Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

L’efficacité du programme des policiers-parrains de la SQ

Campagne Bon pied bon oeil 2017 photo via MRC

Les cadets Simon Dubuc-Perras et Antoine Ménard accompagnés par les agents de la Sécuri-Parc Alex Thauvette et Nadège Deschambault, et du policier-parrain pour les municipalités de Saint-Louis-de-Gonzague et de Saint-Étienne-de-Beauharnois, Dominic Sawyer

(GL) – En vertu du programme de parrainage avec les municipalités, les policiers-parrains de la Sûreté du Québec sont au cœur de la prévention et des résolutions de problématiques. Dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, ce programme a prouvé maintes fois son efficacité.

« Il y a quelques mois, après que la formulation d’incivilités ainsi que la consommation d’alcool et de stupéfiants au skatepark municipal lui aient été rapportées par des citoyens, le policier-parrain Jean-Philippe Voyer de Sainte-Martine a été en mesure dans les semaines qui ont suivi de recueillir l’information, de la valider et d’effectuer des patrouilles stratégiques qui ont permis d’émettre des constats d’infraction et de procéder à des arrestations en lien avec les délits précités ».

Tels sont les propos tenus par la direction du poste de police de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Beauharnois Salaberry en lien avec le programme de parrainage institué depuis quelques années à l’échelle des six municipalités qu’elle dessert.

Un programme efficace et qui a fait ses preuves
C’est dans le but de favoriser une interaction plus directe entre les policiers et les citoyens que la SQ a instauré en 1997 le programme de parrainage des municipalités, par lequel est assigné à chaque municipalité un policier-parrain.

« En créant un environnement favorable à l’échange d’informations avec certains acteurs clés et partenaires municipaux, cela nous permet d’anticiper les problèmes et de réagir rapidement quant à leur solution, que ce soit en matière de prévention, de sécurité routière, de règlements municipaux ou encore du respect du Code criminel. Le policier-parrain s’inscrit en quelque sorte dans la philosophie de la police de proximité », de confier le sergent Pascal Harvey, responsable du poste de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Par ce programme, le policier-parrain participe à des rencontres et s’implique activement dans la communauté tout en établissant des contacts avec différents interlocuteurs, qu’ils soient élus municipaux, dirigeants scolaires, commerçants, etc.

Depuis sa mise en place, les résultats du programme sont probants et la Sûreté du Québec est informée en amont le plus rapidement de toute situation pouvant compromettre la paix et la sécurité publique.

Des intervenants essentiels
Il est clair qu’en prenant le pouls de leur municipalité, via des acteurs-clés comme les élus ou les directeurs municipaux, les policiers-parrains s’avèrent des intervenants essentiels à l’égard de la sécurité publique de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

La MRC rappelle que si vous avez une information ou une requête reliée à la sécurité publique qui s’avère non-urgente, n’hésitez pas à en informer votre municipalité qui fera ensuite le lien avec le policier-parrain.

____________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Sécurité, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Prévention incendie : des échangeurs d’air qui surchauffent Prévention incendie : des échangeurs d’air qui surchauffent
Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier
Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables
Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.