Lagunes de Mercier : Lettre ouverte de Gabriel Grégoire

lagunes de Mercier incinerateur hiver Copyright photo Dominic_GendronLettre ouverte  de Gabriel Grégoire :

Retour sur la fameuse conférence de presse de l’histoire sans fin des Lagunes de Mercier

Quand j’ai entendu dire que lundi dernier à Mercier, M. Pierre Moreau député de Châteauguay annoncerait une grande nouvelle historique au sujet des lagunes de Mercier j’étais très content. Je croyais que M. Moreau annoncerait la fin de cette saga judiciaire entre le Ministère de l’Environnement et la compagnie Laidlaw / Clean Harbors.

J’ai pensé que le ministre Moreau, cet ancien avocat de 22 ans d’expérience, avait réussi ce tour de force. “Enfin” me suis-je dit, “quelle annonce fantastique!”

Hé bien non! M. Moreau a proposé à une assistance réduite au silence, une autre usine de pompage pour confiner les contaminants. Il nous annonce un projet réalisable en 2025. C’est une annonce purement partisane à l’approche des élections. Monsieur Moreau n’a pas compris que les électeurs sont écœurés de cette politique partisane et il s’offusquera de voir que les gens deviennent cyniques à leur endroit!

Selon moi, cette solution est le début de la biodégradation et de la dilution des 700 000 tonnes de sols contaminés aux hydrocarbures pour les 3 prochains millénaires… dans l’environnement de Sainte-Martine et de Mercier.

Quel bel héritage!
On a déjà fait 50 ans !

C’est un échec personnel de Monsieur Moreau et de son gouvernement de n’avoir pas pu trouver un règlement à l’amiable avec Laidlaw / Clean Harbors.

Vingt-cinq ans que ça dure cette misère et pendant ce temps-là, on n’a pas accès à aucun dossier. Tout le monde sait qu’il n’y aura aucun procès et aucune entente ce litige. Pourquoi ? Parce que les deux sont coupables, et ça fait l’affaire de tous les deux que ça ne se règle pas. Pourquoi ne pas nommer alors l’ancien premier ministre Lucien Bouchard comme médiateur dans ce dossier?

Le plus surprenant est que la fameuse annonce « historique » de lundi dernier présentée par le ministre Moreau est un copier-coller de la suggestion et des recommandations de la compagnie Clean Harbors / Laidlaw tel que proposé en page 41 du rapport du BAPE présidé par Monsieur André Delisle et déposé le 21 octobre 1994. 24 ans plus tard le ministre Moreau n’avait-il pas mieux à proposer que la solution du pollueur?

Pourquoi Pierre Moreau devient-il le porte-parole des recommandations Laidlaw quand il sait que la principale recommandation du rapport du BAPE est l’excavation des sols contaminés ?

Pourquoi Monsieur Moreau nie-t-il le rapport du BAPE et la consultation des citoyens ?
Serait-ce une stratégie ?

On ne pourra excaver les contaminants qui sont profondément dans le roc, mais on peut sortir de ce magma toxique au moins 400 000 tonnes de sols contaminés aux hydrocarbures et les traiter de façon professionnelle et sécuritaire.

C’est notre devoir d’enlever cette merde. On ne doit pas laisser à nos générations futures un héritage toxique de 400 000 tonnes de sols contaminés aux hydrocarbures qui pourraient être excavés en 2018.

N’est-il pas vrai que la mairesse de Mercier Mme Lise Michaud rejette personnellement cette recommandation du BAPE car elle a rencontré 4 scientifiques qui lui ont dit de ne pas excaver les lagunes de Mercier? “Il y a du danger pour notre région” dit-elle. Au diable les travaux du BAPE et la consultation des citoyens MOI Lise Michaud « député » de Mercier pour reprendre le lapsus de la ministre Melançon lors de la conférence de presse, rejette la recommandation d’excaver les sols.

On veut des noms Madame Michaud et surtout on veut les rencontrer en assemblée publique ces fameux scientifiques !
Revenez sur terre madame, vous êtes la mairesse de Mercier: c’est tout. Vous ne dirigez pas aucun royaume dans notre région.

À chaque jour au Québec, au Canada, aux USA, en Europe: on décontamine des sols. Il existe une immense fierté à restaurer un site contaminé. C’est notre défi, notre quête, nous, gens de Sainte-Martine, de Saint-Urbain-Premier, de Saint-Isidore et Mercier.

Si la mairesse Michaud de Mercier, le député de Châteauguay et la ministre de l’Environnement n’y croient pas… Tant pis. Nous sommes écœurés de subir les mauvaises décisions du gouvernement dans notre région depuis 50 ans :

1) Qui a déversé (entre 1968 et 1972) 150 000 tonnes d’huiles usées dans un “pit ” de sable ? LE GOUVERNEMENT;

2) Qui a permis la construction d’un incinérateur pour nettoyer les lagunes contaminées en 1973? LE GOUVERNEMENT ;
(On nous disait que ça prendrait 8 mois à nettoyer les lagunes et qu’ensuite on fermerait l’incinérateur. Le GOUVERNEMENT a autorisé Tricil / Laidlaw à incinérer plus de 40 000 tonnes de déchets annuellement pendant presque 40 ans.) Merci GOUVERNEMENT pour ce cadeau empoisonné.

3) Et surtout… Qui n’a pas surveillé les responsables de Tricil qui a déversé illégalement huiles toxiques, condensateurs et BPC entre 1972 et 1979… LE GOUVERNEMENT ;

4) Qui plus est…. Qui a surveillé les travaux d’excavation (en 1980) de la Compagnie Tricil qui a retiré 25 000 tonnes de sols contaminés et qui les a entreposés sur cellule “Boliden” ? LE GOUVERNEMENT ;

5) Qui nous a fait croire que les lagunes de Mercier étaient enfin DÉCONTAMINÉES. Qui a menti? Qui a autorisé la fin des travaux? LE GOUVERNEMENT ;

6) Et en 1984, qui a cru en SNC / Lavalin avec son projet d’usine de pompage au coût de 5 MILLIONS? N’est-il pas vrai que ce fut un échec retentissant et pourtant on nous promettait de l’eau potable et une lagune complètement restaurée ? LE GOUVERNEMENT ;

7) Qui a cru et qui nous a fait croire que cette usine de pompage empêcherait dorénavant les contaminants de migrer vers Ste-Martine ? Encore LE GOUVERNEMENT !

Qui nous ment ?
Qui triche ?
Qui nous empêche de connaître la vérité ?
Pourquoi ce litige judiciaire n’est-il pas encore réglé après 26 ans ? 26 ans… C’est complètement absurde.

Alors, un peu de retenue les Moreau, Melançon et Michaud avec votre solution “historique”.

Le pire dans ce dossier c’est que les députés Moreau et Melançon ont travaillé en vase clos avec Mme Michaud, en silo. Ils n’ont consulté ni la Régie des eaux de Châteauguay, ni les municipalités avoisinantes durement touchées par la pollution souterraine.

Est-il vrai que même le député Billette a été ignoré par son collègue Moreau? Bel exemple de travail d’équipe ou d’une vieille rancune liée à la course à la chefferie libérale? Mais nous, le manque de transparence, la non-consultation… On est habitué… Ça fait 50 ans que l’on endure.

Je vais terminer mon billet par une histoire qui implique l’ancien député de Châteauguay… Monsieur Jean-Marc Fournier :

Il était une fois… Un gars qui s’appelle Gabriel Grégoire et qui réunit dans le bureau du député Fournier à Châteauguay:

  • Entreprises de camionnage;
  • Entreprises en excavation;
  • Entreprises québécoises réputées et professionnelles en décontamination des sols.

Monsieur Fournier est alors surpris d’apprendre que : quel que soit le type de contaminant des sols excavables à Mercier, on avait la technologie et la solution au Québec. Même un site de l’ampleur de Mercier était réalisable. Ce fut une réunion extraordinaire selon moi.

“Merci Monsieur Grégoire d’avoir pensé à cette piste de solution pour les lagunes de Mercier, je vous redonne des nouvelles très bientôt” me dit Monsieur Fournier. Après toutes ces années… J’attends encore son appel.

Gabriel Grégoire

conference lagunes de Mercier periode questions Gabriel_Gregoire Photo courtoisie

Gabriel Grégoire lors de la période de questions la semaine dernière à Mercier – Photo courtoisie


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Châteauguay, Environnement, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Budget 2019 de la Ville de Mercier : une hausse de taxes qui respecte l’inflation Budget 2019 de la Ville de Mercier : une hausse de taxes qui respecte l’inflation
Environnement – La rencontre initiée par Anne Quach attire 120 citoyens Environnement – La rencontre initiée par Anne Quach attire 120 citoyens
Nombreuses activités du temps des fêtes à Saint-Urbain-Premier Nombreuses activités du temps des fêtes à Saint-Urbain-Premier
Grand Mérite de la feuille d’or à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Grand Mérite de la feuille d’or à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield
Chauffage au bois – rappel de consignes de sécurité Chauffage au bois – rappel de consignes de sécurité

5 Réponse à "Lagunes de Mercier : Lettre ouverte de Gabriel Grégoire"

  1. Marie Lasnier dit :

    Merci, j’avais l’espoir que M. Gabriel Grégoire viendrait dire la vérité sur la contamination de nos sols… Je vous appuie fortement

  2. Suzanne Dupras dit :

    Merci,merci …tu a toujours su trouvé les mots justes pour défendre et appuyer les gens de notre coin de province,de pays, de planète.Oui, nous sommes sur une terre qui souffre et les générations à venir en subiront les conséquences..Je m’excuse d’avance de vous laisser cet héritage de merde.

  3. Sylvain Tremblay dit :

    Une annonce hitorique qu’ils disaient, et dire que ce sont ces gens élus qui voient en l’avenir quand nous allons travailler, selon le principe de Peter, on s’élève au niveau de notre incompétence…

  4. Johanne Huot dit :

    Ma question: à quoi va servir la nouvelle usine annoncée par rapport à la décontamination…et pourquoi Montréal à droit à la décontamination des sols et pas nous en terre agricole…merci Gabriel Grégoire pour dire fort et haut que le gouvernement essaie encore de nous faire avaler la pilule…

  5. Michel Lamond dit :

    Merci M. Gabriel Grégoire de remettre les pendules à l’heure à propos de cette sinistre mascarade de pollueur-menteur.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.