Tout faire pour contrer la maltraitance envers les aînés

Devoilement-journee-contre-maltraitance-envers-les-aines-Membres-GRIVA-Photo-CSSSVSLa Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées se tiendra le 15 juin prochain et donnera l’occasion au Groupe d’intervention violence aux aînés (GRIVA) de briser le silence au sujet de ce phénomène trop souvent tabou.

Les grandes lignes de cette journée et les actions concrètes prises dans la région ont été dévoilées le 9 juin dans les locaux de la Sûreté du Québec à Vaudreuil-Dorion. Plusieurs des membres du Groupe d’intervention violence aux aînés (GRIVA) étaient sur place, dont Danielle Massicotte conseillère clinique au SAD (soutien à domicile) du CSSS de Vaudreuil-Soulanges; Sylvie Marcotte travailleuse sociale à l’urgence du CSSS du Suroît; sergent Bruno Beaulieu de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC Vaudreuil-Soulanges, Élisabeth Legault coordonnatrice Services à la communauté au Centre d’action bénévole (CAB) L’Actuel; Carmen Rouleau coordonnatrice régionale en maltraitance à l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie; Denis LeSieur chef d’administration de programmes psychosociaux au CSSSVS et Guy Francoeur organisateur communautaire au CSSS de Vaudreuil-Soulanges.

Bien qu’il soit difficile d’en connaître l’ampleur, certaines études mentionnent qu’un Canadien de 65 ans et plus sur 25 déclare qu’une personne de confiance, un dispensateur de services ou un membre de la famille lui fait subir ou lui a fait subir une quelconque forme de mauvais traitement. En extrapolant, c’est près de 6 000 aînés qui seraient victimes de mauvais traitements en Montérégie.

La maltraitance prend différentes formes dont la violence physique, psychologique ou sexuelle, la négligence ou l’exploitation matérielle ou financière. Ces formes de violence sont d’autant plus troublantes qu’elles sont souvent infligées par des proches, soit un enfant, un conjoint ou un aidant, d’où la difficulté à dépister dans certains cas. « Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée. »

-Portez le ruban mauve-

Le Groupe d’intervention violence aux aînés (GRIVA) compte distribuer 500 rubans mauves à la population de Vaudreuil-Soulanges dans le but de la sensibiliser à cette problématique, de sensibiliser les aînés victimes eux-mêmes de violence ainsi que les témoins de cette violence parfois subtile.

Le 15 juin, portons fièrement le ruban mauve en soutien à la lutte contre la maltraitance des aînés. Le Groupe d’intervention sera présent au cours des prochains jours dans plusieurs secteurs de Vaudreuil-soulanges :

  • 11 juin : au CLSC de Vaudreuil-Dorion (490, boulevard Harwood);
  • 12 juin : au CLSC de Saint-Polycarpe (11, chemin de la Cité-des-Jeunes);
  • 13 juin : au CLSC de Rigaud (59, rue Saint-Viateur).

-Pour des actions concertées-

Le GRIVA travaille de manière concertée et applique des stratégies d’intervention conjointes auprès des personnes âgées victimes de violence, tout en respectant les règles légales touchant le secret professionnel et la confidentialité. Il facilite ainsi l’accès aux ressources d’aide aux victimes et aux agresseurs. Il regroupe le CAB L’Actuel, la Sûreté du Québec de la MRCVS, le CSSS du Suroît et le CSSS de Vaudreuil-Soulanges, qui ont tous à cœur de mettre fin à la violence, à la maltraitance et à la négligence envers les aînés.

« La maltraitance envers nos aînés nous préoccupe et nous travaillons en collaboration avec nos partenaires par diverses activités à sensibiliser, à prévenir et à dépister toute forme de maltraitance. L’objectif est d’intervenir auprès de nos aînés qui en sont victimes afin de les soutenir. », affirme Denis LeSieur, chef d’administration de programmes psychosociaux au CSSS de Vaudreuil-Soulanges.

En outre, le Centre d’action bénévole (CAB) L’Actuel a sensibilisé ses bénévoles au dépistage de la maltraitance envers les aînés et les sensibilise toujours. « Nos bénévoles ont une relation privilégiée avec les bénéficiaires, ce qui fait en sorte qu’une confidence entendue peut faire la différence entre une situation qui se perpétue et une dénonciation. Ils sont nos yeux et nos oreilles. », explique Élisabeth Legault, coordonnatrice des Services à la communauté au CAB L’Actuel. Ces actions s’inscrivent dans le plan d’action gouvernemental 2010-2015 qui favorise l’implication de différents acteurs qui œuvrent auprès des aînés.

-Agissez pour que cesse la maltraitance-

Si vous êtes victime ou témoin de maltraitance, agissez en appelant à la ligne Aide Abus Aînés, au 1 888 489-ABUS (2287), ou au CLSC de Vaudreuil-Dorion, au 450 455-6171 et demandez l’accueil du soutien à domicile.

_________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Communautaire, Nouvelles générales, Santé, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Don majeur de Desjardins en appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît Don majeur de Desjardins en appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît
Retour du Salon virtuel de l’emploi de Vaudreuil-Soulanges le 27 novembre Retour du Salon virtuel de l’emploi de Vaudreuil-Soulanges le 27 novembre
21 novembre : séance publique annuelle du CISSSMO 21 novembre : séance publique annuelle du CISSSMO
Des poinsettias en appui à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges Des poinsettias en appui à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges
Collecte de sang du maire Guy Pilon : 15 novembre au Centre Multisports Collecte de sang du maire Guy Pilon : 15 novembre au Centre Multisports

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.