Internet haute vitesse : la situation est urgente

Depuis février dernier, la députée de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille signe sur INFOSuroit des billets pour traiter des enjeux locaux et de ce qui se déroule dans les coulisses de la Chambre des communes à Ottawa. Voici son deuxième billet de 2020 : Internet haute vitesse ; la situation est urgente.

Depuis le début de la période de confinement au Québec, à la suite de l’éclosion de la COVID-19, la vie est tout sauf un long fleuve tranquille. Si cet épisode fait preuve de beaux élans de générosité et de solidarité, il démontre l’urgence d’élargir l’accès à Internet haute vitesse aux régions moins bien desservies.

Plus que jamais, Internet haute vitesse constitue un service essentiel au même titre que l’électricité, au siècle dernier. Les ratés que nous connaissons aujourd’hui sont inestimables et sèment, avec raison d’ailleurs, la colère de plusieurs résidents de notre circonscription.

Je comprends votre désarroi. Se tourner vers le télétravail, étudier, avoir accès aux services publics et communiquer avec nos proches en période de pandémie s’avèrent des actions impensables sans un réseau Internet fiable. Comme résidente d’Ormstown, je me heurte aussi à une connexion déficiente. Quand ce n’est pas les grands vents qui affectent la qualité du réseau, ce sont les bourgeons dans les arbres. Vous n’êtes pas seuls. Cette problématique préoccupe des résidents dans toute la circonscription, particulièrement dans Soulanges et le Haut-Saint-Laurent.

Le Bloc Québécois : votre voix à Ottawa

Je me fais rassurante. Mes collègues du Bloc Québécois et moi portons votre voix à Ottawa. Alors que le gouvernement du Québec compte implanter Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire partout en province dès 2022, le fédéral fixe son échéancier en 2030.

Le 14 avril, j’ai écrit au ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, M. Navdeep Bains, afin que son ministère transfère à Québec les 500 millions $ nécessaires pour réaliser le projet. Au cours d’une intervention à la Chambre des communes le 20 avril, j’ai personnellement demandé à la vice-première ministre, Mme Chrystia Freeland, de devancer le calendrier d’implantation d’Ottawa. Pourquoi? Parce que 10 ans, c’est long.

Au Bloc Québécois, nous allons encore plus loin dans nos demandes. Ottawa doit obliger les fournisseurs Internet à plafonner leurs coûts et à accélérer le déploiement de technologies appropriées en région.

Plusieurs appuis

Le Bloc Québécois bénéficie de plusieurs appuis. En ce moment où la créativité des entrepreneurs est sollicitée, des partenaires en télécommunication dans notre circonscription fourmillent d’idées. Des projets sur leur planche à dessin attendent un financement. D’autres initiatives sont acceptées, mais ne peuvent être déployées : les fournisseurs se butent à plusieurs obstacles dans l’implantation du réseau. Je le répète : des fonds publics ont pourtant été dépensés pour nous connecter. Les résultats tardent à arriver.

Je compte sur vous

Poursuivons nos efforts. Pour ce faire, je compte sur vous. Je vous invite à adresser le courriel suivant au ministre responsable. Notre but avec cette démarche est d’inonder la boîte de courriels du ministre d’une même requête. Je recevrai également une copie de cette lettre circulaire qui me fera un plaisir de déposer, à nouveau, à son cabinet. Vous faites un copier-coller avec le contenu dans votre message que vous adresserez au ministre Bains via son courriel [email protected]. SVP, mettez en copie conforme CC [email protected] et n’oubliez pas votre nom complet et votre municipalité.

Monsieur le ministre Navdeep Bains,

La crise actuelle de la COVID-19 a démontré qu’un accès à un internet haute-vitesse performant et abordable est un service essentiel. D’ailleurs, la plupart des régions du Québec comportent des zones où un tel service est inefficace ou inaccessible.
Votre gouvernement s’est engagé à régler les problèmes de connexion internet mais force est de constater que les échéanciers ne répondent pas à l’urgence. Le développement social et économique régional ne peut pas se réaliser sans un réseau Internet et une couverture cellulaire fiables, performants et abordables.
Comme vous le savez sans doute, l’absence de connexion internet adéquate prive de nombreux citoyens de revenus provenant du télétravail imposé par la crise ou de l’adaptation de leur entreprise à la réalité de la situation actuelle.
La présente demande est par ailleurs le reflet du rapport d’experts commandé par le gouvernement (le Rapport Yale), lequel concluait à « l’urgence d’agir » en matière, entre autres, d’accessibilité à Internet pour tous les Canadiens. La sécurité est souvent un enjeu quand, dans certaines régions, même la connexion téléphonique cellulaire est déficiente ou absente, rendant impossible de contacter les services d’urgence.
Finalement, de nombreuses demandes ont été présentées par des entreprises de télécommunications pour l’obtention de subventions dans le but d’assurer le déploiement d’Internet à large bande dans les régions négligées par les grandes entreprises canadiennes. Les réponses se font toujours attendre.
Je vous demande donc de soutenir toute initiative visant à accélérer le déploiement du réseau d’infrastructure destiné à offrir un service d’internet haute-vitesse et de téléphonie cellulaire dans les régions mal desservies.

Votre prénom et nom de famille
Votre municipalité,

CC Mme Claude DeBellefeuille, députée de Salaberry-Suroît

Par ce premier geste, démontrons notre force! Le Québec est bien positionné pour développer un réseau d’accessibilité à Internet en considérant les priorités de chaque région.

Claude DeBellefeuille
Députée de Salaberry-Suroît à la Chambre des communes

Courriel : [email protected]
Téléphone : 450-371-0644 (sans frais : 1-866-561-0644)

Vous pouvez lire ou relire le billet précédent de Claude DeBellefeuille :


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Billet Claude DeBellefeuille, Nouvelles générales, Politique, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Déconfinement – rencontre d’information pour les organismes communautaires Déconfinement – rencontre d’information pour les organismes communautaires
Ouverture de la piscine municipale à Sainte-Martine Ouverture de la piscine municipale à Sainte-Martine
Réouverture des locaux administratifs de Mercier sur rendez-vous Réouverture des locaux administratifs de Mercier sur rendez-vous
Le déménagement : loin d’être un nouveau départ pour tous Le déménagement : loin d’être un nouveau départ pour tous
Les abris sanitaires de nouveau accessibles au Parc régional Les abris sanitaires de nouveau accessibles au Parc régional

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.