Le Web, une priorité pour Salaberry-de-Valleyfield

Webconference-Valleyfield-Denis-Lapointe-et-Magali-Joube-Photo-Extrait-Web-pour-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Mardi matin (4 décembre), la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a atteint un autre niveau dans l’ère du Web 2.0.

Une première Webconférence a eu lieu ce matin pour le lancement de versions mobiles et pour le dévoilement d’une refonte du site AffairesValleyfield.com.

Magali Joube, agente de communication-Webmestre ainsi que le maire, Denis Lapointe, et la conseillère au développement Marie-Claude Côté ont donné leur toute première Webconférence pour annoncer des nouveautés liées aux sites Internet de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Ajout d’une version mobile

Web-site-Valleyfield-version-mobile-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit-com_L’une des nouveautés apportées au site de la municipalité fera le bonheur des détenteurs de téléphones intelligents, eux qui éprouvaient quelques difficultés à accéder au site Internet en raison de la densité des contenus. C’est qu’une version mobile a été développée, proposant une interface simplifiée.

Actuellement, le site internet donne accès à plus de 1 000 pages de contenu traitant de divers sujets. On a donc limité le contenu disponible de l’interface mobile en sélectionnant les informations qui peuvent être utiles lorsque l’usager est en déplacement. Un peu comme sur INFOSuroit.com, l’internaute via téléphone intelligent, pourra revenir à la version intégrale en tout temps en cliquant un onglet situé à la toute fin de la page, ce qui lui permettra d’avoir accès à l’ensemble du contenu du site.

AffairesValleyfield se refait une beauté

Web-refonte-site-Affaires-Valleyfield-Capture-d-ecran-publiee-par-INFOSuroit-com_Lors de la Webconférence, il a aussi été question des nouveautés apportées au site AffairesValleyfield.com.

Tout comme le site principal de la ville en juin dernier, le contenu de ce site dédié à la vitalité économique de la Capitale du Suroît a fait l’objet d’une refonte pour qu’il devienne plus attrayant et dynamique sur le plan visuel. Il y a aussi eu ajout de matériel, tout en gardant les cinq onglets Territoire, Investir ici, Développement durable, Industriel et Commercial. Ces deux derniers renferment à eux seuls une autre petite nouveauté.

En allant dans leur menu, plusieurs choix s’offrent à l’internaute, dont Liste des locaux et espaces disponibles ainsi que Liste des commerçants/industries. Ces deux volets ont été améliorés, eux qui étaient déjà régulièrement visités. Madame Côté tient aussi à attirer l’attention sur la vidéo au sujet du plan d’aménagement du centre-ville, que l’on retrouve en page principale, un outil de promotion et de vente important pour la municipalité.

Une version anglaise est présentement en construction.

Rappelons aussi que la ville a développé une plateforme Web qui rejoint chacune de ses clientèles. Naturel Urbain s’adresse aux futurs résidents, Destination Salaberry-de-Valleyfield aux visiteurs, le site général aux citoyens pour l’essentiel et AffairesValleyfield aux gens d’affaires des milieux industriel et commercial.

Rejointe par INFOSuroit.com à la suite de la Webconférence, la conseillère au développement à Salaberry-de-Valleyfield, Marie-Claude Côté, a fait savoir qu’en 2013, les portails Gens d’Affaires, Destination Valleyfield et Naturel Urbain auront aussi leur volet mobile.

Rendez-vous sur le site principal de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour découvrir toutes les nouveautés apportées aux sites Internet de votre municipalité.

Notons que Magali Joube a utilisé le site Anymeeting pour la tenue de cette Webconférence.

On peut s’attendre à un futur intéressant concernant les conférences 2.0, puisque l’équipement de Cogeco dans la salle du conseil à l’Hôtel de Ville est prêt à recevoir la technologie. C’est par souci écologique que la ville est allée de l’avant avec ce nouveau projet, dans le but de limiter les déplacements.


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Avis de demande de dissolution de l’Association du golf junior de Valleyfield Avis de demande de dissolution de l’Association du golf junior de Valleyfield
Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield
75 ans de service à la communauté pour le Club Rotary de Valleyfield 75 ans de service à la communauté pour le Club Rotary de Valleyfield
Une entente dans le dossier de l’ancienne église Saint-Esprit Une entente dans le dossier de l’ancienne église Saint-Esprit
Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO

Une réponse à "Le Web, une priorité pour Salaberry-de-Valleyfield"

  1. Pierre Villeneuve dit :

    Censure et propagande – L’an dernier, l’administration du maire Denis Lapointe a adopté une politique d’utilisation de la page Facebook de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour empêcher les citoyens d’y exprimer librement leurs opinions. Pourtant, cette page Facebook est le seul outil municipal de communication pouvant être utilisée par un citoyen pour faire connaître ses idées au reste de la population.

    L’adoption de cette politique nommée « nétiquette » n’est pas le fruit du hasard. J’avais l’habitude de déposer mes opinions critiques concernant la gestion municipale sur la page Facebook de la Ville et cela n’a pas du tout été apprécié par les politiciens en place. C’est pourquoi, ils ont opté pour la censure des opinions citoyennes. Selon la « nétiquette », la liberté d’expression est une valeur primordiale, mais en autant qu’elle respecte les règles édictées par les autorités municipales.

    Cette interdiction est toutefois assez surprenante à l’ère des médias sociaux et au moment où le maire Lapointe fait des sorties publiques pour dire que la Ville de Salaberry-de-Valleyfield s’y démarque avantageusement. En s’affichant sur Facebook, Twitter et You Tube, l’administration Lapointe devrait être capable de recevoir les commentaires de ses citoyens et d’y répondre en toute transparence.

    Cependant, le maire et les élus municipaux ne se gênent pas à utiliser tous les outils municipaux de communication, y compris les médias sociaux, pour se donner de la visibilité, mousser leurs décisions et ainsi chercher à exercer une influence sur l’opinion publique, alors que les citoyens n’y ont pas accès pour s’adresser à leurs représentants et à leurs concitoyens. Cette propagande est flagrante et n’est pas innocente surtout en cette année électorale.

    Selon le vocabulaire de la « nétiquette », je considère que l’opinion que je viens d’exprimer est un sujet représentant un intérêt particulier pour les citoyens de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Mais, elle sera néanmoins jugée pour déterminer si elle a une saveur politique. Dans un système politique démocratique comme le nôtre, est-ce normal que l’expression d’opinions citoyennes dans un média public puisse être censurée à cause d’un diktat du conseil municipal ?

    J’apprécierais beaucoup une réponse des élus.

    Pierre Villeneuve
    Salaberry-de-Valleyfield

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.