Pavillon Charlotte-Belzile – Nouvelle Maison des Jeunes

Inauguration-Pavillon_Charlotte-Belzile-Maison-des-Jeunes-Beauharnois-J_P_Champagne-G_Champagne-E_Marchand-et-C_Haineault-photos-INFOSuroit_com(Marie- Ève Rochefort) – Charlotte Belzile est un nom qui résonne pour bien des gens ayant travaillé de près ou de loin pour la Maison des Jeunes de Beauharnois. Décrite comme étant une femme dévouée, acharnée, généreuse et impliquée comme pas d’autres, elle a cofondé cet organisme en 1982 avant même que naisse le Regroupement des Maisons des Jeunes du Québec et a occupé ses fonctions de coordonnatrice pendant près de 25 ans avant de se retirer en 2010 en raison de problèmes de santé. C’est pour honorer le travail colossal qu’a effectué madame Belzile que les nouveaux locaux de la Maison des Jeunes de Beauharnois portent maintenant son nom.

Le Pavillon Charlotte-Belzile a d’ailleurs été inauguré dans l’ancienne caserne de pompiers aujourd’hui en présence de nombreux élus, bénévoles, partenaires et proches de cette femme d’ambition. On reconnaît d’ailleurs Geneviève Champagne et son père Jean-Pierre, en compagnie d’Étienne Marchand, directeur général de l’organisme et Claude Haineault, maire de la Ville de Beauharnois.

Pavillon_Charlotte-Belzile-Maison-des-Jeunes-Beauharnois-photos-INFOSuroit_com-Un endroit à faire rêver-

L’actuelle Maison des Jeunes de Beauharnois risque fort bien d’en faire rêver plus d’un. C’est qu’en plus d’être spacieuse, elle comporte des commodités plus qu’attrayantes telles qu’une cuisine qui en rendront plusieurs jaloux, gracieuseté de centre de distribution d’IKEA à Brossard et un studio d’enregistrement qui permettra aux jeunes de laisser aller leur créativité. Un projet de jardin communautaire est aussi à venir.

« On a d’abord réuni les jeunes pour savoir ce qu’ils voulaient faire exactement. Les arts et la musique sont les principaux éléments qui sont ressortis de cette rencontre, d’où l’idée de créer une scène et un studio d’enregistrement. Grâce à ces nouveaux locaux, les jeunes seront plus indépendants et pourront plus facilement créer des liens avec la Maison des jeunes de Valleyfield », a commenté Genevière Champagne, que l’on connaît à titre de journaliste et animatrice pour le FM 103, mais qui est aussi la fille de Charlotte Belzile.

« C’est une magnifique occasion de récupérer une bâtisse qui est en excellente condition, mais qui était abandonnée depuis plusieurs années et gaspillée en terme de ressources. C’était aussi l’occasion de donner aux jeunes un lieu qui leur appartient, qu’ils peuvent aménager comme ils le veulent tout en demeurant à proximité du centre communautaire », a poursuivi le maire Claude Haineault.

Une femme d’exception

Inauguration-Pavillon_Charlotte-Belzile-Maison-des-Jeunes-de-Beauharnois-photos-INFOSuroit_comTout le monde semble s’entendre pour dire que Charlotte Belzile était un pilier à Beauharnois de par son implication et sa générosité grandiose. Elle a permis à la Maison des Jeunes de devenir ce qu’elle est aujourd’hui et s’est sans cesse battue afin d’obtenir ce qui était le mieux pour la jeunesse. Ainsi, faire en sorte que l’ancienne caserne de pompier porte maintenant le nom de Pavillon Charlotte-Belzile était une évidence.

« C’était une façon pour nous de reconnaître le travail inlassable fait par Charlotte, cette femme remarquable qui a consacré sa vie à nos jeunes. Elle s’est battue toute sa vie pour les écouter, les défendre, les raccrocher, les comprendre et les encourager. Elle avait toujours un projet à mettre sur la table. Il n’y a rien qu’elle n’a pas pensé et travaillé à bâtir. En nommant cet édifice le Pavillon Charlotte-Belzile, c’est cette image de détermination, de compassion et de réussite que nous voulons perpétuer », a fait savoir monsieur Haineault.

« Elle est non seulement fondatrice de la Maison des Jeunes, mais elle a aussi fait en sorte de rendre une âme vivante et de donner un dynamisme à l’organisme. Charlotte a réussi à transposer toute sa philosophie communautaire et a fait en sorte de rendre le mouvement critique, actif et responsable répandu à travers le Québec. Les autres maisons des jeunes s’inspirent de ce qu’elle a fait. Elle a aussi rapproché la communauté à Beauharnois », d’ajouter le directeur général de l’organisation, Étienne Marchand.

Madame Belzile est décédée prématurément à l’âge de 59 ans, laissant ainsi derrière elle un tas de personnes qui lui sont reconnaissantes de son implication grandiose. On peut toujours croire que sa mémoire perdurera grâce à ce nouveau pavillon et à la jeunesse qui l’habite.

_____________________________________________________________________________________

 


Share
Posté dans: Beauharnois, Communautaire, Culture, Fierté régionale, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Travaux sur le réseau d’aqueduc de Beauharnois dans un secteur de Melocheville Travaux sur le réseau d’aqueduc de Beauharnois dans un secteur de Melocheville
COVID-19 : une clinique mobile de dépistage à Delson le 5 août COVID-19 : une clinique mobile de dépistage à Delson le 5 août
Bruno Tremblay nommé au sein du CA de Tourisme Montérégie Bruno Tremblay nommé au sein du CA de Tourisme Montérégie
Deux postes à temps partiel à l’accueil de la bibliothèque de Beauharnois Deux postes à temps partiel à l’accueil de la bibliothèque de Beauharnois
Des opérations de sensibilisation à la sécurité à vélo Des opérations de sensibilisation à la sécurité à vélo

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.