La Ville de Salaberry-de-Valleyfield réagit face à une éventuelle poursuite des Centres sportifs

Quelques jours à peine après les commentaires de M. Martin Lacroix, président du conseil d’administration des Centres sportifs de Salaberry-de-Valleyfield, voulant que l’organisation n’ait d’autre choix que d’intenter une poursuite au civil contre la Ville concernant un recouvrement de taxes au montant de 116 000 $, le maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield souhaite rectifier la situation. M. Miguel Lemieux soutient « qu’il n’y a pas le moindre début de justification pour laquelle la Ville aurait à verser cette somme aux Centres sportifs. »

maire Miguel_Lemieux chez Valdev 19nov2018 photo INFOSuroit

Le maire n’a par la suite pas caché son exaspération face à la situation.

« Ça prendrait quand même un sacré culot pour poursuivre la Ville, quelques mois à peine après que le conseil ait consenti à une entente pour le paiement de leurs taxes impayées sur 15 ans, sans intérêt. En fait, depuis qu’ils ont cessé de payer leurs taxes, jamais les Centres sportifs n’ont eu à payer un seul sou d’intérêt. En tout, ce sont donc plusieurs centaines de milliers de dollars supplémentaires que l’organisme aurait eu à payer si le conseil n’avait pas accepté de laisser tout cet argent sur la table pour les aider à se sortir du trou. Qu’ils prétendent après tout ça que c’est la Ville qui leur doit de l’argent dépasse littéralement l’entendement. On croit rêver! », a-t-il poursuivi.

Plus de 700 000 $ versés en 2019

Monsieur Lemieux a également voulu contredire une affirmation du trésorier de l’organisme voulant que la contribution de la Ville ne se limiterait qu’à 82 000 $ par année. « La contribution de la Ville envers les Centres sportifs s’élève plutôt entre 600 000 $ et 700 000 $ par année. Par exemple, en 2019, ce sont 709 790,33 $ qui sont sortis des coffres de la Ville pour être versés à l’organisme, et ce, sans compter les intérêts qu’ils auraient normalement dû payer et qui ne leur ont pas été réclamés ».

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a partagé les détails de ce montant, qui se divise ainsi :

  • Bail bibliothèque Saint-Timothée et location des locaux : 55 105,20 $
  • Contribution au prêt pour les rénovations Aréna Salaberry : 409 348,08 $
  • Contribution amélioration locative : 82 000 $
  • Contribution aux opérations : 11 000 $
  • Contribution pour l’embauche du directeur général (non récurrent) : 75 000 $
  • Location des heures de glace et des locaux (jusqu’au 31 octobre 2019) : 77 337,05 $

« Il s’agit d’un organisme qui fonctionne à grands coups de fonds publics. Par respect pour les contribuables à qui ils ne cessent de vouloir soutirer davantage d’argent, ses dirigeants devraient utiliser ces sommes pour améliorer le service rendu plutôt que pour perpétuer un litige avec la Ville », a conclu le premier magistrat.

Il faut souligner qu’au moment où sont écrites ces lignes, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield n’avait reçu aucune communication confirmant qu’une poursuite avait bel et bien été déposée.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Politique, Sports et loisirs, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Réouverture de la bibliothèque Armand-Frappier Réouverture de la bibliothèque Armand-Frappier
Un premier Tournoi eSports à Vaudreuil-Dorion avec une grande finale au ciné-parc Un premier Tournoi eSports à Vaudreuil-Dorion avec une grande finale au ciné-parc
La Demande Generale Bistro et Buvette Valleyfield ouvre ses portes La Demande Generale Bistro et Buvette Valleyfield ouvre ses portes
Réouverture de la bibliothèque municipale de Vaudreuil-Dorion Réouverture de la bibliothèque municipale de Vaudreuil-Dorion
La plage du Parc des Îles réservée aux citoyens de Valleyfield et des Cèdres La plage du Parc des Îles réservée aux citoyens de Valleyfield et des Cèdres

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.