Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Réinsertion sociale : le nouveau Vestibule de Marguerite

Emile-Duhamel-et-Andre-Couillard-Vestibule-de-Marguerite-photo-INFOSuroit-com

Émile Duhamel et André Couillard, respectivement président et directeur général de la Maison d’hébergement dépannage de Valleyfield

(Marie-Ève Rochefort) – La cause de l’itinérance a rassemblé de nombreuses personnes aujourd’hui (19 novembre) aux nouveaux locaux du Vestibule de Marguerite, lesquels ont été officiellement inaugurés au 209, rue Salaberry à Salaberry-de-Valleyfield. Anciennement située sur la rue Saint-Thomas, la ressource en hébergement a été déménagée afin d’assurer la création de résidences étudiantes pour le Collège de Valleyfield dans les anciens locaux, mais également pour permettre l’agrandissement du Vestibule de Marguerite et ainsi accueillir plus d’usagers.

En effet, ce déménagement a été l’occasion d’ajouter 3 nouvelles chambres, faisant ainsi passer leur nombre de 8 à 11. Un intervenant sur place a également affirmé apprécier le fait que ce nouvel emplacement procure plus d’espace aux usagers qui se « marchent moins sur les pieds ».

Un déménagement, plusieurs avantages

Vestibule-de-Marguerite-cuisine-automne-2015-photo-INFOSuroit-comConvaincre les administrateurs du Vestibule de Marguerite de déménager n’a pas été une mince tâche pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Le processus a d’ailleurs été long et a nécessité la participation de plusieurs acteurs, dont le Collège de Valleyfield et sa Fondation. Cette dernière représente d’ailleurs un partenaire important dans l’actualisation financière de l’achat-rénovation. Au final, le Vestibule de Marguerite aura gagné plus d’espace et le Collège de Valleyfield pourra aller de l’avant avec son projet de résidences étudiantes.

Vestibule-de-Marguerite-batiment-automne-2015-photo-INFOSuroit_com« Ce projet est le résultat d’une longue démarche collective qui n’a pas été facile, mais tout le monde avait l’esprit ouvert. Tout a commencé par des discussions avec le Collège de Valleyfield qui se cherchait un bâtiment pour y faire des résidences étudiantes à proximité. La ville était propriétaire d’un terrain au coin de Saint-Thomas et Champlain qui était approprié pour le projet, mais le Vestibule y était logé. Le premier téléphone avec Émile [Duhamel] a ébranlé une organisation qui avait trouvé son équilibre et qui rencontrait ses objectifs et on allait bouleverser le fonctionnement d’un service. Il fallait donc qu’il y ait une valeur ajoutée pour convaincre l’administration de changer d’endroit. La conclusion est qu’on se retrouve dans un nouveau vestibule qui offre plus d’espace et de services », a commenté le maire Denis Lapointe.

« On a accepté de déménager pour la proximité du centre-ville, du parc Salaberry et des services publics et communautaires. De plus, c’est une maison patrimoniale », a renchéri Émile Duhamel, président de la Maison d’hébergement dépannage de Valleyfield.

Une 2e étape vers la réinsertion sociale

Vestibule-de-Marguerite-chambre-automne-2015-photo-INFOSuroit-comLe Vestibule de Marguerite est en quelque sorte une deuxième étape vers la réinsertion sociale des usagers qui passent d’abord par la Maison d’hébergement dépannage de Valleyfield. La ressource s’adresse à des personnes sans-abri de 18 ans et plus et offre un hébergement mixte avec suivi communautaire d’une durée de 6 à 18 mois.

Les personnes vivant une circonstance dramatique menant à un besoin immédiat d’hébergement et possiblement de prise en charge et d’orientation sont donc d’abord soutenues par la maison d’hébergement pour une réorganisation sociale. Elles sont ensuite dirigées vers la seconde étape de leur retour à la vie normale où elles deviennent un peu plus autonomes : le Vestibule de Marguerite. Les usagers ont maintenant une adresse et doivent assumer les frais des repas qui sont de 3 $ par jour ainsi que leurs dépenses personnelles. L’objectif est de leur redonner confiance en favorisant l’autonomie sociale afin qu’ils puissent de nouveau voler de leurs propres ailes.

__

En 2014, la Maison d’hébergement dépannage de Valleyfield a accueilli 313 personnes dont 265 hommes et 48 femmes pour une durée totale de 6616 jours. De son côté, le Vestibule de Marguerite a aidé 9 hommes et 1 femme pour une durée de 1839 jours. L’organisme soutient des personnes qui vivent diverses situations comme un sinistre, un conflit familial, une fugue, une éviction de logement, l’errance, la solitude, l’itinérance, le retour en société après une sortie de prison ainsi que des problèmes de santé mentale ou physique.

Il est également à noter que le bâtiment qui abrite maintenant le Vestibule de Marguerite est doté d’une cuisine communautaire qui permet la tenue d’ateliers de cuisine éducative. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire ou relire l’article Des ateliers de cuisine éducative au Vestibule de Marguerite.

___________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

À venir : nouveaux bacs roulants pour la collecte des ordures À venir : nouveaux bacs roulants pour la collecte des ordures
Tournoi d’improvisation, concours de BD et philo Tournoi d’improvisation, concours de BD et philo
Le MUSO soulignera la Journée nationale du Tartan Le MUSO soulignera la Journée nationale du Tartan
Recours pour des dommages à la suite d’opérations de déneigement Recours pour des dommages à la suite d’opérations de déneigement

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.