La SADC du Suroit-Sud est la 1ère des SADC à offrir un nouveau modèle de financement pour PME en partenariat avec la BDC

Cet après-midi, la SADC du Suroît-Sud a annoncé un nouveau partenariat qui profitera aux entrepreneurs d’ici.  De concert avec la Banque de développement du Canada (BDC), un modèle inédit de financement “gagnant”  est maintenant offert dans notre région. 

Pour cette annonce Yves Léveillé, le président de la SADC Suroît-Sud était accompagné aujourd’hui de Pascal Dupuis des Solutions industrielles MJR, Michel Leduc directeur de la BDC Pointe-Claire et Yvon D’Aoust, directeur général de la SADC.

C’est véritablement une bonne nouvelle qui va faciliter l’accès au crédit pour les entreprises. La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud est désormais accréditée par la BDC pour autoriser, au nom de la banque, un montant additionnel pouvant aller jusqu’au double d’un prêt approuvé par l’organisme local. La BDC effectuera le prêt en se fondant entièrement sur la SADC. La limite est cependant fixé à 50 000 $.

Yves Léveillé, le président de la SADC du Suroît-Sud a parlé d’opportunité pour les entrepreneurs des MRC Beauharnois-Salaberry et Haut-St-Laurent. En effet de pouvoir compter sur un intervenant local pour “vendre” son dossier auprès d’une banque est un avantage indéniable, surtout si cet intervenant appui déjà la demande de financement. La connaissance du milieu s’avère un élément très important lorsque un projet d’entreprise comporte plus de risques. La SADC du Suroît-Sud connaît la région et peut reconnaître aisément un encadrement propice à la réussite.

Pour Michel Leduc, directeur du Centre d’affaires de la BDC à Pointe-Claire l’objectif du nouveau modèle de financement “gagnant” pour les entrepreneurs en région est la façon pour la Banque du Canada de soutenir davantage le milieu des affaires à l’extérieur de grands centres urbains.

La BDC et la SADC collaborent déjà depuis près de huit ans.

D’ailleurs, la SADC du Suroît-Sud avait aussi convié aujourd’hui l’homme d’affaires Pascal Dupuis des Solutions industrielles MJR de Salaberry-de-Valleyfield à venir témoigner de sa propre expérience avec l’organisme de chez nous et la BDC.

Finalement Yvon D’Aoust le directeur général de la Société d’aide au développement des collectivités du Suroît-Sud a parlé, pour l’organisme, de l’impact sur l’effet de levier qui vient d’augmenter considérablement.

Le nouveau modèle de financement “gagnant” est vraiment un plus pour les entreprises de chez nous.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le CLD Beauharnois-Salaberry recrute : Analyste, conseils et financement recherché Le CLD Beauharnois-Salaberry recrute : Analyste, conseils et financement recherché
La 57e Finale des Jeux du Québec – Été 2022 ne sera pas à Châteauguay La 57e Finale des Jeux du Québec – Été 2022 ne sera pas à Châteauguay
Succès de la vente de tourtières au profit du CAB de Valleyfield Succès de la vente de tourtières au profit du CAB de Valleyfield
Foule record aux activités entourant le Marché de Noël de St-Louis-de-Gonzague Foule record aux activités entourant le Marché de Noël de St-Louis-de-Gonzague
Prix IAPQ 2019 Collaboration scientifique : mention spéciale au CISSSMO Prix IAPQ 2019 Collaboration scientifique : mention spéciale au CISSSMO

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.