Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Lobbyisme : Soirée d’information sur le projet de loi 56

salle-conference-public-rencontre-seance-information-photo-Pixabay-publiee-par-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Le projet de loi 56, une réforme de la Loi sur la transparence en matière de lobbyisme, sera au cœur d’une soirée d’information qui se tiendra le mercredi 27 janvier à 19 h dans les locaux du Syndicat de Champlain à Salaberry-de-Valleyfield.

Organisé par l’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) du Haut-Saint–Laurent et la TROVEP (Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire) de la Montérégie, cet événement mettra en vedette Vincent Greason, vice-président de la Ligue des droits et libertés et coordonnateur de la TROVEP de l’Outaouais.

L’objectif de l’événement est de permettre aux participants de mieux comprendre les impacts que pourrait causer l’adoption de ce projet de loi.

« Il y a de nombreuses inquiétudes qui ont été soulevées depuis quelque temps par plusieurs regroupements d’organismes communautaires. L’objectif de la soirée est de nous permettre de mieux comprendre ce que ça veut dire et ce que ça pourrait impliquer », a commenté Carole Gadoua, coordonnatrice à l’ACEF du Haut-Saint-Laurent.

Le gouvernement du Québec juge la réforme de la Loi sur la transparence en matière de lobbyisme nécessaire puisque cette dernière permettrait de pallier des problèmes rencontrés au fil des années. L’un des changements apportés par ce projet de loi serait d’inclure les organismes à but non lucratif dans l’équation pour que la transparence des activités de lobbyisme ne soit pas « à géométrie variable ». Le gouvernement explique que le public a le droit de savoir qui sont ceux qui tentent d’influencer les titulaires d’une charge publique, qu’on parle d’entreprises, d’organismes ou de regroupements.

« Les organismes et les syndicats vont être mis sur le même pied d’égalité en matière de lobbyisme que des entreprises comme Bombardier par exemple qui elles, ont des intérêts privés. Notre grande inquiétude est que ce projet de loi nous amène encore plus de charges administratives alors que nous en avons déjà beaucoup avec peu de budget », poursuit madame Gadoua.

L’ACEF du Haut-Saint-Laurent projette de prendre part à la Commission parlementaire au sujet du projet de loi 56 et invite la population à faire de même. En attendant, tous sont invités à assister à la soirée d’information prévue le 27 janvier prochain.

__________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Politique, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Nouvelle autopompe pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Nouvelle autopompe pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield
Denis Lapointe confirme qu’il quittera la politique municipale Denis Lapointe confirme qu’il quittera la politique municipale
Dîner entre ciel et terre : quelques envolées encore disponibles Dîner entre ciel et terre : quelques envolées encore disponibles
Accès aux piscines de Ste-Martine et Valleyfield pour les Beauharlinois Accès aux piscines de Ste-Martine et Valleyfield pour les Beauharlinois

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.