Environnement : Plastiques no6 et styromousse enfin récupérés grâce à Pyrowave

(Jean-Pierre Major) – Les styromousses, contenants et objets de matière plastique no6 peuvent désormais être revalorisés à 100 % grâce à une technologie innovante de l’entreprise Pyrowave, une startup installée à Salaberry-de-Valleyfield dans le parc industriel et portuaire Perron depuis près de deux ans. Miguel Lemieux, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Olivier Leblanc, directeur des opérations chez Pyrowave et Maggy Hinse, conseillère en environnement pour la Ville ont dévoilé les détails d’un partenariat axé sur la protection de l’environnement et le développement durable le 9 novembre dernier.

Maggy_Hinse Olivier_Leblanc et Miguel_Lemieux 9nov2018 chez Pyrowave photo INFOSuroit

Après l’annonce fin septembre de la construction à Salaberry-de-Valleyfield d’une usine de Solargise pour la fabrication de panneaux solaires, le maire Miguel Lemieux a rendu public un partenariat qui pourrait faire en sorte que Salaberry-de-Valleyfield devienne un des pionniers de la récupération de styromousse et de plastiques no6 au Québec.

Actuellement, les emballages de viande, poisson et légumes, les assiettes, gobelets et autres objets en styromousse, ou polystyrène expansé sont refusés dans le bac de récupération et prennent le chemin de l’enfouissement. Grâce à Pyrowave et sa technologie unique, les plastiques no6 seront revalorisés complètement.

Pyrowave 9nov2018 Olivier_Leblanc directeur photo INFOSuroit« En plus de permettre d’utiliser ce plastique, la technologie développée par Pyrowave permet de refaire du plastique identique au vierge avec ce déchet de plastique, une innovation qui n’a pas d’équivalent puisque les autres plastiques (numéros 1 à 7) sont revalorisés en les utilisant dans des applications différentes par exemple en fibre de textile ou rembourrage. Il faut donc toujours extraire des matières premières, du pétrole notamment, pour produire du plastique. Avec la technologie de Pyrowave, en circuit fermé, on réduit la pression sur les ressources vierges en plus d’éliminer les gaz à effet de serre et la pollution générés par son extraction», a expliqué Olivier LeBlanc, directeur chez Pyrowave à Salaberry-de-Valleyfield.

La technologie de la stratup Pyrowave est issue de huit années de recherche et développement. Les tests sur l’efficacité du produit revalorisé ont été concluants et l’entreprise développée par Jocelyn Doucet et Jean-Philippe Laviolette de l’École Polytechnique de Montréal, accumule des prix pour ses recherches et son innovation. Pyrowave figure dans le Top 100 des entreprises à surveiller au prestigieux palmarès Global Cleantech 2017. Pyrowave a pu concrétiser un partenariat avec la Ville de Salaberry-de-Valleyfield il y après de deux ans. Le bâtiment dans lequel est installée l’entreprise Pyrowave est une propriété de la Ville.

Collaboration des citoyens

Avec l’annonce du 9 novembre, les responsables de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield précisent aux Campivallensiens, ainsi qu’aux citoyens de Saint-Louis-de-Gonzague et Saint-Stanislas-de-Kostka qu’ils peuvent désormais apporter les contenants de plastique no6 et de styromousse à l’Écocentre du boulevard Mgr-Langlois. Maggy Hinse, conseillère en environnement, souhaite une mobilisation citoyenne :

« Nous appelons les citoyens à se mobiliser en grand nombre. Si la Ville assure le canal de récupération pour alimenter Pyrowave afin qu’un jour ce plastique soit accepté à la collecte sélective, les citoyens ont la plus grande part du travail. C’est eux qui vont fournir la matière première et par leurs efforts, ils vont témoigner de leur volonté de réduire leurs impacts environnementaux. »

Mme Hinse a aussi précisé que l’Écocentre est actuellement ouvert du mercredi au dimanche. À compter du 1er décembre et jusqu’au 31 mars 2019, l’horaire d’hiver sera en vigueur (jeudi au samedi).

Innovation prometteuse et partenariat porteur

Miguel_Lemieux maire Valleyfield chez Pyrowave 9nov2018 photo INFOSuroitComme le soulignait le maire Miguel Lemieux, le partenariat entre la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et Pyrowave était jusqu’à ce jour méconnu tout comme cette innovation pour revaloriser entièrement les plastiques no6 et les styromousses.

« On va être fier dans quelques années de savoir que la Ville était l’un des premiers partenaires de Pyrowave. En plus d’être marquée par une dynamique économique remarquable, notre Ville met un point d’honneur à soutenir à sa mesure la recherche et les vitrines technologiques. Toute solution qui pourra répondre à la pollution par le plastique dont les conséquences sont monumentales doit être encouragée. Par ce partenariat, la Ville marque sa confiance en l’entreprise Pyrowave. »

Un rythme de production en croissance

La production d’huile à partir des plastiques no6 et des styromousses se fait présentement au rythme de 200 litres à l’heure sur 2 à 3 jours par semaine dans les locaux de Pyrowave sur le boulevard des Érables dans le parc industriel et portuaire Perron. À compter janvier 2019, Pyrowave produira 40 heures par semaine et prévoit augmenter la cadence de la production sur plusieurs quarts de travail par jour à partir de juillet prochain.

Les citoyens et entreprises de la région peuvent désormais démontrer qu’ils sont prêts à faire les efforts nécessaires pour collecter ces plastiques, les valoriser et réduire la quantité de déchets envoyée à l’enfouissement.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Stationnement de nuit en hiver, parfois permis à Valleyfield Stationnement de nuit en hiver, parfois permis à Valleyfield
Don majeur de Desjardins en appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît Don majeur de Desjardins en appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît
2 lancements pour le nouveau livre de Marcel Labelle sur le photographe Élie Gendron 2 lancements pour le nouveau livre de Marcel Labelle sur le photographe Élie Gendron
Encore plusieurs citrouilles à sauver : autre activité avec le PRAQ Encore plusieurs citrouilles à sauver : autre activité avec le PRAQ
Mouvement des femmes : Françoise David en conférence à La Factrie Mouvement des femmes : Françoise David en conférence à La Factrie

2 Réponse à "Environnement : Plastiques no6 et styromousse enfin récupérés grâce à Pyrowave"

  1. À présent que la technologie existe, cela va assurément faire des petits. Il y avait de nombreuses personnes de l’extérieur de Salaberry-de-Valleyfield au point de presse chez Pyrowave. Vous pourriez faire la demande à municipalité ou MRC pour un suivi…

  2. Janine Dufresne dit :

    Est-ce que la récupération des matières sera étendu aux autres écocentres de la région ? Vaudreuil-Soulanges par exemple ?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.