Fuite de gaz au centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield

NDLR À 14 h 20 On nous informe que tout est de retour à la normale. Depuis 10 h ce matin, une partie du centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield a dû être évacuée à cause d’une fuite de gaz. Les équipes de Gaz Métro et les pompiers su Service de sécurité incendie sont sur place.

Le même scénario s’était produit samedi soir alors que l’on avait évacué près de 350 personnes de l’Hôtel Plaza, des résidences La Tourellière et Le Cotonnier.

Une résidente a subi un malaise et les ambulanciers ont été appelés à intervenir. L’évacuation de 22 h 30 à minuit a mis fin abruptement à une réception qui se déroulait à l’Hôtel Plaza. Samedi soir, la fuite n’avait jamais été localisé.

NDLR Il n’a jamais été confirmé que c’était une fuite de gaz. Il y avait véritablement des odeurs et par précaution, on a évacué.

Je comprends qu’il y a de nombreux travaux dans la Capitale du Suroît, mais le nombre de fuites depuis le printemps dernier est vraiment trop élevé.  Jusqu’à maintenant, on a été chanceux. Ce qui est difficile à comprendre est le nombre élevé d’incidents. À première vue, il y a des manques dans la prévention.

Ce matin la fuite est identifiée et localisée au coin du chemin Larocque et de la rue Ellice. Les employés de Gaz Métro sont en train de colmater le tout.  13 résidences du secteur ont été évacuées. Vers 14h, on fera une mise au point de la situation avec les équipes d’urgence.

Jusqu’à présent on s’en sort collectivement sans problème. Cependant, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield doit assumer son leadership et asseoir au plus vite autour d’une table tous les responsables des nombreux chantiers en cours. Il y a de vraisemblablement de la prévention qui manque.

MISE À JOUR 14 h 25. Je viens de discuter avec Jacques Duval, le directeur du Service de l’ingénierie à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Il précise que ce n’est pas le même entrepreneur qui est actif sur le chantier du chemin Larocque et celui qui avait connu des problèmes majeurs de fuites sur la rue Maden.

En août dernier, il y avait eu plusieurs fuites en quelques jours, près des  rues Maden et du Havre. Là aussi, plusieurs évacuations et le tout avait amené la Ville et l’entrepreneur à revoir les procédures. Un employé avait même perdu son emploi, selon Jacques Duval.

Le nombre de chantiers qui ont cours en même temps à Salaberry-de-Valleyfield est très élevé. Cela fait en sorte qu’il est difficile de surveiller tous les opérateurs de pelle mécanique. C’est humain et je comprends Monsieur Duval. D’un autre côté, c’est pour cela que les québécois n’ont pas confiance pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste. Qui va surveiller les opérateurs sur le terrain ?

Si on ne peut répondre à la question, on est à risque. Il semble que c’est ce qui est arrivé ce matin.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Environnement, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Profitez des derniers week-ends de l’été dans Beauharnois-Salaberry Profitez des derniers week-ends de l’été dans Beauharnois-Salaberry
Valleyfield élargit l’accès à sa plage et son complexe aquatique Valleyfield élargit l’accès à sa plage et son complexe aquatique
Des terrasses urbaines à Salaberry-de-Valleyfield tout l’été Des terrasses urbaines à Salaberry-de-Valleyfield tout l’été
L’Hôtel Plaza Valleyfield prêt à accueillir la clientèle touristique et d’affaires L’Hôtel Plaza Valleyfield prêt à accueillir la clientèle touristique et d’affaires
Une nouvelle résidence pour retraités verra le jour Une nouvelle résidence pour retraités verra le jour

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.