Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Joanne Brunet dans la course à la mairie de Valleyfield

Joanne_Brunet dg CLE Beauharnois-Salaberry mars2017 photo INFOSuroit(Jean-Pierre Major) – Joanne Brunet se lance à son tour dans la course à la mairie de Salaberry-de-Valleyfield. La rumeur de sa candidature courrait depuis un certain temps. Joanne Brunet que l’on connait dans la région pour son travail de directrice générale du Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry avoue avoir consulté plusieurs personnes au cours du dernier mois.

La machine à rumeur s’était un peu emballée lors de la présence de Mme Brunet à la conférence de la mairesse de Châteauguay Nathalie Simon à Valleyfield dans le cadre de la tournée Ça prends des femmes comme vous! le 13 septembre dernier. Rappelons que cette tournée de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) visait à intéresser les femmes à la politique municipale.

Avant son travail en développement économique au sein du CLD, Mme Brunet avait été directrice des communications à la CEZinc. Elle a aussi été impliquée au sein de la Fondation de l’Hôpital du Suroît, de Centraide Sud-Ouest et de Moisson Sud-Ouest.

De par ses fonctions au CLD, Joanne Brunet a maintes fois représenté la région lors de missions internationales en développement économique.

Joanne Brunet devient donc la troisième personne à annoncer sa candidature en vue de succéder à Denis Lapointe à la mairie de Salaberry-de-Valleyfield. Rappelons que Miguel Lemieux que plusieurs ont connu en tant qu’attaché politique du député péquiste Guy Leclair a été le premier à faire une annonce en ce sens le 8 août dernier. Le 30 août, François Labossière, conseiller municipal du district La Baie à Salaberry-de-Valleyfield depuis 2013, a aussi annoncé qu’il sera de la course pour succéder à Denis Lapointe en tant que maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Les élections municipales au Québec sont prévues pour le 5 novembre prochain. Les personnes intéressées à s’impliquer en politique municipale ont jusqu’au 6 octobre prochain pour poser officiellement leur candidature pour un poste à la mairie de leur municipalité ou pour un siège de conseiller municipal.

Pour en savoir plus vous pouvez visiter le site Internet du ministère des Affaires municipales et Occupation du territoire ou sur le site Web du Directeur général des élections du Québec.

________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Politique, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Partez à la découverte du Circuit des épouvantails 2017 Partez à la découverte du Circuit des épouvantails 2017
Serenplicity, savonnerie artisanale et boutique de cadeaux Serenplicity, savonnerie artisanale et boutique de cadeaux
Travaux : fermeture intersection St-Thomas et St-Jean-Baptiste Travaux : fermeture intersection St-Thomas et St-Jean-Baptiste
Un café-rencontre avec la députée Anne Quach Un café-rencontre avec la députée Anne Quach

2 Réponse à "Joanne Brunet dans la course à la mairie de Valleyfield"

  1. Germain Lessard dit :

    L’autoroute 30 ne passe pas à Salaberry-de-Valleyfield. La 530 est devenu une route secondaire qui va vers la A 30… En 1970 on parlait de Valleyfield-Sorel, beaucoup plus… c’est devenu ce que l’on connaît aujourd’hui.

    Beauharnois en profite plus que les autres régions à cause d’Hydro-Quebec et beaucoup de terrains disponibles… Je crois que notre ville s’en tire bien malgré tout.

  2. Pierre Villeneuve dit :

    Bonjour Mme Brunet,

    En tant que citoyen, contribuable et électeur, je me permets de vous poser les huit questions suivantes afin que vos réponses puissent guider mon choix à la mairie le 5 novembre prochain.

    Je vous remercie à l’avance pour l’attention que vous y accorderez.

    1. Au 31 décembre 2016, la dette à long terme de Salaberry-de-Valleyfield s’élevait à près de 176,2 M$, soit la dette la plus élevée parmi les villes québécoises comptant entre 40 000 et 49 999 habitants. Cette dette constitue donc un énorme fardeau pour les contribuables d’aujourd’hui et de demain. Que comptez-vous faire pour la contrôler et la réduire ?

    2. Les contribuables veulent que la gestion financière et fiscale de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield soit rigoureuse et respectueuse de leur capacité de payer. Que comptez-vous faire pour répondre à cette attente ?

    3. Lors des dépôts des rôles d’évaluation de Salaberry-de-Valleyfield en 2013 et 2016, à cause de l’augmentation de la valeur de leur propriété, de nombreux contribuables ont subi des augmentations significatives de leur compte d’impôt foncier. Que comptez-vous faire au cours des prochains budgets municipaux pour atténuer l’effet négatif de ces hausses des valeurs des propriétés ?

    4. Lors de l’adoption d’un règlement d’emprunt pour des travaux d’infrastructures, les contribuables s’attendent à ce que la tarification afférente soit équitable pour l’ensemble des contribuables, qu’ils soient individuels ou corporatifs. Que comptez-vous faire pour vous assurer que l’administration municipale n’avantage pas financièrement certains contribuables au détriment des autres ?

    5. La nouvelle loi visant à reconnaître les municipalités comme des gouvernements de proximité ainsi qu’à augmenter leur autonomie et leurs pouvoirs va permettre à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield d’abolir les référendums si elle le désire. Que comptez-vous faire à ce propos ?

    6. À Salaberry-de-Valleyfield, une multitude d’organismes paramunicipaux gère des services, activités, programmes, équipements et immeubles municipaux ainsi que des fonds publics importants. Que comptez-vous faire pour garantir qu’ils ont toujours leur raison d’être et vous assurer qu’ils répondent aux plus hauts standards en matière de gestion des affaires et finances publiques ?

    7. En comparaison avec Vaudreuil-Dorion et Beauharnois, Salaberry-de-Valleyfield peine à se développer tant sur le plan démographique qu’au niveau économique. Presque cinq ans après l’ouverture de l’autoroute 30, elle continue à perdre du galon comme « capitale régionale ». Que comptez-vous faire concrètement pour redresser la situation et attirer des entreprises commerciales et industrielles ?

    8. Depuis son implantation, le poste de péage de l’autoroute 30 a fait considérablement augmenter le nombre de poids lourds qui transitent par le boulevard Monseigneur-Langlois. De plus, son emplacement actuel constitue un facteur négatif dans le choix d’un lieu de localisation des entreprises à la recherche d’un bassin de travailleurs ainsi que pour les personnes à la recherche d’un lieu intéressant de résidence, de travail ou de commerce. Que compter vous faire pour que Salaberry-de-Valleyfield cesse d’être pénalisée par la présence de cet obstacle ?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.