Je repars à neuf – Voir le retour aux études autrement

Dominique_Morin-et-Louise_Clement-Carrefour-Jeunesse_emploi-Beauharnois_Salaberry-photo-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Retourner aux études est un choix qui ouvre la porte à un futur professionnellement plus accessible, mais ne se prend pas nécessairement à la légère.

Il implique des efforts, du courage et de la motivation, ce qui est parfois trop pour une personne seule. C’est pourquoi le Carrefour Jeunesse-emploi Beauharnois-Salaberry offre Je repars à neuf, un projet alternatif de retour aux études permettant aux jeunes de 16 à 35 ans d’obtenir les préalables nécessaires afin d’avoir accès à un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou à un diplôme d’études secondaires (DES).

L’organisme accueille des enseignants de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands dans ses murs afin d’offrir aux élèves des cours de français et de mathématiques à raison de 12 heures par semaine. C’est du moins ce qui a été annoncé aujourd’hui (7 octobre) par Dominique Morin, conseillère en choix de carrière au CJE Beauharnois-Salaberry et la directrice générale Louise Clément.

Faciliter le processus

Projet-retour-en-classe-Je-repars-a-neuf-Carrefour-jeunesse-Beauharnois_Salaberry-photo-INFOSuroit_comUne personne désirant retourner aux études peut s’inscrire au centre du Nouvel-Envol de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands. Toutefois, le Carrefour jeunesse-emploi Beauharnois-Salaberry offre une alternative à temps partiel et plus souple, tout en proposant un soutien particulier grâce aux différents services que l’on y retrouve, tels que les rencontres de tutorat, les rencontres choix de carrière ainsi que les activités de motivation et de persévérance scolaire.

« On offre un soutien personnalisé. Si les élèves ont besoin de se trouver un emploi, on va les aider. On peut également les aiguiller dans leur choix de carrière. C’est un projet qui va permettre aux jeunes de reprendre contact avec le milieu scolaire en allant chercher des préalables », a commenté Louise Clément.

Grâce à l’aide financière de la Conférence régionale des Élus (CRÉ) Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, le CJE Beauharnois-Salaberry a été en mesure d’embaucher Dominique Morin à titre d’intervenante à la persévérance scolaire à raison de 14 heures par semaine. Cette dernière recrute les jeunes, crée des outils de référence et d’accompagnement et offre du soutien aux élèves ainsi qu’aux enseignants.

À leur rythme

Marie_Catherine_Baril-Nathalie_Savoie-et-Roxanne_Billette-Carrefour-jeunesse_emploi-Beauharnois_Salaberry-photo-INFOSuroit_comLes élèves choisissant de poursuivre leurs études au CJE Beauharnois-Salaberry ont peut-être des échéanciers à respecter, mais ils ont tout de même le loisir d’évoluer à leur rythme.

« En classe, c’est vraiment un apprentissage individualisé. Chaque jeune est évalué selon son profil scolaire. Chaque jeune avance dans son cahier à son rythme et doit respecter les échéances. Quand un jeune a besoin d’explications supplémentaires, il peut venir me voir pour obtenir de l’aide ou je peux l’envoyer voir un autre élève pour permettre une collaboration entre eux », a poursuivi l’enseignante Nathalie Savoie.

Lors de la conférence de presse, Marie-Catherine Baril et Roxanne Billette ont commenté leur expérience à titre d’élèves du projet Je repars à neuf.

« Je suis une mère monoparentale qui voulait passer du temps avec ma fille tout en continuant mon projet de vie d’obtenir les préalables pour suivre la formation d’adjointe administrative. J’ai trouvé l’expérience agréable puisque nous sommes en petit groupe », a fait savoir Marie-Catherine. « J’ai commencé des cours de mathématiques et de français en mai. Je trouve ça facile et ça m’encourage à continuer l’école tout en étant fière de moi. Ça me pousse à persévérer pour obtenir mon DES pour aller au cégep et étudier pour devenir avocate », a poursuivi Roxanne.

Le projet Je repars à neuf existe grâce à l’implication de nombreux partenaires ainsi qu’à l’aide financière de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent qui permet de répondre aux exigences de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands quant au ratio-élèves. En 2014, le CJE Beauharnois-Salaberry doit former des classes d’une quinzaine d’élèves. Pour savoir comment vous inscrire ou pour obtenir plus d’informations, composez le (450) 373-6767 ou visitez le site Internet du Carrefour jeunesse-emploi Beauharnois-Salaberry.

__


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Éducation, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Achat local – des idées de cadeaux de la MRC de Beauharnois-Salaberry Achat local – des idées de cadeaux de la MRC de Beauharnois-Salaberry
Internet haute vitesse – la députée Claire IsaBelle fait le point Internet haute vitesse – la députée Claire IsaBelle fait le point
Début des travaux d’agrandissement aux écoles Omer-Séguin et des Jeunes-Riverains Début des travaux d’agrandissement aux écoles Omer-Séguin et des Jeunes-Riverains
Un bureau satellite de la Sûreté du Québec au coeur de Sainte-Martine Un bureau satellite de la Sûreté du Québec au coeur de Sainte-Martine
Emploi : Intervenant chargé de projets jeunesse au CJE Beauharnois-Salaberry Emploi : Intervenant chargé de projets jeunesse au CJE Beauharnois-Salaberry

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.