Oléoduc Trans Mountain : un désastre écologique de 34 milliards de dollars

La députée de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille signe sur INFOSuroit des billets sur des enjeux locaux et nationaux en lien avec son travail à la Chambre des communes à Ottawa. Voici son plus récent billet, Oléoduc Trans Mountain : un désastre écologique de 34 milliards de dollars.

Alors que l’agrandissement de l’oléoduc Trans Mountain est entré en service le 1er mai dernier, je déplore l’ouverture de ce nouveau pipeline qui va à l’encontre de la transition écologique.

J’aimerais rappeler les sommes publiques considérables englouties dans ce projet pétrolier, qui est contraire à l’atteinte des cibles de réduction des gaz à effet de serre. Le projet racheté en 2018 par le gouvernement de Justin Trudeau dépasse maintenant les 34 milliards de dollars.

Ottawa a dilapidé l’argent des Québécois et de l’ensemble des contribuables dans un projet mortifère pour l’environnement qui vise à tripler la capacité de transport de pétrole vers la côte ouest canadienne, alors que le gouvernement s’est engagé il y a à peine quelques mois, à plafonner les émissions de GES du secteur pétrolier. On nage en plein délire pétrolier, financé à même le trésor public.

Alors que les vannes du pipeline s’ouvrent, nous ne pouvons qu’une nouvelle fois déplorer ce projet, qui va à l’encontre des attentes et de la responsabilité climatique qui incombe au gouvernement.

En juin 2022, le Directeur parlementaire du budget estimait que le pipeline ne serait pas rentable et qu’il pourrait entraîner une perte de 600 millions de dollars en raison de l’augmentation en flèche des coûts de construction, qui n’avaient à l’époque pas encore atteint le sommet de 34 milliards.

Lors de l’annonce du rachat du pipeline, le gouvernement jurait que tous les profits du pipeline seraient réinvestis dans la lutte aux changements climatiques. Or, questionné à nouveau à ce sujet la semaine dernière, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, semblait moins certain de sa réponse et insistait sur le fait que le gouvernement n’avait pas attendu la mise en œuvre du pipeline pour investir et que l’agrandissement avait coûté beaucoup plus cher que prévu… Ce n’est pas très rassurant comme réponse !

C’est là un désastre financier et écologique signé « parti libéral ». Alors qu’on devrait engager ces sommes vers la transition écologique, le gouvernement Trudeau choisit plutôt l’avenue du pétrole, dans un projet qui ne sera même pas rentable.

Le gouvernement Trudeau a erré en rachetant ce projet, il a erré en engloutissant tous ces milliards dans sa construction et il a erré en choisissant le pétrole plutôt que la transition écologique.

N’hésitez pas à communiquer avec mon équipe si vous avez des questions ou si vous voulez discuter de ce qui vous préoccupe!

Claude DeBellefeuille
Députée de Salaberry-Suroît à la Chambre des communes

Courriel : [email protected]
Téléphone : 450 371-0644 (sans frais : 1 866 561-0644)
claudedebellefeuille.quebec


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Billet Claude DeBellefeuille, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , ,

Vous aimeriez:

N’abandonnons pas les patients : signons la pétition! N’abandonnons pas les patients : signons la pétition!
Semaine de la santé mentale dans le Haut-Saint-Laurent Semaine de la santé mentale dans le Haut-Saint-Laurent
Soutien total à l’agriculture locale Soutien total à l’agriculture locale
Budget 2024 : Pour une véritable stratégie en logement Budget 2024 : Pour une véritable stratégie en logement
Campagne de prévention de la fraude dans Beauharnois-Salaberry Campagne de prévention de la fraude dans Beauharnois-Salaberry

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2024 INFOSuroit.com | Politique de confidentialité | Une signature de Zel.