Budget équilibré des Jeux du Québec – Hiver 2011

Ce matin au Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson à Beauharnois le comité organisateur de la 46e Finale des Jeux du Québec – Hiver 2011 a présenté son bilan officiel. Un budget équilibré de plus de 6 millions de dollars.

Les maires de Salaberry-de-Valleyfield et Beauharnois, Denis Lapointe et Claude Haineault, le président du comité organisateur, Jocelyn Rancourt et le directeur général de Sports Québec Luc Denis ont témoigné avec fierté du succès de l’événement à plusieurs points de vue.

Des dépenses totales de 6,1 millions de dollars, jumelées à des revenus totaux équivalents. De ces revenus, près de 2,4 millions $ provenaient de commandites monétaires dont 1,6 millions de dollars de commanditaires régionales !

Les dépenses ont été plus grandes que prévu initialement, mais les revenus aussi. Il faut dire que les responsables des chiffres ont choisi une forme de comptabilité très transparente.

Plus de 3 879 personnes de Beauharnois, Valleyfield et la région se sont inscrites comme bénévoles. De ce nombre 3 545 ont été accrédités. À ce sujet le maire Denis Lapointe a souligné « il y a trop de capital humain exceptionnel avec nos deux villes, il va falloir trouver d’autres projets communs ». Des gens ont pris goût au bénévolat, au contact des jeunes. Cela est prometteur collectivement.

Pour sa part, le maire de Beauharnois, Claude Haineault a parlé des retombées importantes pour le sport en général via des infrastructures renouvelées. « Il est certain que les infrastructures mises à niveau, l’auraient probablement été de toute façon, mais pas à cette vitesse. »

Pour ce qui est du président du comité organisateur de la 46e Finale des Jeux du Québec, Jocelyn Rancourt; il a tenu à remercier une fois de plus les partenaires d’excellence depuis le tout début de cette aventure collective soit la Commission scolaire Vallée-des-Tisserands et le Collège de Valleyfield.

M. Rancourt a parlé aussi de l’impact et de l’héritage des Jeux du Québec sur le développement des sports en général. La revitalisation d’infrastructures comme la Cité des Arts et des Sports, la réfection des gymnases des écoles de la Baie Saint-François,  des Patriotes de Beauharnois et du Collège, la rénovation des arénas Salaberry et André-Richard, l’acquisition et le leg de matériel sportif à des clubs régionaux de sports comme la base de plein air Les cèdres et le Club CampiAgile, ne sont que quelques uns des avantages tangibles.

Au chapitre des retombées économiques globales, le chiffre dévoilé est très impressionnant : 65,7 millions de dollars dans les deux villes hôtesses. Ces retombées incluent notamment 547 000 $ dépensés uniquement pour le budget en alimentation via un fournisseur local. Les dépenses de transport pour les 175 000 kilomètres parcourus par les autobus et pour l’essence, le soutien et logistique en matériel et location d’équipements ont été effectué dans la région.

Luc Denis, le directeur général de Sports Québec a aussi souligné que les Jeux du Québec, c’est l’équivalent d’une vingtaine de grands championnats provinciaux en quelques jours seulement. Cela prend beaucoup de logistique.

Le grand patron de Sports Québec a témoigné également de l’impact des Jeux de Beauharnois et Salaberry-de-Valleyfield. M. Denis a rappelé la première candidature il y a 5-6 ans. Le travail, la détermination et les résultats obtenus sont extraordinaires. Il a parlé des gens d’ici en faisant un parallèle avec « Un petit canard qu’on peut voir sur l’eau. Il avance avec calme et facilité, mais sous l’eau, ça pédale fort. »

Pour notre région l’impact est immense. On « nous » a vu partout au Québec et même ailleurs via les médias traditionnels et les médias sociaux. D’ailleurs sur la page Facebook du site des Jeux du Québec – Hiver 2011, il y a eu 158 999 visites ! Je peux aussi témoigner que sur la page Facebook d’INFOSuroit.com, il y a eu plus de 55 000 articles vus dans la seule journée du 4 mars 2011.

En terminant, pour les maniaques de chiffres, sachez que sur les revenus de 6,1 millions $, 1 million provenait des villes hôtesses dans une proportion de 70% Salaberry-de-Valleyfield et 30 % Beauharnois.

En conclusion, c’est MISSION ACCOMPLIE. De plus, nous devrons surveillez à moyen et long terme les retombées sur les organisations sportives locales et régionales.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Fierté régionale, Nouvelles générales, Sports et loisirs, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Mercier accueillera une clinique de dépistage les 1er et 2 octobre Mercier accueillera une clinique de dépistage les 1er et 2 octobre
Clinique de dépistage de la COVID-19 à Beauharnois les 29 et 30 septembre Clinique de dépistage de la COVID-19 à Beauharnois les 29 et 30 septembre
Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO
Les Journées de la Culture au programme pour le prochain mois Les Journées de la Culture au programme pour le prochain mois
Annulation de l’activité d’extraction de miel à Pointe-du-Buisson le 26 septembre Annulation de l’activité d’extraction de miel à Pointe-du-Buisson le 26 septembre

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.