La FTQ du Suroît recommande d’appuyer le Bloc Québécois

(JP Major) – Hier après-midi (mardi) à Salaberry-de-Valleyfield, le conseil régional FTQ du Suroît a demandé officiellement à ses affiliés d’appuyer le Bloc Québécois afin de contrer l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire. Selon les représentants de la FTQ, le Bloc Québécois est le seul parti apte à défendre leurs intérêts avec acharnement.

Pour cette annonce, il y avait beaucoup de monde aux bureaux régionaux de la FTQ. De gauche à droite sur la photo :  Richard Côté, des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA-Québec), Yannick Blais, président d’unité du SCEP 145 chez Winpak à Vaudreuil,  Meili Faille, candidate du Bloc Québécois dans Vaudreuil-Soulanges, Alain Daigle, président SCEP 700, Daniel Mallette, président du conseil régional FTQ du Suroît, Guy Beaulieu, vice-président de la section locale 1004 du Syndicat des Métallos chez Asten-Johnson à Valleyfield, Claude DeBellefeuille, candidate du Bloc Québécois dans Beauharnois-Salaberry et Marc Dogget, président de la section locale 460 du STTP à Postes Canada Valleyfield.

On souhaite donc que les syndicats affiliés à la FTQ passent le mot auprès de leurs membres et auprès de leurs parents et amis afin, premièrement d’aller voter le 2 mai et, deuxièmement, d’empêcher que les conservateurs soient majoritaire à la Chambre des communes.

Daniel Mallette a confirmé que cette démarche va dans le sens de la position provinciale de la FTQ dévoilée le 11 avril par le président de la centrale syndicale Michel Arsenault. M. Mallette ajoute que « Nous avons toutes les raisons d’appuyer le Bloc Québécois qui a été un fidèle allié des travailleuses et travailleurs d’ici, des chômeurs et des moins nantis à la Chambre des communes. Aucun autre parti n’a autant défendu nos valeurs et les intérêts du Québec à Ottawa », a fait valoir le président du conseil régional du Suroît.

Devant les députées sortantes Claude DeBellefeuille (Beauharnois-Salaberry) et Meili Faille (Vaudreuil-Soulanges), les représentants syndicaux ont souligné l’acharnement du Bloc Québécois pour exiger la bonification du régime d’assurance-emploi et dénoncer l’inaction du gouvernement fédéral lors de la dernière crise qui a frappée de plein fouet les secteurs manufacturier et forestier au Québec.

-Harper : un bilan qui fait peur-

« Le gouvernement Harper s’acharne… à ne rien faire pour le Québec. Pire, le Québec goûte actuellement à une médecine conservatrice qui le fait mourir à petit feu », soutiennent d’une même voix les Guy Beaulieu, Marc Dogget, Richard Côté, Alain Daigle et Yannick Blais.

Daniel Mallette a aussi souligné que le gouvernement de Stephen Harper s’est même permis de réduire les taxes pour les «pauvres» pétrolières et les grandes entreprises.  « Poussé au pouvoir par le lobby des pétrolières de l’Ouest, Harper gouverne pour les pétrolières. Il n’est pas étonnant que son gouvernement ait renié les engagements canadiens envers le protocole de Kyoto. S’il obtenait un mandat majoritaire, Stephen Harper plongerait l’économie du Québec et ses travailleurs dans un marasme », a renchéri Daniel Mallette.

La solution pour le conseil régional de la FTQ du Suroît est d’élire des députées qui représentent les valeurs des Québécois et qui sont bien engagées dans leur communauté. La FTQ “donne” donc son vote aux candidates du Bloc dans la région; Claude DeBellefeuille, dans Beauharnois-Salaberry et Meili Faille, dans Vaudreuil-Soulanges.

Claude DeBellefeuille a mentionné être honorée de l’appui de la FTQ et elle a profité de l’occasion pour rappeler l’importance pour le Bloc du dossier de l’équité salariale. Le fédéral devra accepter des mesures concrètes dans ce sens. De son côté la candidate Meili Faille a parlé du détournement de la caisse de l’assurance-emploi et toute la problématique entourant l’accès à ce programme.

Questionné concernant l’alternative du NPD, le président du conseil régional du Suroît Daniel Mallette a précisé que le choix de la FTQ est le Bloc. Le Nouveau Parti Démocratique est trop centralisateur.

-Situation à Postes Canada-

Enfin Marc Dogget, président de la section locale 460 du STTP à Postes Canada Valleyfield a été invité à parler du vote de grève d’hier.

Au pays les postiers ont voté à 94,5% pour un mandat de grève. La participation de plus de 88% des membres est énorme et démontre la gravité généralisée de la situation qui prévaut à Postes Canada.

Plus spécifiquement à Salaberry-de-Valleyfield, il y a eu une dizaine de postes coupées au cours des dernières années.

On a aussi réduit l’offre de service aux clients tout en ouvrant des “franchises” dans des pharmacies. Les clients ne savent plus quand et où récupérer leurs colis!

La grève pourrait être déclenchée dès le 24 ou le 25 mai prochain.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Sauvons le Centre Mère-enfant – dépôt de la pétition à l’Assemblée nationale Sauvons le Centre Mère-enfant – dépôt de la pétition à l’Assemblée nationale
12 jours d’actions contre la violence faite aux femmes à Valleyfield et Beauharnois 12 jours d’actions contre la violence faite aux femmes à Valleyfield et Beauharnois
Augmentation des prestations spéciales de maladie, le billet de Claude DeBellefeuille Augmentation des prestations spéciales de maladie, le billet de Claude DeBellefeuille
Des webinaires abordables pour soutenir l’entrepreneuriat Des webinaires abordables pour soutenir l’entrepreneuriat
Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019 Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.