Bilan 2010-2011 : Les Braves de Valleyfield de retour parmi l’élite

(Pierre-Luc Faubert-Dame) – La récente saison des Braves de Valleyfield se résume en un mot : surprise.  Des surprises, il y en a eu en masse au sein de l’organisation des Braves.  Un début de saison chaotique, mêlé à une controverse au cours des Fêtes, à la démission surprise du vieux routier Stéphane Scotto en début d’année 2011, jusqu’en finale de la Coupe NAPA contre Longueuil. 

Animés par l’arrivée de nouveaux propriétaires, les Braves voyaient grand en vue de leur 17e saison dans le circuit Morency. Conscients de la tradition gagnante de l’équipe, qui faisait jadis la fierté de toute la région du Suroît, Daniel Larocque et Pierre Rochefort ont repris de main de maître une organisation qui n’allait nulle part depuis leur échec de 2007 en demi-finale.

Les deux hommes, en collaboration avec le très réputé Stéphane Scotto, ont dès lors entrepris de recréer une équipe gagnante.  Qui de plus, allait renouer avec le succès en matière d’assistance.  En cours de route, les Braves ont fait l’acquisition de joueurs de pointe. 

Les Maxim Guérin, Julien Corriveau (photo) , Tommy Perreault et Guillaume Donovan ont pris le chemin de Salaberry-de-Valleyfield.  Le calendrier présaison a été excellent, enregistrant des gains sans équivoque aux dépens de Kahnawake, Lachine et Vaudreuil-Dorion.  Des résultats qui ont eu pour effet d’augmenter la confiance de l’équipe à l’aube de la saison.

Les Braves ont connu un début de saison à la hauteur des attentes, enregistrant onze victoires contre seulement cinq revers au cours des mois de septembre et d’octobre.  L’attaque fonctionnait à plein régime (73 buts) et la défensive s’occupait de limiter les dégâts (50 buts accordés).

Tout était au beau fixe dans les hautes sphères de l’organisation.  Autant dans les bureaux des Braves que chez les partisans de l’équipe, on se remettait à songer aux jours glorieux des Léon Martin, Martin Gascon, Éric Lauriault et autres grandes vedettes qui ont enfilé l’uniforme.

Tout allait bien jusqu’au fameux match du 19 novembre à Joliette.  Les Braves avaient subi un cuisant revers de 9 à 1 aux mains du Traffic Tech.  L’équipe dirigé par Simon Turcot a ensuite commencé à piquer du nez, laissant le premier rang de leur division au Collège Français de Longueuil.  Puis, une surprise de taille est venue après la période des Fêtes Stéphane Scotto a repris le poste d’entraineur-chef secondé par Simon Turcot.

Un événement encore plus marquant est survenu quelques semaines plus, tard. Après avoir mis la main sur les Mathieu Asselin, Olivier Ouellet, Éric Bourdon, Anthony Perrozzi et Hugo Murray dans des transactions qui ont fait couler beaucoup d’encre, Stéphane Scotto le directeur-général et entraineur-chef depuis peu, et le gouverneur de l’équipe Pierre Rochefort en sont venus à la conclusion qu’il valait mieux tourner la page sur leur association.

Stéphane Scotto quitte donc les Braves.

Sur la patinoire, les joueurs ne se sont pas laissés affecter par ces événements.  Simon Turcot reprend son poste d’entraineur-chef et accompli un boulot de maître pour garder  concentrés les joueurs sur la mission de l’équipe : Gagner!

Les Braves ont terminé la seconde moitié de campagne avec 10 victoires sur 16 rencontres. Valleyfield termine la saison régulière au 6e rang du classement général avec 31 victoires et 18 défaites.

Autre surprise pour commencer les séries, le gardien numéro un de l’équipe est blessé. Éric Bourdon l’a remplacé de brillante façon et les Braves ont facilement éliminé Laval en première ronde, Saint-Jérome au deuxième tour. Puis, Sherbrooke, champion du calendrier régulier, a goûté à la médecine des Campivallensiens. Malgré les arbitres, les Braves ont gagné en six rencontres.  En finale, cependant, l’opportunisme des Longueuillois a fait la différence.  Longueuil a beau avoir gagné, la seule présence des Braves de Valleyfield en finale a été considérée, par plusieurs experts, comme LA surprise.  Ce qui est une victoire en soi.

Malgré la dure défaite en finale de la Coupe NAPA, les Braves, joueurs comme dirigeants, peuvent garder la tête haute.  Les Braves ont travaillé d’arrache-pied, et c’est d’excellente augure pour les saisons à venir.  Il importera désormais au prochain directeur-général, de poursuivre dans la même veine.

Au niveau marketing, le succès est déjà assuré. Mario Hébert a accompli de grandes choses.  Rappelons les matchs thématiques avec le boxeur Jean Pascal, la chanteuse Marie-Chantal Toupin, les Dodgers champions du baseball senior ainsi que Guy Lafleur et le match des Jeux du Québec.

À la lumière des performances de l’équipe et ce, malgré le départ des Donovan, Guérin, Asselin et Perreault, les Braves sont définitivement de retour parmi l’élite de la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec.

La table est mise pour de l’action en 2011-2012. Une bien mauvaise nouvelle pour les autres organisations…


Share
Posté dans: Sports et loisirs, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Triathlon Valleyfield se prépare pour les 17 et 18 août Triathlon Valleyfield se prépare pour les 17 et 18 août
Jimmy King le champion Grand Prix des 81es Régates Jimmy King le champion Grand Prix des 81es Régates
Fondation du Collège – Remise des prix aux gagnants du pool de hockey des séries Fondation du Collège – Remise des prix aux gagnants du pool de hockey des séries
Nombreux spectacles et activités pour la Fête nationale ! Nombreux spectacles et activités pour la Fête nationale !
Des étudiants en marketing du Collège de Valleyfield impressionnent Des étudiants en marketing du Collège de Valleyfield impressionnent

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.