27 logements pour des clientèles vulnérables à Huntingdon

Inauguration-Les-habitations-des-Tisserandes-Huntingdon-photoINFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Après tout près de cinq années d’attente, le projet de logements sociaux Les Habitations des Tisserandes, offrant des appartements à prix modiques à Huntingdon pour des personnes démontrant un taux faible de revenu et vivant des situations particulières reliées à la santé mentale ou à la toxicomanie notamment, a été inauguré aujourd’hui (1er décembre) au 90, rue West.

L’édifice compte 16 logements de 3½, 8 logements de 4½, 2 logements de 5½ et 1 logement de 6½, pour un total de 27 espaces, dont deux sont complètement adaptés pour des personnes présentant un handicap physique. Le bâtiment est également doté d’une buanderie communautaire ainsi que de cuisinières et de réfrigérateurs.

Inauguration-Habitations-des-Tisserandes-A_Brunette-S-Billette-M_J_Leduc-M_Leduc-C_Boivin-photo-INFOSuroit_comLa bonne nouvelle a été annoncée en présence du maire de Huntingdon, André Brunette, du député libéral Stéphane Billette, de la présidente du conseil d’administration de l’organisme Les Habitations des Tisserandes, Marie-Josée Leduc, de la directrice du Groupe de ressources techniques du Sud-Ouest, Manon Leduc et de Caroline Boivin, représentant la Caisse Desjardins du Haut-Saint-Laurent.

Un réel soutien pour les personnes vulnérables

Bien que se loger soit l’un des besoins primaires de l’être humain, tous ne sont malheureusement pas en mesure d’y parvenir. Le programme Supplément au loyer, qui permet aux locataires bénéficiaires de débourser seulement 25 % de leur revenu pour avoir un toit sur la tête, donne alors un coup de pouce aux gens dans le besoin, dont ceux qui habiteront Les Habitations des Tisserandes.

Habitations-des-Tisserandes-salle-de-bain-adaptee-personne-handicapee-photo-INFOSuroit_com

Salle de bain d’un des appartements adapté pour personnes handicapées

Mais ce n’est pas tout. Puisque le bâtiment abritera des gens présentant des situations particulières nécessitant un suivi comme des personnes souffrant de déficiences mentales ou des toxicomanes, une intervenante permettra de faire le pont entre les locataires et les différentes ressources du territoire. L’édifice est également doté d’une salle communautaire où il sera possible d’organiser des cuisines collectives et des activités sociales afin de favoriser le développement et l’autonomie des résidents. Les organismes du territoire seront d’ailleurs invités à s’approprier cette salle pour des ateliers, notamment.

Habitations-des-Tisserandes-cuisine-adaptee-personne-handicapee-photo-INFOSuroit_com

Cuisine adaptée pour des personnes handicapées

Bien évidemment, n’entre pas qui le veut dans les Habitations des Tisserandes. Les locataires sont soigneusement sélectionnés en fonction de leur revenu, mais également de leur condition générale. Ils sont d’abord recommandés par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Haut-Saint-Laurent ou un organisme communautaire du milieu et doivent ensuite passer une entrevue.

Il est intéressant de savoir que près de la moitié des logements seront permanents et s’adresseront aux personnes vivant avec des problématiques qui ne peuvent disparaître, telles qu’une déficience intellectuelle ou un handicap physique, alors que les autres logements seront temporaires et viseront des personnes en voie de se préparer un projet de vie.

Une participation exemplaire de la communauté

Le projet, au coût de 4,1 millions de dollars, a nécessité des investissements de la Société d’habitation du Québec (SHQ) de l’ordre de 2 M$. Ce qui est extraordinaire avec ce dossier en particulier, c’est que les partenaires du milieu ont réussi à amasser plus de 1,1 M$ pour la réalisation du projet. De ce montant, 987 000 $ ont été octroyés par la municipalité alors que 40 500 proviennent de la Caisse Desjardins du Haut-Saint-Laurent.

« C’est un projet d’envergure parce que les Habitations des Tisserandes ont réussi à obtenir un appui financier du milieu représentant 30 % de la contribution financière totale alors que la norme est de 15 % », a fait savoir Manon Leduc. « Pouvoir offrir en plus d’un logement un soutien quotidien d’un intervenant, c’est une des premières au Québec. Il y avait une condition à la réalisation de ce projet, c’était la concertation des gens du milieu. Les Habitations des Tisserandes en sont un bon exemple », a renchéri Stéphane Billette.

Rappelons que le projet avait d’abord été annoncé le 20 août 2010 dans l’ancienne usine désaffectée Huntingdon Mills comme le relatait INFOSuroit.com via l’article 27 nouveaux logements communautaires à Huntingdon. Toutefois, en raison de nombreuses contraintes, dont certaines au niveau environnemental, le projet a été abandonné avant d’être repensé selon la formule que l’on connaît aujourd’hui.

_______________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Communautaire, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Santé Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Inscription pour les Bourses d’honneur aux jeunes entrepreneurs Inscription pour les Bourses d’honneur aux jeunes entrepreneurs
Rénovation : période de dépôt de demande de subvention jusqu’au 30 septembre Rénovation : période de dépôt de demande de subvention jusqu’au 30 septembre
Fermeture temporaire du CLSC de Saint-Chrysostome le 14 septembre Fermeture temporaire du CLSC de Saint-Chrysostome le 14 septembre
Congé de la fête du Travail et les soins de santé et des services sociaux Congé de la fête du Travail et les soins de santé et des services sociaux
Pablo Rodriguez en visite pour comprendre les besoins de la région Pablo Rodriguez en visite pour comprendre les besoins de la région

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.