Gestion des matières résiduelles : partenariat entre la MRC et le Cégep

La MRC de Beauharnois-Salaberry et le Cégep de Valleyfield ont récemment renouvelé, pour une durée d’un an, leur partenariat pour la mise en place de conditions nécessaires à l’optimisation de la gestion et à la réduction des matières résiduelles générées par l’institution collégiale.

Miguel Lemieux, préfet de la MRC de Beauharnois-Salaberry et maire de Salaberry-de-Valleyfield, Sylvain Legoux, Directeur des services administratifs du Cégep de Valleyfield et Amélie Delisle, technicienne en loisirs du Cégep – volets environnement et plein air.

En conformité à la Politique québécoise et au PGMR de la MRC

Rappelons que cette initiative s’inscrit dans les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles du gouvernement du Québec et du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC. Les industries, commerces et institutions (ICI) sont donc d’importants acteurs dans l’atteinte des objectifs de réduction que la société québécoise s’est fixée.

« Ce partenariat MRC-CÉGEP a d’ailleurs fait ses preuves depuis déjà 15 ans, ayant été initialement paraphé en 2007. Depuis, les gestes et les initiatives déployés par les deux partenaires ont permis de mettre de l’avant une série de mesures pour optimiser le rendement, tel que la réalisation de diagnostics environnementaux, l’offre de formations sur mesure sur le compostage et le tri des matières organiques, la recherche et l’application de solutions adaptées à la situation pandémique, l’acquisition d’équipements de récupération, la mise en place d’une Escouade Verte dédiée à l’institution, etc. La plupart de ces démarches ont d’ailleurs été appuyé d’un apport financier de la MRC. Bref, c’est une belle coopération inter-institutionnelle », mentionne Miguel Lemieux, préfet de la MRC et maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Le Cégep engagé dans l’effort environnemental depuis plus de 30 ans

L’établissement d’enseignement s’engage à transmettre à la MRC toute information concernant la caractérisation des matières résiduelles, le diagnostic environnemental et la mobilisation des ressources humaines nécessaires à la gestion des matières recyclables et compostables. Le Cégep de Valleyfield s’engage également à assurer la qualité du tri par divers moyens de sensibilisation et de communication.

« Il faut ajouter que le Cégep est par ailleurs engagé dans l’amélioration de son bilan environnemental depuis 1991. C’est en effet depuis cette date que l’institution a posé les tout premiers gestes favorisant une meilleure gestion de ses matières résiduelles. Il est clair qu’il est primordial pour le Cégep de poursuivre les efforts de sensibilisation en ce sens, sachant que notre institution est aujourd’hui fréquentée par plus de 2 200 étudiants et un personnel constitué de près de 350 employés. La sensibilisation de notre clientèle et des fournisseurs avec lesquels nous transigeons figure également au cœur de nos préoccupations », affirme Sylvain Legoux, Directeur des services administratifs du Cégep.

La MRC de Beauharnois-Salaberry se réjouit de cet excellent partenariat qui démontre que les défis en gestion des matières résiduelles peuvent être relevés avec efficacité dans le secteur des industries, commerces et institutions.


Share
Posté dans: Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Des inspecteurs pour faire appliquer le règlement des matières résiduelles Des inspecteurs pour faire appliquer le règlement des matières résiduelles
Franc succès pour la 26e édition du concours CégepBD Franc succès pour la 26e édition du concours CégepBD
Accueil réussi pour les nouveaux citoyens de Salaberry-Suroît Accueil réussi pour les nouveaux citoyens de Salaberry-Suroît
Valleyfield et pépinières unies dans la promotion des plantes indigènes Valleyfield et pépinières unies dans la promotion des plantes indigènes
Nouvel écocentre à Châteauguay Nouvel écocentre à Châteauguay

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2022 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.