Championnats du monde de triathlon – Émilie Brisson 33e !

emiliebrisson-course-championnats-du-monde-triathlon-mexique-2016-photo-courtoisie(JG) – L’ambassadrice de la campagne Ça vaut de l’or Émilie Brisson participait aux Championnats du monde de triathlon à Cozumel, au Mexique du 11 au 18 septembre dernier. Émilie Brisson a terminé son triathlon olympique en 2 h 31 min, 33e de sa catégorie (25-29 ans) et 4e Canadiennes. L’athlète de Saint-Étienne-de-Beauharnois était évidemment très fière de sa performance :

«Quand tu courses pour la première fois au niveau international, les attentes ne sont pas les mêmes qu’à l’habitude, précise-t-elle. Mon but était d’être à mon 100 % et, sincèrement, de réussir à profiter pleinement de cette expérience.»

Pour arriver au Mexique gonflée à bloc, Émilie Brisson a surveillé son alimentation et multiplié les séances de natation, de vélo et de course accompagnée de son entraîneuse «en or» Ann De Praeter.

«Même si le courant était particulièrement impressionnant, j’ai foncé tête première dans le sel et les poissons», raconte-t-elle. Émilie Brisson est particulièrement fière de l’épreuve à vélo — «dans un parcours parfait» — où elle a roulé en moyenne à 35 km/h. Lors de la course à pied, la chaleur était plus qu’accablante : les concurrents tombaient comme des mouches. «Je ne voulais surtout pas tomber, je voulais traverser le fil d’arrivée.»

emiliebrisson-championnats-mondiaux-triathlon-mexique-2016-transition-photo-courtoisie

Émilie Brisson demeure une ambassadrice des saines habitudes de vie qui prône la démocratisation du sport.

«L’important est de s’amuser et d’être fier de chaque petite étape que l’on franchit», dit-elle. Dans ce type de compétition, le plus intéressant pour elle est de partager l’entraînement avec des amis, d’en profiter avec ses proches.

L’athlète originaire de Saint-Stanislas-de-Kostka prendra un peu de repos, histoire de se concentrer sur son entreprise CardioGo et de bien choisir les prochains défis à affronter. «Je sais qu’avec beaucoup d’efforts je suis capable de faire encore mieux, dit-elle. C’est impossible pour moi d’arrêter là.»

____

Pour en savoir plus sur Émilie Brisson, vous pouvez lire ou relire :

____________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Fierté régionale, Nouvelles générales, Sports et loisirs Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Un record pour le 3e Défi Vert la santé à Saint-Louis-de-Gonzague Un record pour le 3e Défi Vert la santé à Saint-Louis-de-Gonzague
Sécurité publique – Retour de la campagne Bon pied, bon oeil Sécurité publique – Retour de la campagne Bon pied, bon oeil
Un circuit Benchfit – Trekfit pour garder la forme à Salaberry-de-Valleyfield Un circuit Benchfit – Trekfit pour garder la forme à Salaberry-de-Valleyfield
Autre succès pour le Défi FRAS : un montant de 27 490 $ pour la 9e édition Autre succès pour le Défi FRAS : un montant de 27 490 $ pour la 9e édition
Un week-end festif dans le Suroît et la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent Un week-end festif dans le Suroît et la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.