Chronique d’un gouvernement minoritaire

le-depute-de-Beauharnois-Guy_Leclair-Photo-INFOSuroit_com(Guy Leclair) – Il n’y aura pas d’élections en 2013. La première ministre a été très claire là-dessus. Il s’agit d’une sage décision, car je crois que peu de Québécois auraient accueilli chaleureusement l’idée de devoir partager ses temps libres du mois de décembre entre le magasinage des Fêtes et la collecte d’informations en vue d’un nouveau scrutin. Il n’en reste pas moins qu’il faut dès maintenant commencer à constater les limites de plus en plus insoutenables que nous impose le statut de gouvernement minoritaire.

La manie des libéraux à mettre des bâtons dans les roues d’un gouvernement du Parti Québécois lorsque ce dernier cherche à implanter des réformes majeures est bien connue. On se souviendra que les libéraux ont combattu farouchement et voté contre la Loi 101, la Loi sur l’assurance automobile, la Loi sur la santé et la sécurité du travail, la loi sur la consultation populaire et j’en passe…

En outre, les libéraux peuvent désormais compter sur leurs alliés de la CAQ pour contrecarrer les plans du gouvernement péquiste. En voici quelques exemples :

Projet de loi 14 visant à renforcer la Charte de la langue française

En ce qui concerne ce projet de loi, on ne peut accuser les libéraux de ne pas avoir joué franc-jeu. Ces derniers ont d’emblée fait savoir qu’ils s’opposeraient à toute forme de protection supplémentaire pour la langue française. Cela a au moins le mérite d’être clair.

De leur côté, les caquistes ont fait mine de vouloir, au moins timidement, s’attaquer au déclin du français au Québec. Toutefois, la CAQ a demandé à la ministre De Courcy de diluer son projet de loi à un point tel que ce celui-ci aurait été vidé de toute sa substance. Tout est tombé à l’eau et pour un renforcement de la protection du français, il faudra un gouvernement péquiste majoritaire.

La modernisation de la Loi sur les mines

Dans le dossier de la réforme de la Loi sur les mines, l’intransigeance des oppositions a été encore plus manifeste. En effet, ces dernières sont allées jusqu’à voter contre le principe même de cette réforme. Parmi leurs doléances, le fait que la réforme aurait forcé les entreprises à étudier la possibilité de réaliser la transformation du minerai ici même au Québec avant de pouvoir commencer à exploiter une nouvelle mine. Les Québécois auraient donc eu l’opportunité d’en recevoir davantage en échange de ce minerai qui leur appartient. Imaginez le scandale… Bref, pour réformer cette loi désuète datant du XIXe siècle à l’avantage des Québécois, il faudra un gouvernement péquiste majoritaire.

La Charte des valeurs québécoises

Enfin, comment passer à côté du fameux dossier de la Charte. Tenter de comprendre la position des partis d’opposition dans ce dossier relève pratiquement de l’exploit olympique. D’un côté, nous avons François Legault qui répète sur toutes les tribunes qu’il voudrait se débarrasser de cette question le plus vite possible, mais qui ne consultera pas ses membres à ce sujet avant 2014!

De l’autre côté, nous avons un Philippe Couillard complètement empêtré dans ses contradictions. Ainsi, nous comprenons de ses tentatives d’explication depuis « l’affaire Fatima Houda-Pépin » qu’il ne s’oppose pas au port de signes religieux ostentatoires dans la fonction publique pourvu que nous puissions apercevoir le visage de la personne concernée.

Toutefois, il s’opposerait à ce qu’une candidate libérale porte le tchador, un vêtement… qui ne cache pas le visage! Ce dernier vêtement véhiculerait un message d’exclusion face à la société. Mais Couillard ne s’oppose pas à ce qu’une fonctionnaire porte un tchador. Ce vêtement enverrait-il un message différent selon qu’il soit porté par une candidate ou une fonctionnaire? Comprenne qui pourra…

Ainsi, le dossier de la Charte démontre une nouvelle fois que seul un gouvernement majoritaire du Parti Québécois pourra mener à terme les réformes qui s’imposent pour favoriser le vivre ensemble de toute la population.

Les gouvernements minoritaires peuvent offrir différents avantages, comme de forcer la collaboration et le marchandage entre les partis. Toutefois, certains domaines opposent de manière irréconciliable des façons différentes de concevoir la vie en société. Tôt ou tard, la population devra trancher.

 

Guy Leclair,
Député de Beauharnois

Assemblee-nationale-logo-publie-par-INFOSuroit-com_

————————————–

Vous pouvez lire ou relire les billets précédents de Guy Leclair :

____________________________________________________________________________

 


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Idées recherchées pour la future Place publique devant l’église Saint-Joachim Idées recherchées pour la future Place publique devant l’église Saint-Joachim
Sondage et consultation publique pour les Campivallensiens du quartier Robert-Cauchon Sondage et consultation publique pour les Campivallensiens du quartier Robert-Cauchon
Élections Canada : Claude DeBellefeuille, Peter Schiefke et Brenda Shanahan élus Élections Canada : Claude DeBellefeuille, Peter Schiefke et Brenda Shanahan élus
La langue française en vedette en septembre à Vaudreuil-Dorion La langue française en vedette en septembre à Vaudreuil-Dorion
ZIS : St-Stanislas-de-Kostka poursuit ses démarches afin de représenter ses citoyens ZIS : St-Stanislas-de-Kostka poursuit ses démarches afin de représenter ses citoyens

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.