.

Nouvelle vocation pour l’école Dominique-Savio

Les élèves du niveau préscolaire 4 ans (maternelle 4 ans) du secteur de Salaberry-de-Valleyfield seront désormais relocalisés à l’école Dominique-Savio. L’utilisation de l’école Dominique-Savio pour scolariser le préscolaire 4 ans est une situation temporaire qui vise à éviter de transférer de nombreux élèves qui fréquentent déjà les établissements du CSSVT, à améliorer son expertise pour la scolarisation et la socialisation des élèves de cet âge et à répondre aux nombreuses demandes des parents dans ce secteur. Seuls les élèves de maternelle 4 ans des écoles Marie-Rose-Saint-André et Élisabeth-Monette demeureront dans leur secteur respectif afin de leur éviter de longs trajets en transport, matin et soir.

École Dominique-Savio, à Salaberry-de-Valleyfield

Installation de modulaires

L’installation de locaux modulaires dans certaines écoles du CSSVT est une option aussi envisagée par les équipes, notamment aux écoles Edgar-Hébert, de la Baie-Saint-François, Élisabeth-Monette, Notre-Dame-du-St-Esprit et de la Traversée. Cette solution est une mesure temporaire et ne constitue pas une construction à faible coût.

« L’installation de bâtiments modulaires et la modification de la vocation de certains établissements du secteur de Salaberry-de-Valleyfield sont temporaires et visent à assurer la scolarisation de nos élèves près de leur lieu de résidence en attendant la construction d’une nouvelle école dans le secteur de Grande-Île. Elle vise également à éviter de transférer de nombreux élèves d’une école à une autre, ce qui est primordial pour nous », souligne Christian Duval, directeur des Services des ressources éducatives.

Secteur du Haut-Saint-Laurent et Beauharnois

La situation démographique est aussi en augmentation sur le territoire de la MRC du Haut-Saint-Laurent. Des solutions sont aussi envisagées par les équipes dans ce secteur, dont notamment la transformation du Centre Jean-XXIII en école primaire jumelée avec l’école Notre-Dame-du-Rosaire. Entre trois et cinq modulaires pourraient aussi être installés à l’école Notre-Dame, en fonction de l’évolution de la situation. Selon la demande, la possibilité d’ouvrir un autre point de service en formation générale aux adultes dans certains édifices du territoire du Haut-Saint-Laurent sera étudiée.

La hausse démographique régionale est aussi à considérer et amène des impacts importants sur la hausse de clientèle dans le secteur de Beauharnois. Actuellement destinée à la formation générale aux adultes, la Nouvelle-École sera transformée en école primaire jumelée avec l’école Saint-Paul. Les élèves adultes qui reçoivent actuellement des services à la Nouvelle-École de Beauharnois seront redirigés vers le Centre du Nouvel-Envol à Salaberry-de-Valleyfield. Selon la demande, la possibilité d’ouvrir un autre point de service en formation générale aux adultes dans certains édifices du territoire de Beauharnois sera étudiée.

education aux adultes Centre Nouvel-Envol de Valleyfield photo CSVT

Centre du Nouvel-Envol, à Salaberry-de-Valleyfield

Centres de formation

Les services actuellement offerts à l’école Dominique-Savio seront redirigés vers le bâtiment Sainte-Cécile situé aux coins des rues du Marché et Sainte-Cécile à Salaberry-de-Valleyfield, qui lui sera reconverti en établissement d’enseignement pour la formation au secteur adulte. L’utilisation du bâtiment permet d’offrir davantage de services aux élèves adultes et pourrait permettre d’optimiser les services offerts par le CFP.

Monsieur Girard a tenu à remercier les équipes des Services des ressources éducatives et des Services des ressources matérielles du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands qui travaillent sans relâche depuis des mois afin de planifier une rentrée ayant le moins d’impact possible pour les élèves et le personnel, tout en gérant une des plus importantes hausses de clientèle depuis plusieurs années sur le territoire.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Éducation, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Salaberry-de-Valleyfield sonde sa population Salaberry-de-Valleyfield sonde sa population
Une année remarquable se dessine pour le Réseau des femmes d’affaires Une année remarquable se dessine pour le Réseau des femmes d’affaires
La Grande marche de retour au Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée La Grande marche de retour au Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée
Emplois disponibles au Service des ressources humaines de Valleyfield Emplois disponibles au Service des ressources humaines de Valleyfield
Salaberry-de-Vallefyield lance la 5e édition de la Semaine de la biodiversité Salaberry-de-Vallefyield lance la 5e édition de la Semaine de la biodiversité

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2022 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.