Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

La persévérance scolaire dans la conciliation travail-études

conciliation-etudes-travail-OPERES-C_Menard-C_Thivierge-C_Lemieux-A_Crisan-Y_Fontaine-et-F_Vincent-photo-INFOSuroit_com

Dévoilement des employeurs engagés du programme de conciliation études-travail en mars 2014

(Marie-Ève Rochefort) – En plein cœur des Journées de la persévérance scolaire, il est important de rappeler qu’un brin d’encouragement envers un étudiant sur les bancs d’école n’est jamais de refus, que ce soit de la part d’un ami, d’un membre de la famille ou même d’un employeur. Ces derniers peuvent d’ailleurs jouer un rôle clé dans la réussite éducative des étudiants en offrant un programme de conciliation travail-études.

Dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, ils sont 32 employeurs à mettre en œuvre des mesures et pratiques de gestion des ressources humaines favorisant la réussite scolaire et l’obtention d’un diplôme chez leurs étudiants employés. Les Organismes partenaires en réussite éducative et sociale (OPERES) reconnaissent ces entreprises à titre d’employeurs engagés en persévérance scolaire.

Un rôle à jouer

Logo-programme-Mon-travail-mes-etudes-Beauharnois-Salaberry-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_comOffrir une trop grande quantité d’heures à un étudiant employé n’aide en rien à la réussite éducative. Toutefois, s’informer régulièrement de son cheminement scolaire et de son horaire afin de diminuer la charge de travail en période d’examens et de remises de travaux peut apporter une influence positive. Une autre mesure significative est l’application de la formule 4-9-15, qui signifie qu’un étudiant ne devrait pas travailler plus de 4 heures par jour, 15 heures par semaine et pas plus tard que 21 h les soirs de semaine.

Grâce aux 32 employeurs engagés en persévérance scolaire de la MRC de Beauharnois-Salaberry, ce sont plus de 364 jeunes de la région qui occupent un emploi à temps partiel les aidant à atteindre leur objectif de scolarisation.

Parmi les employeurs engagés, on peut penser à la Bibliothèque Armand-Frappier, au Camp Bosco, au Collège de Valleyfield, au magasin Tigre Géant, au Musée de Société des Deux-Rives (MUSO), à l’Hôtel Plaza et au Canadian Tire.

Pas trop tard pour devenir un employeur engagé

Les employeurs engagés en persévérance scolaire font partie du programme de conciliation Travail-Études Mon travail : Mes études/Beauharnois-Salaberry. Ce dernier permet aux entreprises participantes de jouir d’une visibilité accrue et d’une reconnaissance publique, notamment. Pour en savoir plus sur le programme, contactez Caroline Morency, chargée de projet, en composant le 450 373-2214 poste 127 ou en écrivant à [email protected].

La persévérance scolaire, une affaire de tous

Bien que les employeurs puissent avoir une grande influence sur la réussite éducative des étudiants, ils ne sont certainement pas les seuls qui peuvent offrir du soutien. Rappelons que chaque personne gravitant autour d’un étudiant peut l’encourager dans la poursuite de ses études.

______________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Éducation, Jeunesse, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier
Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables
Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique
Cégeps en spectacle : Ellie Lafrenière rafle le Prix du jury Cégeps en spectacle : Ellie Lafrenière rafle le Prix du jury

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.