Développement social, une priorité pour St-Louis-de-Gonzague

Plaque-commemorative-Eveline_Meloche-Claudette_Meloche-et-Yves_Daoust-photo-INFOSuroit_com

On reconnaît Claudette Meloche en compagnie d’Yves Daoust posant auprès de la plaque commémorative d’Éveline Meloche

(Marie-Ève Rochefort) – Aujourd’hui (10 décembre), la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague invitait sa population pour faire l’annonce de deux nouvelles importantes : d’une part, elle a dévoilé les détails de sa politique familiale et des aînées, mais il a aussi été question de présenter les deux plaques commémoratives visant à inaugurer deux salles communautaires au nom de deux citoyens exemplaires : Roch Montcalm et Éveline Meloche. La conférence de presse s’est d’ailleurs déroulée dans la salle portant nouvellement le nom de cette dame ayant consacré sa vie au bénévolat.

Plein feu sur le développement social

Bien que le dévoilement des plaques commémoratives eut été un moment émouvant pour les proches des personnes honorées, c’est la politique familiale et des aînés de la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague qui a ouvert le bal. Il a été question de l’historique entourant sa mise en place ainsi que des objectifs à atteindre via le plan d’action. Le maire Yves Daoust, qui est aussi préfet de la MRC de Beauharnois-Salaberry, a d’abord expliqué les raisons d’être de cette politique.

« On ne peut pas développer une municipalité ou une région sans tenir compte aussi du développement social qui accompagne le développement économique. […] C’est pourquoi la municipalité avait eu des sons de cloche au niveau de nos institutions maitresses. On avait le choix d’être réactif ou d’être proactif. On a fait le choix d’être proactif », a-t-il fait savoir.

C’est d’abord le Comité local de revitalisation de la municipalité, formé en 2009, qui s’est penché sur le dossier pendant une année. Celui-ci a ensuite formulé plusieurs recommandations à la ville, dont l’importance de coordonner et de développer les services aux citoyens. En 2012, le comité famille-aînés a pris le flambeau en effectuant une analyse du milieu. Aujourd’hui, la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague est en mesure de présenter sa politique familiale et des aînés ainsi que le plan d’action qui y est relié. Celui-ci se décline en 6 axes d’intervention :

  • Milieu de vie ;
  • Loisirs, vie communautaire et culturelle ;
  • Aménagement du territoire et environnement ;
  • Habitation ;
  • Transport ;
  • Information et communication.

Chacune de ces orientations comporte son lot d’objectifs. Selon monsieur Daoust, on peut s’attendre à ce que 80 % de ce qui est proposé dans la politique soit accompli en l’espace de quatre ans. C’est du moins la volonté du conseil municipal. Il y a toutefois quelques objectifs qui sont plus prioritaires que d’autres.

« On est un peu à la croisée des chemins au niveau de la municipalité et on a beaucoup d’infrastructures de loisirs et de culture à améliorer […] Présentement, on veut s’occuper de nos familles et de nos aînés. On met des activités en place, on va en mettre d’autres en place pour en assurer la pérennité », a-t-il poursuivi.

Outre les objectifs, le document relate différentes statistiques au sujet des familles et des aînés sur le territoire de la municipalité. À titre d’exemple, on y apprend que les personnes âgées de 75 ans et plus ont connu une augmentation de 70 % depuis 2011. Les intéressés pourront feuilleter la Politique familiale et des aînés à l’Hôtel de Ville de la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague ainsi que sur son site Internet.

Des citoyens exemplaires

Plaque-commemorative-Roch_Montcalm-avec-Yves_Daoust-et-Melanie_Jeunesse-photo-INFOSuroit_com

On reconnaît Yves Daoust en compagnie de Mélanie Jeunesse, posant auprès de Roch Montcalm et de sa plaque commémorative

La conférence de presse a aussi été l’occasion de dévoiler deux plaques commémoratives relatant le dévouement de deux citoyens remarquables : Éveline Meloche, reconnue comme ayant été une bénévole au cœur grand comme l’univers et Roch Montcalm, que l’on peut remercier pour son implication auprès de divers comités dédiés à l’avancement de l’agriculture, notamment.

Décédée l’année dernière, madame Meloche aura passé sa vie à penser au bien-être des gens, elle qui passait d’innombrables heures auprès des malades et qui s’impliquait dans un nombre incalculable de causes et d’événements. Sa plaque commémorative sera exposée dans la salle communautaire qui porte maintenant son nom, elle qui se trouve dans le bâtiment de l’hôtel de ville. Pour sa part, bien que le nom Montcalm soit surtout associé à l’agriculture, il revêt aussi une grande importance au niveau de l’éducation. On retrouvera la plaque de Roch Montcalm dans la salle située au rez-de-chaussée de l’église. Mentionnons en terminant qu’il y a des codes QR sur chacune de ces plaques, ce qui permettra à la population d’en savoir plus sur ces deux êtres exemplaires.

________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Une belle fête de la rentrée pour le Centre d’action bénévole du grand Châteauguay Une belle fête de la rentrée pour le Centre d’action bénévole du grand Châteauguay
La nouvelle rue Moco permet de contourner le boul. Mgr-Langlois à Valleyfield La nouvelle rue Moco permet de contourner le boul. Mgr-Langlois à Valleyfield
Culture et musique expérimentale : concert et projet de recherche-création Culture et musique expérimentale : concert et projet de recherche-création
Invitation au lancement de l’École du patrimoine du Haut-Saint-Laurent Invitation au lancement de l’École du patrimoine du Haut-Saint-Laurent
Du loisir pour tous grâce au programme Accès-Loisirs Du loisir pour tous grâce au programme Accès-Loisirs

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.