Conciliation travail-études pour des préposés aux bénéficiaires

S_Pouliot-C_Houle-L_Rousel-M_J_Poirier-et-F_Vaudrin-conliation-travail-etude-CFP-Pointe-du-Lac-photo-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Dès septembre 2013, le programme Assistance à la personne en établissement de santé (préposé aux bénéficiaires), offert au Centre de Formation professionnelle (CFP) de la Pointe-du-Lac, sera doté d’une nouvelle formule conciliation travail-études.

Grâce à la collaboration du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Suroît, de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands et plus particulièrement du CFP, les futurs étudiants pourront réaliser l’ensemble de leurs stages dans les établissements du CSSS, ce qui représentera pour eux leur première porte d’entrée vers leur futur emploi.

Les différents partenaires de ce projet étaient sur place aujourd’hui (21 mars) pour le dévoilement des détails de cette annonce. On reconnaît d’ailleurs Sophie Pouliot, directrice des ressources humaines au CSSS, Carole Houle, directrice de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands, Louise Roussel, directrice de la qualité et des soins infirmiers au Centre de santé et de services sociaux du Suroît, ainsi que Marie-Josée Poirier et François Vaudrin, respectivement directrice adjointe et directeur du Centre de formation professionnelle de la Pointe-du-Lac.

Conciliation travail-études

L’idée est donc de permettre à la relève de travailler en région pendant leurs études et d’assurer aux étudiants un lien d’emploi. Le tout viendra aussi atténuer la pénurie de main-d’œuvre sur le territoire du CSSS du Suroît. Il faut souligner que le plus grand défi en terme de recrutement est relié au manque de main-d’oeuvre dans les centres d’hébergement.

Le cours de préposé aux bénéficiaires offert par le CFP de la Pointe-du-Lac est d’une durée de 750 heures, soit l’équivalent de 9 mois. Le programme peut accueillir 24 étudiants ayant complété un troisième secondaire. La formation théorique sera donnée dans les murs de l’établissement scolaire, alors que les stages auront lieu dans les différents points de services du Centre de santé et de services sociaux, soit les Centres d’hébergement Docteur-Aimé-Leduc et Cécile-Godin ainsi que l’Hôpital du Suroît. La première plage de travail est d’ailleurs prévue durant le temps des Fêtes.

« L’objectif est de créer un intérêt et un sentiment d’appartenance envers le CSSS et la région. On veut garder le monde chez nous, dans notre petite famille » a fait savoir madame Roussel. « Le fait d’avoir un stage dès le mois de décembre permettra aux étudiants de mettre en pratique ce qu’ils ont appris, puisqu’ils auront déjà les compétences techniques nécessaires » ajoute madame Poirier.

Parrains et marraines

Afin de faciliter l’intégration des étudiants dans leur futur lieu de travail, des employés du Centre de santé et de services sociaux du Suroît agiront à titre de marraines et de parrains. Ceux-ci recevront une formation spécialisée ainsi qu’une prime de chef d’équipe afin de mieux accompagner la relève dans le processus. Dans le meilleur des mondes, on compterait un parrain par étudiant.

Inscriptions

Le 9 avril prochain, à 19 h, une rencontre d’information et d’inscription sera organisée par le Centre de formation professionnelle (CFP) de la Pointe-du-Lac, en collaboration avec le CSSS.  Le rendez-vous est fixé à la chapelle du Centre d’hébergement Docteur-Aimé-Leduc. Les personnes intéressées peuvent d’ici là, obtenir plus d’information via le 450 371-2009, poste 4900.

Preposes-aux-beneficiaires-CSSS-Suroit-anciens-etudiants-CFP-Pointe-du-Lac-photo-INFOSuroit

Des témoignages

À la fin de la conférence de presse, deux anciens élèves du CFP de la Pointe-du-Lac, les préposés aux bénéficiaires du CSSS du Suroît, Céline Lanteigne et Steve Brady ont partagé leurs motivations à faire ce choix de carrière.

« C’est le métier le plus valorisant du monde. Je suis fière de faire une différence dans la vie de mes patients » a affirmé Mme Lanteigne, qui cumule une quinzaine d’années d’expérience.

Monsieur Brady, nouvellement entré en fonction en 2011 abonde dans le même sens : «Être préposé aux bénéficiaires, c’est une vocation. On représente les oreilles et les yeux de l’infirmière, en plus d’être le confident des patients et de leurs familles ».

Interrogée par INFOSuroit.com à la suite de la conférence de presse, la directrice des ressources humaines du CSSS, madame Sophie Pouliot a laissé savoir que le prochain objectif est d’offrir une conciliation travail-étude pour les infirmières ainsi que les infirmières auxiliaires. C’est à suivre.


Share
Posté dans: Éducation, Nouvelles générales, Santé, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

La Mutuelle d’Attraction lance son calendrier automnal de formations La Mutuelle d’Attraction lance son calendrier automnal de formations
Mobilisation régionale pour sauver le Centre Mère-Enfant Mobilisation régionale pour sauver le Centre Mère-Enfant
Congé de la fête du Travail et les soins de santé et des services sociaux Congé de la fête du Travail et les soins de santé et des services sociaux
DEV Vaudreuil-Soulanges dévoile son calendrier de formations virtuelles DEV Vaudreuil-Soulanges dévoile son calendrier de formations virtuelles
Le 1er Fun Run permet d’amasser 4037 $ pour la Fondation de l’Hôpital Le 1er Fun Run permet d’amasser 4037 $ pour la Fondation de l’Hôpital

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.