Un des plus importants sites de déchets dangereux en Amérique du nord

Un vieux dossier environnemental a refait surface hier et aujourd’hui au 98 5 FM à Montréal. La contamination de la nappe phréatique à Mercier dans la MRC Roussillon date des années ’70 et continuent de faire jaser. De façon concrète, la contamination atteint maintenant la MRC voisine de Beauharnois-Salaberry et touche Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier.

Malgré les changements de gouvernement à Québec. Personne n’a voulu solutionner le dossier et procéder à la décontamination du site problématique.

Depuis 40 ans, on laisse faire et maintenant la contamination touche les rivières Esturgeon et Châteauguay.

Probablement un des plus importants sites de déchets dangereux en Amérique du Nord selon l’environnementaliste Daniel Green.

En allant sur le site de la radio 98 5 FM, sous “Dutrizac l’après-midi” vous trouverez trois liens vers des entrevues complètes.

Hier et aujourd’hui, Benoit Dutrizac a traité de ce dossier avec des entrevues détaillées. Le côté environnemental et légal, le volet municipal, le citoyen engagé et l’agriculture. Si cela vous intéresse, vous trouverez les liens sous “Les grandes entrevues et chroniques”  :

  • Daniel Green, président de la Société pour vaincre la pollution : Contamination des lagunes de Mercier
  • Jacques Lambert,maire de Mercier et Gabriel Grégoire, co-animateur à CKAC, il habite Ste-Martine, près de  Mercier : Contamination des lagunes de Mercier
  • Lionel Dubuc, agriculteur et résident de Mercier : On revient sur le dossier des lagunes de Mercier et de la contamination de l’eau

2010 : 40 ans de contamination, un véritable désastre écologique ici dans la Vallée-du-Haut-St-Laurent et à quelques minutes de Montréal. Je ne comprends pas que comme société, nous endurons cela et n’avons jamais réussi à passer à l’action et trouver une solution pour le présent et le futur.

Monsieur Charest vous avez les deux mains sur le volant, vous avez tous les pouvoirs pour régler le dossier.

C’est vrai que c’est si on gratte trop le sol de Mercier, Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier cela pourrait entrainer des prises de position dans d’autres dossiers comme le gaz de schiste, mais, Monsieur Jean Charest vous pourriez être un bon chef d’état et prendre les devants. Prouvez-nous que vous avez de la vision et que vous pensez au présent, et surtout au futur des québécois.

En conclusion Agissez !


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Châteauguay, Environnement, Nouvelles générales, Roussillon, Santé Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Opération concertée alcool-drogues – Des barrages routiers aussi à Mercier Opération concertée alcool-drogues – Des barrages routiers aussi à Mercier
Décès de Denis Poirier – La MRC salue la contribution de l’artiste Décès de Denis Poirier – La MRC salue la contribution de l’artiste
Surveillance policière accrue sur la rue Marleau à Mercier Surveillance policière accrue sur la rue Marleau à Mercier
Appel de projets pour les initiatives en agriculture en Montérégie Appel de projets pour les initiatives en agriculture en Montérégie
Cliniques de dépistage à Candiac, Coteau-du-Lac, Ste-Martine, Mercier, Valleyfield Cliniques de dépistage à Candiac, Coteau-du-Lac, Ste-Martine, Mercier, Valleyfield

2 Réponse à "Un des plus importants sites de déchets dangereux en Amérique du nord"

  1. Stéphane Thellen dit :

    Pour suivre les développements et appuyer la cause de la décontamination de l’eau, de l’air et du sol, joignez-nous sur Décontamination Mercier sur Facebook:

    http://www.facebook.com/?sk=messages&tid=440491493868#!/group.php?gid=6940873299

    Soyons vigilantEs, en tant que citoyens, sur ce dossier car seuls les citoyens l’ont été depuis 40 ans.

    Merci encore et encore à Daniel Green, un pionnier qui ne cesse de pourfendre les pollueurs et ceux qui perpétuent l’acte de contamination de la région.

  2. Sylvie Bourdeau dit :

    J’ai entendu l’entrevue de M. Green à la radio de Radio-Canada. J’avais presque fait confiance qu’on était parvenu à arrêter l’avancement de la zone polluée à défaut de la nettoyer. J’apprends qu’il n’en est rien. Je demeure dans la montée Grande-Ligne, près du village de Saint-Urbain Premier et une terre agricole a été dézonée en face de chez moi (le dézonage: un autre dossier problématique) et une soixantaine de résidences sont en voie d’être construites (il y en a déjà une dizaine), toutes avec des puits artésiens puique nous n’avons pas de service d’aqueduc. Je n’avais pas pensé à Tricil et maintenant ça revient me hanter: le développement va-t-il attirer la pollution et contribuer à polluer nos puits artésiens?

    Êtes-vous au courant si quelqu’un, la MRC, le gouvernement (sûrement pas notre municipalité!) s’en est préoccupé et surveille la situation?

    Merci,
    Sylvie Bourdeau

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.