Huit nouveaux guépards au Parc Safari !

Inauguration-plaine-guepards-Parc-Safari-photo-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Il est maintenant possible de voir des guépards au Parc Safari, lesquels se trouvent dans une plaine ainsi qu’un pavillon spécialement aménagés pour eux. Ces installations ont d’ailleurs été inaugurées aujourd’hui (5 juillet) devant une foule de visiteurs. Trois femelles et cinq mâles sont donc en train de s’imprégner de leur nouvel habitat à Hemmingford. Autre nouveauté, les curieux pourront les observer du haut d’une passerelle de 280 mètres de long. Ces bonnes nouvelles sont le fruit de travaux qui se sont échelonnés sur une période de 30 mois au coût de 4,5 M$.

Inauguration-plaine-guepards-Parc-Safari-P_Berube-J_P_Ranger-et-Commissaire-Afrique-Sud-photo-INFOSuroitL’inauguration officielle s’est déroulée en compagnie de plusieurs partenaires, dont Yves Daoust de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent et le député libéral d’Huntingdon Stéphane Billette, notamment. On reconnaît toutefois le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, le président du Parc Safari, Jean-Pierre Ranger et le Haut-Commissaire de l’Afrique du Sud, son excellence Membathisi Mdladlana.

Un peu d’Afrique du Sud dans le Haut-Saint-Laurent

Inauguration-plaine-guepards-Parc-Safari-photos-INFOSuroitOutre la passerelle et la Plaine des guépards, les travaux ont permis la construction du sentier des daims, la ferme des cinq continents, la plantation de 5 000 arbres et arbustes, l’aménagement de trois kilomètres de sentiers, le lagon des Dauphins, la Terrasse Afrika ainsi que la création d’un centre de recherche et de reproduction des guépards.

À l’intérieur, les femelles bénéficient de quatre enclos séparés (dont un servira exclusivement aux périodes de gestations). C’est qu’elles préfèrent un style de vie solitaire contrairement aux mâles, qui aiment bien vivre en groupes. Selon le président du Parc Safari, cet immeuble serait unique en Amérique du Nord de par sa modernité et le confort qu’il offre aux bêtes. D’ailleurs, les guépards seront à l’aise autant l’été que l’hiver grâce à ces installations.

« Un jour, nous aurons un train qui permettra aux visiteurs de voir l’intérieur de ces bâtiments. Des gens de partout à travers le monde viennent à Hemmingford pour constater ce qui se fait ici !» a fait savoir monsieur Ranger.

17 M$ d’investissement dans le parc

En entrevue avec INFOSuroit.com, Jean-Pierre Ranger affirme que 17 M$ en travaux ont été réalisés au niveau des infrastructures du Parc Safari dans les dernières années. On parle de plomberie, d’électricité et de rénovations sur les bâtiments abritant les animaux. Pour les prochaines années, on projette de terminer les aménagements.

« Dans le Safari Aventure, on a déjà 5 000 arbres et arbustes de plantés et il y en aura 5 000 supplémentaires pour améliorer l’expérience des visiteurs. Il nous reste encore à toucher le secteur de la restauration, le secteur des manèges et agrandir le secteur aquatique. Ça représente environ 7 à 8 M$ à dépenser. Après 3 ou 4 années de travaux à faire, le parc sera impeccable à tous points de vue », a-t-il commenté.

Monsieur Ranger a ajouté que son équipe travaille actuellement à mettre sur pied le projet Grand Safari, lequel inclura un volet hébergement (camping et hôtel), ainsi qu’un parc aquatique séparé du Parc Safari, lequel représentera un concept unique et original au Québec.

« On va créer une grappe de services qui va justifier qu’on vienne en vacances ici pour une semaine », a-t-il ajouté.

Quelques faits intéressants

  • 330 personnes travaillent au Parc Safari ;
  • Une soixantaine d’espèces y sont logées, pour un total de quelque 600 animaux ;
  • L’endroit célèbre ses 41 ans d’existence en 2013 ;
  • Le Parc Safari attend quelque 350 000 visiteurs au courant de l’année ;
  • On enregistre actuellement des records de naissance pour plusieurs espèces ;
  • Le guépard peut atteindre une vitesse de 110 km/h ;
  • Le son qu’émet l’animal ressemble à un cri d’oiseau ;
  • Seuls les guépards et les couguars ne rugissent pas. Ils ronronnent.

___________________________________________________


Share
Posté dans: Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Tourisme Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Centre mère-enfant et transport collectif : des priorités pour la MRC Centre mère-enfant et transport collectif : des priorités pour la MRC
La SADC du Suroît-Sud offre des mesures d’allègement La SADC du Suroît-Sud offre des mesures d’allègement
Moisson Sud-Ouest fait appel à la générosité des citoyens Moisson Sud-Ouest fait appel à la générosité des citoyens
La Chambre de commerce appelle au soutien aux entreprises La Chambre de commerce appelle au soutien aux entreprises
Fermeture de bâtiments municipaux à Saint-Louis-de-Gonzague Fermeture de bâtiments municipaux à Saint-Louis-de-Gonzague

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.